La Bourse de Paris gagne de nouveaux sommets

(AFP)

La Bourse de Paris a terminé en hausse (+0,90%) mercredi, inscrivant un nouveau record annuel, au-dessus des 6.100 points, à la faveur d'une petite baisse des inquiétudes autour du coronavirus.

L'indice CAC 40 a gagné 54,42 points à 6.111,24 points, au plus haut depuis juillet 2007, dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en recul de 0,48%.

"Le marché s'offre un petit rebond, grâce à une moindre progression du coronavirus et à la reprise graduelle de certains pans de l'industrie en Chine", a souligné auprès de l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale à Oddo BHF Securities.

"Ces éléments permettent d'être un peu plus positif, même si les inquiétudes restent nombreuses", a estimé l'expert. "Cette reprise profite aux secteurs affectées par la crise sanitaire", comme les matières premières ou le luxe.

Le nombre de contaminations par le coronavirus en Chine continentale a atteint mercredi 74.185, soit 1.749 de plus que la veille, le nombre toutefois le plus bas de cas supplémentaires ce mois-ci tandis que le bilan de l'épidémie a dépassé les 2.000 morts.

Ailleurs dans le monde, environ 900 personnes contaminées ont été recensées dans une trentaine de pays.

Les indicateurs du jour, et notamment le recul des mises en chantier de logements privés aux États-Unis en janvier, n'ont pas eu d'impact notable.

Après la clôture des Bourses européennes, les investisseurs décortiqueront les minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Sur le front des valeurs, l'embellie a profité au secteur pétrolier. TechnipFMC a bondi de 2,99% à 15,86 euros et Total a pris 0,79% à 45,05 euros.

Le luxe n'a pas été en reste, Kering prenant 3,04% à 587 euros, LVMH 2,49% à 419,05 euros et Hermès 1,83% à 712,80 euros.

Côté automobile Renault a retrouvé des couleurs (+2,49% à 31,72 euros), après avoir décroché de plus de 6% la veille, lesté par sa relégation par l'agence de notation Moody's, dans la catégorie des émetteurs spéculatifs tandis que S&P Global envisage à son tour d'abaisser la note à long terme du constructeur dans cette catégorie.

Peugeot a pour sa part gagné 0,83% à 19,50 euros.

Atos s'est en revanche replié de 3,65% à 78,10 euros après avoir publié une marge opérationnelle légèrement inférieure à ses attentes en 2019, même si son chiffre d'affaires est ressorti en croissance organique de 1,4%.

Worldline, dont Atos a cédé en 2019 la plus grande partie de sa participation majoritaire, s'est élevé pour sa part de 1,71% à 77,50 euros.

Plastic Omnium a progressé de 0,77% à 23,62 euros, porté par l'annonce d'une progression de son bénéfice opérationnel en 2020, malgré un bénéfice net divisé par deux en 2019.

Technicolor a par contre chuté de 15,6% à 0,33 euro, pénalisé par une perte nette de 230 millions d'euros sur l'exercice 2019, la quatrième et la plus importante depuis 2016.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris gagne de nouveaux sommets

Le 19 février 2020 à18:04

La Bourse de Paris a terminé en hausse (+0,90%) mercredi, inscrivant un nouveau record annuel, au-dessus des 6.100 points, à la faveur d'une petite baisse des inquiétudes autour du coronavirus.

L'indice CAC 40 a gagné 54,42 points à 6.111,24 points, au plus haut depuis juillet 2007, dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en recul de 0,48%.

"Le marché s'offre un petit rebond, grâce à une moindre progression du coronavirus et à la reprise graduelle de certains pans de l'industrie en Chine", a souligné auprès de l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale à Oddo BHF Securities.

"Ces éléments permettent d'être un peu plus positif, même si les inquiétudes restent nombreuses", a estimé l'expert. "Cette reprise profite aux secteurs affectées par la crise sanitaire", comme les matières premières ou le luxe.

Le nombre de contaminations par le coronavirus en Chine continentale a atteint mercredi 74.185, soit 1.749 de plus que la veille, le nombre toutefois le plus bas de cas supplémentaires ce mois-ci tandis que le bilan de l'épidémie a dépassé les 2.000 morts.

Ailleurs dans le monde, environ 900 personnes contaminées ont été recensées dans une trentaine de pays.

Les indicateurs du jour, et notamment le recul des mises en chantier de logements privés aux États-Unis en janvier, n'ont pas eu d'impact notable.

Après la clôture des Bourses européennes, les investisseurs décortiqueront les minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Sur le front des valeurs, l'embellie a profité au secteur pétrolier. TechnipFMC a bondi de 2,99% à 15,86 euros et Total a pris 0,79% à 45,05 euros.

Le luxe n'a pas été en reste, Kering prenant 3,04% à 587 euros, LVMH 2,49% à 419,05 euros et Hermès 1,83% à 712,80 euros.

Côté automobile Renault a retrouvé des couleurs (+2,49% à 31,72 euros), après avoir décroché de plus de 6% la veille, lesté par sa relégation par l'agence de notation Moody's, dans la catégorie des émetteurs spéculatifs tandis que S&P Global envisage à son tour d'abaisser la note à long terme du constructeur dans cette catégorie.

Peugeot a pour sa part gagné 0,83% à 19,50 euros.

Atos s'est en revanche replié de 3,65% à 78,10 euros après avoir publié une marge opérationnelle légèrement inférieure à ses attentes en 2019, même si son chiffre d'affaires est ressorti en croissance organique de 1,4%.

Worldline, dont Atos a cédé en 2019 la plus grande partie de sa participation majoritaire, s'est élevé pour sa part de 1,71% à 77,50 euros.

Plastic Omnium a progressé de 0,77% à 23,62 euros, porté par l'annonce d'une progression de son bénéfice opérationnel en 2020, malgré un bénéfice net divisé par deux en 2019.

Technicolor a par contre chuté de 15,6% à 0,33 euro, pénalisé par une perte nette de 230 millions d'euros sur l'exercice 2019, la quatrième et la plus importante depuis 2016.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.