La Bourse de Paris lestée par des avertissements sur résultats (-0,65%)

(AFP)

La Bourse de Paris a fini en repli vendredi (-0,65%), plombée par plusieurs avertissements sur résultats et une tension allant crescendo avant le vote du Parlement britannique sur le nouvel accord de Brexit négocié entre Londres et Bruxelles.

L'indice CAC 40 a cédé 36,82 points à 5.636,25 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,39 milliards d'euros.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a perdu 0,52%. Il affiche cependant une hausse de 19,14% depuis le 1er janvier.

"Le marché prend conscience des résultats médiocres, du vrai ralentissement économique en Chine et du fait qu'on est soumis à la pression de la guerre commerciale également entre les Etats-Unis et l'Europe", résume Frédéric Rozier, gérant de portefeuille chez Mirabaud France , interrogé par l'AFP.

"Le vote prévu demain sur l'accord de Brexit génère de la tension supplémentaire et le marché parisien n'avait pas besoin de ça vu les publications extrêmement délicates", souligne-t-il.

"La baisse s'explique essentiellement par les avertissements de trois entreprises du CAC 40", à savoir Renault, Thales et Danone, précise-t-il. A contrario, "le marché obligataire et celui des changes sont dans une forme d'optimisme".

De retour à Londres après avoir trouvé sur le fil un accord sur le Brexit avec les 27, le Premier ministre Boris Johnson s'attelait à la difficile tâche de convaincre les membres du Parlement britannique de l'adopter, pour un vote prévu samedi.

Le président français Emmanuel Macron s'est prononcé vendredi contre un éventuel report du Brexit.

Sur le plan macroéconomique, la croissance de l'économie chinoise a fortement ralenti au troisième trimestre, tombant à 6% sur un an, au plus bas depuis 27 ans.

Sur le front commercial, les Etats-Unis ont, comme prévu, commencé à appliquer vendredi des taxes douanières punitives sur 7,5 milliards de dollars de produits européens.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a dénoncé vendredi le "geste agressif" des "alliés américains", qualifiant de "profondément injustes" les sanctions prises contre les vins français.

- Renault, Thales, Danone : trio rouge -

Renault a dévissé de 11,48% à 48,56 euros, lesté par la révision à la baisse des objectifs financiers du constructeur automobile, dont le chiffre d'affaires au 3e trimestre a également baissé.

Tout le secteur automobile en a pâti: Peugeot a perdu 1,66% à 23,66 euros et Michelin 1,96% à 102,45 euros.

Danone s'est enfoncé de 8,42% à 71,96 euros, pénalisé par l'abaissement de son objectif de croissance de chiffre d'affaires pour 2019, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 3,7%.

Thales a également été affecté (-5,44% à 89,98 euros) par l'abaissement de sa prévision de croissance du chiffre d'affaires 2019, en raison notamment de retards dans des prises de commandes attendues.

Fnac Darty a plongé de 14,02% à 50,90 euros, souffrant d'un recul de sa marge brute, en dépit de la hausse du chiffre d'affaires annoncée par le groupe de produits électroniques, électroménagers et culturels.

Pernod Ricard a profité (+0,85% à 161 euros) d'un relèvement à BBB+ de sa note liée à l'endettement à long terme par l'agence de notation S&P Global Ratings.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
(AFP)

La Bourse de Paris lestée par des avertissements sur résultats (-0,65%)

Le 17 novembre 2019 à13:54

Modifié le 17 novembre 2019 à 13:54

La Bourse de Paris a fini en repli vendredi (-0,65%), plombée par plusieurs avertissements sur résultats et une tension allant crescendo avant le vote du Parlement britannique sur le nouvel accord de Brexit négocié entre Londres et Bruxelles.

L'indice CAC 40 a cédé 36,82 points à 5.636,25 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,39 milliards d'euros.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a perdu 0,52%. Il affiche cependant une hausse de 19,14% depuis le 1er janvier.

"Le marché prend conscience des résultats médiocres, du vrai ralentissement économique en Chine et du fait qu'on est soumis à la pression de la guerre commerciale également entre les Etats-Unis et l'Europe", résume Frédéric Rozier, gérant de portefeuille chez Mirabaud France , interrogé par l'AFP.

"Le vote prévu demain sur l'accord de Brexit génère de la tension supplémentaire et le marché parisien n'avait pas besoin de ça vu les publications extrêmement délicates", souligne-t-il.

"La baisse s'explique essentiellement par les avertissements de trois entreprises du CAC 40", à savoir Renault, Thales et Danone, précise-t-il. A contrario, "le marché obligataire et celui des changes sont dans une forme d'optimisme".

De retour à Londres après avoir trouvé sur le fil un accord sur le Brexit avec les 27, le Premier ministre Boris Johnson s'attelait à la difficile tâche de convaincre les membres du Parlement britannique de l'adopter, pour un vote prévu samedi.

Le président français Emmanuel Macron s'est prononcé vendredi contre un éventuel report du Brexit.

Sur le plan macroéconomique, la croissance de l'économie chinoise a fortement ralenti au troisième trimestre, tombant à 6% sur un an, au plus bas depuis 27 ans.

Sur le front commercial, les Etats-Unis ont, comme prévu, commencé à appliquer vendredi des taxes douanières punitives sur 7,5 milliards de dollars de produits européens.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a dénoncé vendredi le "geste agressif" des "alliés américains", qualifiant de "profondément injustes" les sanctions prises contre les vins français.

- Renault, Thales, Danone : trio rouge -

Renault a dévissé de 11,48% à 48,56 euros, lesté par la révision à la baisse des objectifs financiers du constructeur automobile, dont le chiffre d'affaires au 3e trimestre a également baissé.

Tout le secteur automobile en a pâti: Peugeot a perdu 1,66% à 23,66 euros et Michelin 1,96% à 102,45 euros.

Danone s'est enfoncé de 8,42% à 71,96 euros, pénalisé par l'abaissement de son objectif de croissance de chiffre d'affaires pour 2019, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 3,7%.

Thales a également été affecté (-5,44% à 89,98 euros) par l'abaissement de sa prévision de croissance du chiffre d'affaires 2019, en raison notamment de retards dans des prises de commandes attendues.

Fnac Darty a plongé de 14,02% à 50,90 euros, souffrant d'un recul de sa marge brute, en dépit de la hausse du chiffre d'affaires annoncée par le groupe de produits électroniques, électroménagers et culturels.

Pernod Ricard a profité (+0,85% à 161 euros) d'un relèvement à BBB+ de sa note liée à l'endettement à long terme par l'agence de notation S&P Global Ratings.

Euronext CAC40

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.