Wall Street progresse, portée par Microsoft

(AFP)

La Bourse new-yorkaise évoluait en hausse jeudi peu après l'ouverture, portée notamment par la bonne santé des valeurs technologiques, dont Microsoft.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,26%, à 27.218,01 points, vers 14H00 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,58%, à 8.216,54 points, et l'indice élargi S&P 500 prenait 0,30%, à 3.015,67 points.

Wall Street avait terminé proche de l'équilibre mercredi après une nouvelle diminution des taux directeurs annoncée par la Réserve fédérale américaine (Fed), le Dow Jones s'appréciant de 0,13% et le Nasdaq cédant 0,11%.

Largement anticipée par les acteurs du marché, la baisse de 25 points de base (0,25%) des taux au jour le jour de la Fed, la deuxième cette année, avait d'abord provoqué un recul des indices de la cotation new-yorkaise mercredi.

Ceux-ci sont repartis de l'avant en fin de séance, lors de la conférence de presse du président de la Fed, Jerome Powell, et poursuivaient leur hausse jeudi matin.

"Une des leçons des dernières années est qu'il ne faut jamais donner trop de signification à la réaction initiale des marchés à une décision de la Fed. En écoutant M. Powell hier, il est apparu évident qu'il n'allait pas s'engager par avance à prendre de futures décisions", a noté Patrick O'Hare, de Briefing.

La moyenne des projections des membres de la Fed (tableau des "dot plot") indique en effet que la Banque centrale n'a, pour l'instant, pas l'intention d'aller plus loin dans ses baisses des taux, ni fin 2019 ni l'année prochaine.

Wall Street était également soutenue jeudi par le secteur technologique, en particulier Microsoft, dont le titre progressait de 2,3%.

Le géant américain de l'informatique a annoncé mercredi un programme de rachat de 40 milliards de dollars d'actions et augmenté de 11% (ou 5 cents) ses dividendes trimestriels.

Au rang des indicateurs économiques, le déficit des comptes courants aux Etats-Unis s'est replié au 2e trimestre de 5,9%, pour s'établir à 128,2 milliards de dollars, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Commerce.

Cet indicateur reflète le déséquilibre entre les Etats-Unis et le reste du monde sur les échanges de biens et de services mais aussi sur les revenus dits primaires (rémunérations, produits des investissements) et secondaires (transferts courants).

L'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des Etats-Unis) a, elle, ralenti en septembre, mais moins que prévu, et les industriels demeurent optimistes pour l'avenir, selon l'indice de l'antenne locale de la Réserve fédérale (Fed) publié jeudi.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,765%, en léger recul par rapport à sa clôture de la veille (1,796%).

Nasdaq

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Wall Street progresse, portée par Microsoft

Le 16 octobre 2019 à17:57

Modifié le 16 octobre 2019 à 17:57

La Bourse new-yorkaise évoluait en hausse jeudi peu après l'ouverture, portée notamment par la bonne santé des valeurs technologiques, dont Microsoft.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,26%, à 27.218,01 points, vers 14H00 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,58%, à 8.216,54 points, et l'indice élargi S&P 500 prenait 0,30%, à 3.015,67 points.

Wall Street avait terminé proche de l'équilibre mercredi après une nouvelle diminution des taux directeurs annoncée par la Réserve fédérale américaine (Fed), le Dow Jones s'appréciant de 0,13% et le Nasdaq cédant 0,11%.

Largement anticipée par les acteurs du marché, la baisse de 25 points de base (0,25%) des taux au jour le jour de la Fed, la deuxième cette année, avait d'abord provoqué un recul des indices de la cotation new-yorkaise mercredi.

Ceux-ci sont repartis de l'avant en fin de séance, lors de la conférence de presse du président de la Fed, Jerome Powell, et poursuivaient leur hausse jeudi matin.

"Une des leçons des dernières années est qu'il ne faut jamais donner trop de signification à la réaction initiale des marchés à une décision de la Fed. En écoutant M. Powell hier, il est apparu évident qu'il n'allait pas s'engager par avance à prendre de futures décisions", a noté Patrick O'Hare, de Briefing.

La moyenne des projections des membres de la Fed (tableau des "dot plot") indique en effet que la Banque centrale n'a, pour l'instant, pas l'intention d'aller plus loin dans ses baisses des taux, ni fin 2019 ni l'année prochaine.

Wall Street était également soutenue jeudi par le secteur technologique, en particulier Microsoft, dont le titre progressait de 2,3%.

Le géant américain de l'informatique a annoncé mercredi un programme de rachat de 40 milliards de dollars d'actions et augmenté de 11% (ou 5 cents) ses dividendes trimestriels.

Au rang des indicateurs économiques, le déficit des comptes courants aux Etats-Unis s'est replié au 2e trimestre de 5,9%, pour s'établir à 128,2 milliards de dollars, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Commerce.

Cet indicateur reflète le déséquilibre entre les Etats-Unis et le reste du monde sur les échanges de biens et de services mais aussi sur les revenus dits primaires (rémunérations, produits des investissements) et secondaires (transferts courants).

L'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des Etats-Unis) a, elle, ralenti en septembre, mais moins que prévu, et les industriels demeurent optimistes pour l'avenir, selon l'indice de l'antenne locale de la Réserve fédérale (Fed) publié jeudi.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,765%, en léger recul par rapport à sa clôture de la veille (1,796%).

Nasdaq

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT Grâce royale au profit de Hajar Raissouni