Incendies en Californie: PG&E promet 13,5 mds USD pour solder des poursuites

(AFP)

Le géant californien de l'énergie Pacific Gas and Electric (PG&E) a annoncé vendredi qu'il paierait 13,5 milliards de dollars afin de solder les poursuites judiciaires pour son rôle dans des incendies de forêt ayant causé la mort de dizaines de personnes et la destruction de milliers de maisons.

Des lignes électriques défectueuses de PG&E ont été mises en cause l'an dernier dans un incendie dans le nord de la Californie qui a fait 86 morts, soit le plus meurtrier de l'histoire de l'État. Ses installations désuètes, ses poteaux électriques en bois et les terrains non débroussaillés autour de ses lignes à haute tension montrés du doigt, le groupe énergétique a été accusé de faire passer le profit avant la sécurité.

PG&E s'est placé sous la protection de la loi sur les faillites en janvier, arguant qu'il faisait face à plus de 30 milliards de dollars de réclamations pour dommages relatifs aux incendies.

Le géant a également été poursuivi dans trois autres affaires d'incendie, dont un qui a dévasté la région viticole de l'État et tué plus de 40 personnes il y a deux ans.

Le versement de ces 13,5 milliards de dollars devrait permettre à PG&E de sortir de la protection de la loi sur les faillites avant la date limite fixée à juin par le gouvernement, a déclaré le groupe dans son communiqué.

"Nous voulons aider nos clients, nos voisins et nos amis dans les régions touchées à se relever et à reconstruire après ces tragiques incendies de forêt", a déclaré Bill Johnson, son directeur général.

Toutefois, cet accord de règlement devra d'abord être approuvé par un tribunal avant de pouvoir aller de l'avant.

Le groupe a une longue histoire de démêlés avec la justice dont une autre affaire d'incendie remontant à 1994 dans laquelle il avait fait face à 737 chefs d'accusation pour négligence criminelle.

Les régulateurs de la Commission des services publiques de Californie ont découvert que le groupe avait détourné 77,6 millions de dollars de son budget d'élagage des arbres à d'autres fins, selon une action en justice à la suite d'un incendie en 2015.

"Au cours de la même période, PG&E a sous-utilisé 495 millions de dollars de budgets alloués à l'entretien de ses infrastructures préférant avec cet argent accroître ses bénéfices", selon cette plainte.

L'entreprise, avait également été condamnée à une amende de 1,6 milliard de dollars à la suite de l'explosion d'un gazoduc en 2010 à San Bruno, en Californie, qui avait provoqué la mort de huit personnes et fait 58 autres blessées.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Incendies en Californie: PG&E promet 13,5 mds USD pour solder des poursuites

Le 18 janvier 2020 à15:53

Modifié le 18 janvier 2020 à 15:53

Le géant californien de l'énergie Pacific Gas and Electric (PG&E) a annoncé vendredi qu'il paierait 13,5 milliards de dollars afin de solder les poursuites judiciaires pour son rôle dans des incendies de forêt ayant causé la mort de dizaines de personnes et la destruction de milliers de maisons.

Des lignes électriques défectueuses de PG&E ont été mises en cause l'an dernier dans un incendie dans le nord de la Californie qui a fait 86 morts, soit le plus meurtrier de l'histoire de l'État. Ses installations désuètes, ses poteaux électriques en bois et les terrains non débroussaillés autour de ses lignes à haute tension montrés du doigt, le groupe énergétique a été accusé de faire passer le profit avant la sécurité.

PG&E s'est placé sous la protection de la loi sur les faillites en janvier, arguant qu'il faisait face à plus de 30 milliards de dollars de réclamations pour dommages relatifs aux incendies.

Le géant a également été poursuivi dans trois autres affaires d'incendie, dont un qui a dévasté la région viticole de l'État et tué plus de 40 personnes il y a deux ans.

Le versement de ces 13,5 milliards de dollars devrait permettre à PG&E de sortir de la protection de la loi sur les faillites avant la date limite fixée à juin par le gouvernement, a déclaré le groupe dans son communiqué.

"Nous voulons aider nos clients, nos voisins et nos amis dans les régions touchées à se relever et à reconstruire après ces tragiques incendies de forêt", a déclaré Bill Johnson, son directeur général.

Toutefois, cet accord de règlement devra d'abord être approuvé par un tribunal avant de pouvoir aller de l'avant.

Le groupe a une longue histoire de démêlés avec la justice dont une autre affaire d'incendie remontant à 1994 dans laquelle il avait fait face à 737 chefs d'accusation pour négligence criminelle.

Les régulateurs de la Commission des services publiques de Californie ont découvert que le groupe avait détourné 77,6 millions de dollars de son budget d'élagage des arbres à d'autres fins, selon une action en justice à la suite d'un incendie en 2015.

"Au cours de la même période, PG&E a sous-utilisé 495 millions de dollars de budgets alloués à l'entretien de ses infrastructures préférant avec cet argent accroître ses bénéfices", selon cette plainte.

L'entreprise, avait également été condamnée à une amende de 1,6 milliard de dollars à la suite de l'explosion d'un gazoduc en 2010 à San Bruno, en Californie, qui avait provoqué la mort de huit personnes et fait 58 autres blessées.

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.