CFE-CGC: Hommeril seul candidat à sa succession comme président

(AFP)

François Hommeril, 58 ans, est le seul candidat à sa succession à la présidence de la CFE-CGC pour un nouveau mandat de trois ans, a-t-il dit jeudi à l'AFP à l'issue du conseil juridictionnel du syndicat des cadres.

Ce Normand adhérent au syndicat des cadres depuis près de 30 ans, sera officiellement réélu le 9 octobre lors du congrès de la confédération, aux côtés des nouveaux secrétaire général et trésorier.

Ingénieur géologue de formation, il dirige le quatrième syndicat français depuis mai 2016 et s'est distingué par des prises de position critiques contre la réforme de la loi travail il y a trois ans, les ordonnances réformant le Code du travail en 2017 ou plus récemment la réforme de l'assurance chômage et celle du système "universel" des retraites par points, en cours de concertation, qu'il juge "inutile".

Gérard Mardiné, secrétaire national en charge de l'économie et ingénieur aéronautique chez Safran, né le 29 juin 1959, est également le seul candidat pour occuper le poste de secrétaire général de la CFE-CGC, en remplacement d'Alain Giffard, à ce poste depuis 2016.

Le poste de trésorier, détenu par Franck Zid depuis 2013, doit passer aux mains de Jean-Philippe Tanghe, issu de la fédération banque et né le 31 décembre 1963, lui aussi seul candidat.

Le congrès aura lieu les 9 et 10 octobre à Deauville (Calvados), où vont se réunir un millier de personnes.

La CFE-CGC revendique 147.000 adhérents, contre 143.000 en 2012.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

CFE-CGC: Hommeril seul candidat à sa succession comme président

Le 16 octobre 2019 à18:51

Modifié le 16 octobre 2019 à 18:51

François Hommeril, 58 ans, est le seul candidat à sa succession à la présidence de la CFE-CGC pour un nouveau mandat de trois ans, a-t-il dit jeudi à l'AFP à l'issue du conseil juridictionnel du syndicat des cadres.

Ce Normand adhérent au syndicat des cadres depuis près de 30 ans, sera officiellement réélu le 9 octobre lors du congrès de la confédération, aux côtés des nouveaux secrétaire général et trésorier.

Ingénieur géologue de formation, il dirige le quatrième syndicat français depuis mai 2016 et s'est distingué par des prises de position critiques contre la réforme de la loi travail il y a trois ans, les ordonnances réformant le Code du travail en 2017 ou plus récemment la réforme de l'assurance chômage et celle du système "universel" des retraites par points, en cours de concertation, qu'il juge "inutile".

Gérard Mardiné, secrétaire national en charge de l'économie et ingénieur aéronautique chez Safran, né le 29 juin 1959, est également le seul candidat pour occuper le poste de secrétaire général de la CFE-CGC, en remplacement d'Alain Giffard, à ce poste depuis 2016.

Le poste de trésorier, détenu par Franck Zid depuis 2013, doit passer aux mains de Jean-Philippe Tanghe, issu de la fédération banque et né le 31 décembre 1963, lui aussi seul candidat.

Le congrès aura lieu les 9 et 10 octobre à Deauville (Calvados), où vont se réunir un millier de personnes.

La CFE-CGC revendique 147.000 adhérents, contre 143.000 en 2012.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.