France: l'inflation a finalement ralenti à 1,0% en août sur un an

(AFP)

La hausse des prix à la consommation a finalement reflué à 1,0% en août sur un an, du fait du recul des prix des produits manufacturés selon l'Insee, qui a ainsi revu jeudi à la baisse son estimation provisoire de +1,1% publiée fin août.

L'inflation avait déjà reculé à 1,1% en juillet, contre 1,2% en juin. Sur un mois en revanche, l'inflation se redresse à +0,5%, contre un recul de 0,2% en juillet, note l'Institut national des statistiques et des études économiques.

L'Insee explique ce ralentissement sur un an par un "recul plus marqué" du prix des produits manufacturés (-0,9%, après -0,6% en juillet), qui "provient d'un repli des prix de l'habillement et des chaussures après un rebond le mois précédent".

Les prix des autres produits manufacturés baissent quant à eux de 0,4 % sur un an, en particulier ceux des voitures neuves, tandis que le recul des prix des produits de santé s'est atténué.

Toutefois, ce repli a été "en partie compensé par une croissance à peine plus forte des prix alimentaires" (3,1% après 3% en juillet) , note l'Insee, et la hausse des prix des produits énergétiques et des services s'est poursuivie au même rythme sur un an.

L'inflation sous-jacente, un indicateur avancé qui permet d'avoir une idée de la tendance de l'évolution des prix dans les mois à venir, a diminué en août à 0,7% contre 0,9% en juillet.

Enfin, l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), qui sert de base de comparaison avec les autres pays de l'Union européenne, a augmenté à 1,3% sur un an, poursuivant sur le même rythme que le mois précédent, toujours en deçà de l'objectif d'une inflation proche de 2% fixé par la Banque centrale européenne.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

France: l'inflation a finalement ralenti à 1,0% en août sur un an

Le 17 septembre 2019 à09:17

Modifié le 17 septembre 2019 à 09:17

La hausse des prix à la consommation a finalement reflué à 1,0% en août sur un an, du fait du recul des prix des produits manufacturés selon l'Insee, qui a ainsi revu jeudi à la baisse son estimation provisoire de +1,1% publiée fin août.

L'inflation avait déjà reculé à 1,1% en juillet, contre 1,2% en juin. Sur un mois en revanche, l'inflation se redresse à +0,5%, contre un recul de 0,2% en juillet, note l'Institut national des statistiques et des études économiques.

L'Insee explique ce ralentissement sur un an par un "recul plus marqué" du prix des produits manufacturés (-0,9%, après -0,6% en juillet), qui "provient d'un repli des prix de l'habillement et des chaussures après un rebond le mois précédent".

Les prix des autres produits manufacturés baissent quant à eux de 0,4 % sur un an, en particulier ceux des voitures neuves, tandis que le recul des prix des produits de santé s'est atténué.

Toutefois, ce repli a été "en partie compensé par une croissance à peine plus forte des prix alimentaires" (3,1% après 3% en juillet) , note l'Insee, et la hausse des prix des produits énergétiques et des services s'est poursuivie au même rythme sur un an.

L'inflation sous-jacente, un indicateur avancé qui permet d'avoir une idée de la tendance de l'évolution des prix dans les mois à venir, a diminué en août à 0,7% contre 0,9% en juillet.

Enfin, l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), qui sert de base de comparaison avec les autres pays de l'Union européenne, a augmenté à 1,3% sur un an, poursuivant sur le même rythme que le mois précédent, toujours en deçà de l'objectif d'une inflation proche de 2% fixé par la Banque centrale européenne.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.