Coronavirus: le Venezuela reçoit 55 tonnes d'aide envoyées par la Chine

(AFP)

Plusieurs dizaines de tonnes d'aide, dont des respirateurs et 5 millions de masques, sont arrivées samedi à Caracas par avion depuis la Chine pour aider le Venezuela dans sa lutte contre le coronavirus qui a fait deux morts dans le pays jusqu'à maintenant.

La Chine, d'où est partie la pandémie fin 2019 et qui voit le nombre de cas chuter significativement sur son sol, a envoyé des spécialistes et du matériel dans plusieurs pays, dont l'Italie, le plus endeuillé par la pandémie avec plus de 10.000 décès.

Parmi les 55 tonnes de matériel et de médicaments arrivés à l'aéroport de Maiquetia, près de Caracas, se trouvent notamment 500.000 "tests de diagnostic rapide", les premiers à arriver au Venezuela, selon la vice-présidente Delcy Rodriguez, qui s'est rendue à l'aéroport pour réceptionner le matériel avec l'ambassadeur de Chine, Li Baorong.

Le chargement comprend également des respirateurs artificiels, cinq millions de masques, 70.000 thermomètres à infrarouge et de la chloroquine. Cet antipaludique est au coeur d'un vif débat d'experts entre ceux qui la préconisent et ceux qui mettent en garde contre son utilisation contre le coronavirus.

L'ambassadeur Li Baorong a affirmé que la Chine était "prête" à envoyer des spécialistes au Venezuela pour faire profiter le pays "de leur expérience".

Avec la Russie, l'Iran ou Cuba, la Chine est un des plus fervents soutiens de Nicolas Maduro. Depuis le début de la pandémie, le président socialiste a dit à maintes reprises s'inspirer de la République populaire pour lutter contre la maladie, qui a fait jusqu'à maintenant deux morts au Venezuela, de source officielle.

M. Maduro a ordonné la suspension de tous les vols de et vers le Venezuela il y a deux semaines et le pays, qui compte 30 millions d'habitants, est en confinement quasi-total depuis le 17 mars. Seules les sorties pour aller acheter à manger et aller chez le médecin sont autorisées.

Le gouvernement indique que 113 cas de coronavirus ont été confirmés jusqu'à maintenant, mais le chef de file de l'opposition Juan Guaido l'accuse de "mentir effrontément" en avançant un chiffre bien en deçà de la réalité.

En outre, la communauté médicale vénézuélienne met en garde contre un désastre sanitaire si les hôpitaux, sous-équipés et parfois insalubres, devaient faire face à un afflux de malades.

Le pays aux plus grandes réserves de pétrole au monde traverse la pire crise de son histoire récente qui s'accompagne d'une inflation galopante et de pénuries de médicaments et d'essence.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Coronavirus: le Venezuela reçoit 55 tonnes d'aide envoyées par la Chine

Le 28 mars 2020 à20:53

Plusieurs dizaines de tonnes d'aide, dont des respirateurs et 5 millions de masques, sont arrivées samedi à Caracas par avion depuis la Chine pour aider le Venezuela dans sa lutte contre le coronavirus qui a fait deux morts dans le pays jusqu'à maintenant.

La Chine, d'où est partie la pandémie fin 2019 et qui voit le nombre de cas chuter significativement sur son sol, a envoyé des spécialistes et du matériel dans plusieurs pays, dont l'Italie, le plus endeuillé par la pandémie avec plus de 10.000 décès.

Parmi les 55 tonnes de matériel et de médicaments arrivés à l'aéroport de Maiquetia, près de Caracas, se trouvent notamment 500.000 "tests de diagnostic rapide", les premiers à arriver au Venezuela, selon la vice-présidente Delcy Rodriguez, qui s'est rendue à l'aéroport pour réceptionner le matériel avec l'ambassadeur de Chine, Li Baorong.

Le chargement comprend également des respirateurs artificiels, cinq millions de masques, 70.000 thermomètres à infrarouge et de la chloroquine. Cet antipaludique est au coeur d'un vif débat d'experts entre ceux qui la préconisent et ceux qui mettent en garde contre son utilisation contre le coronavirus.

L'ambassadeur Li Baorong a affirmé que la Chine était "prête" à envoyer des spécialistes au Venezuela pour faire profiter le pays "de leur expérience".

Avec la Russie, l'Iran ou Cuba, la Chine est un des plus fervents soutiens de Nicolas Maduro. Depuis le début de la pandémie, le président socialiste a dit à maintes reprises s'inspirer de la République populaire pour lutter contre la maladie, qui a fait jusqu'à maintenant deux morts au Venezuela, de source officielle.

M. Maduro a ordonné la suspension de tous les vols de et vers le Venezuela il y a deux semaines et le pays, qui compte 30 millions d'habitants, est en confinement quasi-total depuis le 17 mars. Seules les sorties pour aller acheter à manger et aller chez le médecin sont autorisées.

Le gouvernement indique que 113 cas de coronavirus ont été confirmés jusqu'à maintenant, mais le chef de file de l'opposition Juan Guaido l'accuse de "mentir effrontément" en avançant un chiffre bien en deçà de la réalité.

En outre, la communauté médicale vénézuélienne met en garde contre un désastre sanitaire si les hôpitaux, sous-équipés et parfois insalubres, devaient faire face à un afflux de malades.

Le pays aux plus grandes réserves de pétrole au monde traverse la pire crise de son histoire récente qui s'accompagne d'une inflation galopante et de pénuries de médicaments et d'essence.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.