Trump menace de suspendre la contribution américaine à l'OMS

(AFP)

Donald Trump a menacé mardi 7 avril de suspendre la contribution américaine à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dénonçant sa gestion de la pandémie du coronavirus et une attitude à ses yeux trop favorable à Pékin.


"Nous allons suspendre (le versement) des sommes destinées à l'OMS", a déclaré le président des Etats-Unis lors de son point de presse quotidien depuis la Maison Blanche.

Quelques minutes plus tard, cependant, il a fait machine arrière dans une certaine confusion, en affirmant qu'il souhaitait seulement étudier cette possibilité.

"Je ne dis que pas que je vais le faire mais nous allons examiner cette possibilité", a-t-il déclaré, contre-disant sa déclaration initiale.

Objet de la frustration présidentielle vis-à-vis de cette agence de l'ONU dont le siège est à Genève? Son attitude vis-à-vis de Pékin.

"Tout semble très favorable à la Chine, ce n'est pas acceptable", a-t-il déclaré.

"Ils reçoivent des sommes énormes de la part des Etats-Unis", a-t-il insisté. "Ils ont critiqué la fermeture des frontières (aux personnes venues de Chine) quand je l'ai annoncée, et ils ont eu tort", a-t-il ajouté.

"Ils ont eu tort sur beaucoup de choses", a-t-il martelé, sans donner plus de précisions.

Le milliardaire républicain avait déjà rédigé mardi matin un tweet particulièrement virulent à l'encontre de l'organisation.

"L'OMS s'est vraiment plantée", a-t-il écrit.

"Etrangement, ils sont largement financés par les Etats-Unis et pourtant très centrés sur la Chine. Nous allons nous pencher avec attention sur le dossier", avait-il ajouté.

(AFP)

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Trump menace de suspendre la contribution américaine à l'OMS

Le 08 avril 2020 à11:10

Donald Trump a menacé mardi 7 avril de suspendre la contribution américaine à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dénonçant sa gestion de la pandémie du coronavirus et une attitude à ses yeux trop favorable à Pékin.


"Nous allons suspendre (le versement) des sommes destinées à l'OMS", a déclaré le président des Etats-Unis lors de son point de presse quotidien depuis la Maison Blanche.

Quelques minutes plus tard, cependant, il a fait machine arrière dans une certaine confusion, en affirmant qu'il souhaitait seulement étudier cette possibilité.

"Je ne dis que pas que je vais le faire mais nous allons examiner cette possibilité", a-t-il déclaré, contre-disant sa déclaration initiale.

Objet de la frustration présidentielle vis-à-vis de cette agence de l'ONU dont le siège est à Genève? Son attitude vis-à-vis de Pékin.

"Tout semble très favorable à la Chine, ce n'est pas acceptable", a-t-il déclaré.

"Ils reçoivent des sommes énormes de la part des Etats-Unis", a-t-il insisté. "Ils ont critiqué la fermeture des frontières (aux personnes venues de Chine) quand je l'ai annoncée, et ils ont eu tort", a-t-il ajouté.

"Ils ont eu tort sur beaucoup de choses", a-t-il martelé, sans donner plus de précisions.

Le milliardaire républicain avait déjà rédigé mardi matin un tweet particulièrement virulent à l'encontre de l'organisation.

"L'OMS s'est vraiment plantée", a-t-il écrit.

"Etrangement, ils sont largement financés par les Etats-Unis et pourtant très centrés sur la Chine. Nous allons nous pencher avec attention sur le dossier", avait-il ajouté.

(AFP)

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.