Wall Street recule avec l'annonce de nouveaux tarifs douaniers chinois

(AFP)

Wall Street baissait vendredi peu après l'ouverture, plombée par la décision de la Chine d'imposer de nouveaux tarifs douaniers sur des produits importés des Etats-Unis.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,44% à 26.137,27 points vers 13H45 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait de 0,59% à 7.944,30 points et l'indice élargi S&P 500 reculait de 0,48% à 2.908,86 points.

La Bourse de New York avait clôturé en ordre dispersé jeudi, le Dow Jones progressant de 0,19% et le Nasdaq cédant 0,36%.

La Chine a annoncé vendredi son intention d'imposer de nouveaux droits de douane sur 75 milliards de dollars d'importations en provenance des Etats-Unis en deux temps, le 1er septembre puis le 15 décembre, en représailles aux taxes douanières supplémentaires que prévoit d'instaurer prochainement Washington aux même dates mais sur 300 milliards de dollars de produits chinois importés.

Ces tarifs douaniers chinois supplémentaires évolueront dans une fourchette comprise entre 5% et 10% et porteront sur 5.078 produits américains, ont précisé les autorités chinoises chargées des droits de douane.

Pékin a également annoncé l'imposition de tarifs douaniers de 25% sur les automobiles américaines ainsi que de 5% sur les pièces automobiles détachées, à compter du 15 décembre.

La Chine avait suspendu provisoirement en décembre 2018 les surtaxes visant les voitures en signe de bonne volonté dans ses négociations commerciales avec l'administration Trump, et annoncé en avril que ces taxes ne seraient pas réimposées dans l'immédiat.

"Les représailles de la Chine font pâle figure à côté des tarifs douaniers américains en termes d'impact monétaire. Toutefois, cela rappelle que la bataille commerciale n'est pas près de finir", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.

"Pour les marchés, cela signifie que la croissance mondiale va ralentir alors qu'il y avait déjà des inquiétudes non liées aux tarifs douaniers", a poursuivi l'expert.

La Chine a annoncé ses nouveaux tarifs peu avant un discours crucial du patron de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell, qui s'exprime vendredi à 14H00 GMT depuis Jackson Hole dans le Wyoming.

M. Powell va tenter de convaincre que la Banque centrale américaine sait comment prolonger la plus longue période d'expansion des Etats-Unis.

Il pourrait donner des indications sur une nouvelle baisse des taux directeurs que la Fed a modestement baissé fin juillet pour la première fois en plus de dix ans.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt à 10 ans sur la dette américaine était en léger repli, à 1,60%.

Nasdaq

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Wall Street recule avec l'annonce de nouveaux tarifs douaniers chinois

Le 16 septembre 2019 à15:30

Modifié le 16 septembre 2019 à 15:30

Wall Street baissait vendredi peu après l'ouverture, plombée par la décision de la Chine d'imposer de nouveaux tarifs douaniers sur des produits importés des Etats-Unis.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,44% à 26.137,27 points vers 13H45 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait de 0,59% à 7.944,30 points et l'indice élargi S&P 500 reculait de 0,48% à 2.908,86 points.

La Bourse de New York avait clôturé en ordre dispersé jeudi, le Dow Jones progressant de 0,19% et le Nasdaq cédant 0,36%.

La Chine a annoncé vendredi son intention d'imposer de nouveaux droits de douane sur 75 milliards de dollars d'importations en provenance des Etats-Unis en deux temps, le 1er septembre puis le 15 décembre, en représailles aux taxes douanières supplémentaires que prévoit d'instaurer prochainement Washington aux même dates mais sur 300 milliards de dollars de produits chinois importés.

Ces tarifs douaniers chinois supplémentaires évolueront dans une fourchette comprise entre 5% et 10% et porteront sur 5.078 produits américains, ont précisé les autorités chinoises chargées des droits de douane.

Pékin a également annoncé l'imposition de tarifs douaniers de 25% sur les automobiles américaines ainsi que de 5% sur les pièces automobiles détachées, à compter du 15 décembre.

La Chine avait suspendu provisoirement en décembre 2018 les surtaxes visant les voitures en signe de bonne volonté dans ses négociations commerciales avec l'administration Trump, et annoncé en avril que ces taxes ne seraient pas réimposées dans l'immédiat.

"Les représailles de la Chine font pâle figure à côté des tarifs douaniers américains en termes d'impact monétaire. Toutefois, cela rappelle que la bataille commerciale n'est pas près de finir", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.

"Pour les marchés, cela signifie que la croissance mondiale va ralentir alors qu'il y avait déjà des inquiétudes non liées aux tarifs douaniers", a poursuivi l'expert.

La Chine a annoncé ses nouveaux tarifs peu avant un discours crucial du patron de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell, qui s'exprime vendredi à 14H00 GMT depuis Jackson Hole dans le Wyoming.

M. Powell va tenter de convaincre que la Banque centrale américaine sait comment prolonger la plus longue période d'expansion des Etats-Unis.

Il pourrait donner des indications sur une nouvelle baisse des taux directeurs que la Fed a modestement baissé fin juillet pour la première fois en plus de dix ans.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt à 10 ans sur la dette américaine était en léger repli, à 1,60%.

Nasdaq

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.