Wall Street quasi-stable à l'ouverture, attentive au coronavirus et à des indicateurs

(AFP)

La Bourse de New York évoluait proche de l'équilibre en début de séance vendredi, continuant de rester vigilante face au coronavirus et digérant plusieurs statistiques économiques américaines.

Vers 15H20 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,11%, à 29.391,04 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, grappillait 0,03%, à 9.726,80 points, tandis que le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, était presque inchangé à 3.373,64 points.

Wall Street avait fini en petite baisse jeudi, les acteurs du marché s'interrogeant sur l'épidémie de pneumonie virale après le bond du nombre de contaminations: le Dow Jones avait perdu 0,43% et le Nasdaq 0,14%.

Selon les analystes de Charles Schwab, la cote new-yorkaise et les autres grandes places mondiales "montrent une certaine résilience face aux incertitudes grandissantes concernant la propagation du coronavirus et à des données contrastées venues de Chine sur les nouveaux cas".

Le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus approchait vendredi les 1.400 morts en Chine, où près de 64.000 cas de contaminations ont désormais été enregistrés.

- Nvidia fait mieux que prévu -

Au rang des indicateurs, les ventes au détail aux Etats-Unis ont progressé de 0,3% en janvier par rapport à décembre, selon les données du département du Commerce. Cette hausse est conforme aux attentes des analystes.

Toutefois, ces mêmes ventes ont été révisées à la baisse pour les mois de novembre et décembre, fait observer Chris Low, de FHN Financial.

"Ce n'est pas de bon augure pour le premier trimestre 2020", estime l'expert.

La production industrielle aux Etats-Unis a, pour sa part, de nouveau baissé en janvier (-0,3%), lestée par l'arrêt de la production du Boeing 737 MAX, modèle vedette de l'avionneur américain, selon des données publiées par la Réserve fédérale (Fed).

La confiance des consommateurs pour février s'améliorait en février, selon l'enquête préliminaire de l'Université du Michigan, alors que les analystes avaient prédit une baisse.

Après la clôture, la Bourse de New York restera fermée jusqu'à mardi matin, le lundi 17 février étant férié au Etats-Unis.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de la dette américaine reculait à 1,580%, contre 1,617% la veille à la clôture.

Parmi les valeurs du jour, le fabricant de puces Nvidia grimpait de plus de 6% après avoir publié, jeudi après la clôture, ses résultats du quatrième trimestre 2019 et ses perspectives pour le premier trimestre 2020, dépassant largement les attentes des analystes.

Ces bons résultats pourraient "profiter à l'ensemble du secteur technologique", juge Josh Selway, de Schaeffer.

Roku, qui fabrique des boîtiers multimédias pour regarder des contenus sur Internet, montait de 3,6%. Le groupe a affiché des profits inférieurs aux prévisions mais ses prévisions annuelles ont rassuré les marchés.

Le voyagiste Expedia bondissait de 10,2% après avoir fait part de bénéfices plus importants qu'anticipé.

Le fabricant de jouets Mattel avançait de 0,6% après avoir annoncé des économies plus importantes que prévu lors de la publication de ses résultats trimestriels et annuels.

Selon le cabinet Factset, près de 80% des entreprises du S&P 500 ont fait part de leurs résultats trimestriels. En prenant en compte leurs chiffres et les estimations sur les sociétés devant encore publier, leurs bénéfices par action devraient en moyenne augmenter de 0,93% au quatrième trimestre. Au début de la saison des résultats, il était prévu qu'ils reculent de 2%.

Nasdaq

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Wall Street quasi-stable à l'ouverture, attentive au coronavirus et à des indicateurs

Le 21 février 2020 à04:43

Modifié le 21 février 2020 à 04:43

La Bourse de New York évoluait proche de l'équilibre en début de séance vendredi, continuant de rester vigilante face au coronavirus et digérant plusieurs statistiques économiques américaines.

Vers 15H20 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,11%, à 29.391,04 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, grappillait 0,03%, à 9.726,80 points, tandis que le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, était presque inchangé à 3.373,64 points.

Wall Street avait fini en petite baisse jeudi, les acteurs du marché s'interrogeant sur l'épidémie de pneumonie virale après le bond du nombre de contaminations: le Dow Jones avait perdu 0,43% et le Nasdaq 0,14%.

Selon les analystes de Charles Schwab, la cote new-yorkaise et les autres grandes places mondiales "montrent une certaine résilience face aux incertitudes grandissantes concernant la propagation du coronavirus et à des données contrastées venues de Chine sur les nouveaux cas".

Le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus approchait vendredi les 1.400 morts en Chine, où près de 64.000 cas de contaminations ont désormais été enregistrés.

- Nvidia fait mieux que prévu -

Au rang des indicateurs, les ventes au détail aux Etats-Unis ont progressé de 0,3% en janvier par rapport à décembre, selon les données du département du Commerce. Cette hausse est conforme aux attentes des analystes.

Toutefois, ces mêmes ventes ont été révisées à la baisse pour les mois de novembre et décembre, fait observer Chris Low, de FHN Financial.

"Ce n'est pas de bon augure pour le premier trimestre 2020", estime l'expert.

La production industrielle aux Etats-Unis a, pour sa part, de nouveau baissé en janvier (-0,3%), lestée par l'arrêt de la production du Boeing 737 MAX, modèle vedette de l'avionneur américain, selon des données publiées par la Réserve fédérale (Fed).

La confiance des consommateurs pour février s'améliorait en février, selon l'enquête préliminaire de l'Université du Michigan, alors que les analystes avaient prédit une baisse.

Après la clôture, la Bourse de New York restera fermée jusqu'à mardi matin, le lundi 17 février étant férié au Etats-Unis.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de la dette américaine reculait à 1,580%, contre 1,617% la veille à la clôture.

Parmi les valeurs du jour, le fabricant de puces Nvidia grimpait de plus de 6% après avoir publié, jeudi après la clôture, ses résultats du quatrième trimestre 2019 et ses perspectives pour le premier trimestre 2020, dépassant largement les attentes des analystes.

Ces bons résultats pourraient "profiter à l'ensemble du secteur technologique", juge Josh Selway, de Schaeffer.

Roku, qui fabrique des boîtiers multimédias pour regarder des contenus sur Internet, montait de 3,6%. Le groupe a affiché des profits inférieurs aux prévisions mais ses prévisions annuelles ont rassuré les marchés.

Le voyagiste Expedia bondissait de 10,2% après avoir fait part de bénéfices plus importants qu'anticipé.

Le fabricant de jouets Mattel avançait de 0,6% après avoir annoncé des économies plus importantes que prévu lors de la publication de ses résultats trimestriels et annuels.

Selon le cabinet Factset, près de 80% des entreprises du S&P 500 ont fait part de leurs résultats trimestriels. En prenant en compte leurs chiffres et les estimations sur les sociétés devant encore publier, leurs bénéfices par action devraient en moyenne augmenter de 0,93% au quatrième trimestre. Au début de la saison des résultats, il était prévu qu'ils reculent de 2%.

Nasdaq

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.