La laiterie Baladna, symbole de la "résistance" à l'embargo, entre à la Bourse de Doha

(AFP)

La laiterie Baladna, qui a permis au Qatar de résister à l'embargo de ses voisins du Golfe, s'est introduite mercredi à la Bourse de Doha, réussissant à lever 390 millions de dollars (352 millions d'euros).

Pour ses premiers pas en Bourse, l'action du groupe laitier, dont 75% ont été placés sur le marché, évoluait légèrement au-dessus de son prix d'introduction, soit un riyal (0,27 dollar, 0,25 euro), peu après l'ouverture de la séance à 06H30 GMT.

Après l'embargo décrété en 2017 par une coalition d'Etats contre le Qatar, accusé de soutien aux groupes islamistes et de proximité avec l'Iran, le riche émirat gazier a importé des centaines de vaches Holstein pour faire face à la pénurie de produits laitiers.

Partie de zéro, la ferme, à 55 km au nord de Doha, assure aujourd'hui plus de 90% des besoins en produits laitiers frais du pays.

L'introduction boursière de Baladna a fait l'objet d'une large publicité au Qatar. Avant même l'ouverture, quelque 23% des titres avaient déjà trouvé preneurs auprès d'investisseurs institutionnels en novembre, dont le fonds de pension du gouvernement et une filiale du fonds souverain.

"C'est vraiment un jour de fierté pour le Qatar, cela prouve que la stratégie qu'ils (ses dirigeants) avaient définie il y a quelques années - surtout après le blocus - était la bonne", a déclaré à l'AFP Kamel Abdallah, directeur général de Baladna, après qu'eut retenti la cloche marquant le début de la cotation.

Si l'événement a été éclipsé par la méga-introduction en Bourse du géant pétrolier Aramco dans l'Arabie saoudite voisine, également mercredi, il représente une étape importante pour l'industrie alimentaire encore balbutiante du Qatar.

Le directeur général a également annoncé que Baladna verserait un dividende équivalent à 2,5% de la valeur de l'action en 2019.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La laiterie Baladna, symbole de la "résistance" à l'embargo, entre à la Bourse de Doha

Le 26 février 2020 à09:04

Modifié le 26 février 2020 à 09:04

La laiterie Baladna, qui a permis au Qatar de résister à l'embargo de ses voisins du Golfe, s'est introduite mercredi à la Bourse de Doha, réussissant à lever 390 millions de dollars (352 millions d'euros).

Pour ses premiers pas en Bourse, l'action du groupe laitier, dont 75% ont été placés sur le marché, évoluait légèrement au-dessus de son prix d'introduction, soit un riyal (0,27 dollar, 0,25 euro), peu après l'ouverture de la séance à 06H30 GMT.

Après l'embargo décrété en 2017 par une coalition d'Etats contre le Qatar, accusé de soutien aux groupes islamistes et de proximité avec l'Iran, le riche émirat gazier a importé des centaines de vaches Holstein pour faire face à la pénurie de produits laitiers.

Partie de zéro, la ferme, à 55 km au nord de Doha, assure aujourd'hui plus de 90% des besoins en produits laitiers frais du pays.

L'introduction boursière de Baladna a fait l'objet d'une large publicité au Qatar. Avant même l'ouverture, quelque 23% des titres avaient déjà trouvé preneurs auprès d'investisseurs institutionnels en novembre, dont le fonds de pension du gouvernement et une filiale du fonds souverain.

"C'est vraiment un jour de fierté pour le Qatar, cela prouve que la stratégie qu'ils (ses dirigeants) avaient définie il y a quelques années - surtout après le blocus - était la bonne", a déclaré à l'AFP Kamel Abdallah, directeur général de Baladna, après qu'eut retenti la cloche marquant le début de la cotation.

Si l'événement a été éclipsé par la méga-introduction en Bourse du géant pétrolier Aramco dans l'Arabie saoudite voisine, également mercredi, il représente une étape importante pour l'industrie alimentaire encore balbutiante du Qatar.

Le directeur général a également annoncé que Baladna verserait un dividende équivalent à 2,5% de la valeur de l'action en 2019.

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.