L'emploi salarié progresse au même rythme au 3e trimestre qu'au deuxième

(AFP)

Le secteur privé a enregistré 33.700 créations nettes de postes au troisième trimestre, soit une hausse de 0,2% comme au trimestre précédent, selon des chiffres définitifs de l'Insee publiés mardi.

L'institut a revu en baisse son estimation provisoire qui était de 54.300 postes (+ 0,3%). Au deuxième trimestre, la hausse était de 43.500 postes.

L'emploi salarié a de nouveau légèrement progressé dans la fonction publique (+8.600 après +10.600).

Sur un an, l'emploi salarié s'accroît au total de 258.600 (+1,0%): +231.000 dans le privé et +27.700 dans la fonction publique

Par secteur, l'emploi reste quasi stable dans l'industrie : +1.500 après +1.400. L'emploi industriel est supérieur de 17.400 à son niveau d'un an auparavant (soit +0,6%).

Dans la construction, il continue de croître solidement : +9.000 (soit +0,6%). Sur un an, la hausse atteint 42.200 (+3,1%).

L'emploi augmente de 23.500 dans les services marchands, soit +0,2%. Sur un an, ces secteurs portent la grande majorité des créations nettes d'emplois salariés (+167.500). Ceci en dépit d'une baisse de l'emploi intérimaire, −2.900, comme au trimestre précédent (-8.000 sur un an).

L'emploi salarié dans les services principalement non marchands progresse légèrement, comme au trimestre précédent : +6.500, après +11.200. Cette progression provient essentiellement de la fonction publique (+7.600 après +10.000) tandis que l'emploi privé reste quasi stable.

Au total, l'emploi salarié compte 19,6 millions de postes et augmente de manière continue depuis le 2e trimestre 2015.

Dans un autre communiqué, l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) estime également la hausse des effectifs salariés du privé à 0,2% (+34.100) au 3e trimestre et à 1,4% sur un an (+251.000).

L'Acoss calcule également une hausse du salaire moyen par tête de 0,9% au troisième trimestre, comme au trimestre précédent. Sur un an, il s'accroit de 2,3%. En comparaison, les prix à la consommation diminuent de 0,1% ce trimestre et augmentent de 0,8% sur un an.

Au total, la masse salariale (soumise à cotisations sociales) croît de 1,1% au troisième trimestre, soit légèrement moins qu'au deuxième (+ 1,3%). Sur un an, elle progresse de 3,7%.

Selon l'Acoss, les effectifs salariés progressent dans presque toutes les régions. Seules les régions situées au quart nord-est (la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est et les Hauts de France) perdent des postes salariés.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

L'emploi salarié progresse au même rythme au 3e trimestre qu'au deuxième

Le 10 décembre 2019 à11:57

Le secteur privé a enregistré 33.700 créations nettes de postes au troisième trimestre, soit une hausse de 0,2% comme au trimestre précédent, selon des chiffres définitifs de l'Insee publiés mardi.

L'institut a revu en baisse son estimation provisoire qui était de 54.300 postes (+ 0,3%). Au deuxième trimestre, la hausse était de 43.500 postes.

L'emploi salarié a de nouveau légèrement progressé dans la fonction publique (+8.600 après +10.600).

Sur un an, l'emploi salarié s'accroît au total de 258.600 (+1,0%): +231.000 dans le privé et +27.700 dans la fonction publique

Par secteur, l'emploi reste quasi stable dans l'industrie : +1.500 après +1.400. L'emploi industriel est supérieur de 17.400 à son niveau d'un an auparavant (soit +0,6%).

Dans la construction, il continue de croître solidement : +9.000 (soit +0,6%). Sur un an, la hausse atteint 42.200 (+3,1%).

L'emploi augmente de 23.500 dans les services marchands, soit +0,2%. Sur un an, ces secteurs portent la grande majorité des créations nettes d'emplois salariés (+167.500). Ceci en dépit d'une baisse de l'emploi intérimaire, −2.900, comme au trimestre précédent (-8.000 sur un an).

L'emploi salarié dans les services principalement non marchands progresse légèrement, comme au trimestre précédent : +6.500, après +11.200. Cette progression provient essentiellement de la fonction publique (+7.600 après +10.000) tandis que l'emploi privé reste quasi stable.

Au total, l'emploi salarié compte 19,6 millions de postes et augmente de manière continue depuis le 2e trimestre 2015.

Dans un autre communiqué, l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) estime également la hausse des effectifs salariés du privé à 0,2% (+34.100) au 3e trimestre et à 1,4% sur un an (+251.000).

L'Acoss calcule également une hausse du salaire moyen par tête de 0,9% au troisième trimestre, comme au trimestre précédent. Sur un an, il s'accroit de 2,3%. En comparaison, les prix à la consommation diminuent de 0,1% ce trimestre et augmentent de 0,8% sur un an.

Au total, la masse salariale (soumise à cotisations sociales) croît de 1,1% au troisième trimestre, soit légèrement moins qu'au deuxième (+ 1,3%). Sur un an, elle progresse de 3,7%.

Selon l'Acoss, les effectifs salariés progressent dans presque toutes les régions. Seules les régions situées au quart nord-est (la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est et les Hauts de France) perdent des postes salariés.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.