Wall Street démarre la semaine sur les chapeaux de roues malgré le virus

(AFP)

La Bourse de New York a entamé la semaine du bon pied lundi, portée une fois de plus par les grandes valeurs technologiques et ignorant la flambée des cas de coronavirus aux Etats-Unis.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, est monté de 1,78% à 26.287,03 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 2,21% à 10.433,65 points, clôturant à un record pour la troisième séance de suite.

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, s'est apprécié de 1,59% à 3.179,72 points et évolue désormais à un peu plus de 200 points de son record, atteint en février.

La place new-yorkaise revenait d'un week-end prolongé de trois jours après avoir fermé jeudi soir en préparation de la fête nationale américaine.

Malgré les infections record dans le pays, avec près de 40.000 nouveaux cas recensés ces dernières 24 heures, les indices de Wall Street n'ont pas flanché.

"Le marché montre plus de résilience que je ne l'avais anticipé", concède Karl Haeling, spécialiste des marchés pour la banque LBBW.

"Je ne pensais pas que nous serions immunisés face aux mauvais chiffres sur le virus. Mais pour mauvais que soient les chiffres, il n'y a pas de volonté de fermer à nouveau l'économie", ajoute-t-il.

Comme souvent ces dernières semaines, plusieurs géants technologiques américains ont porté la Bourse à bout de bras.

C'est notamment le cas d'Amazon (+5,77%), dont l'action a atteint un nouveau plus haut et dépassé pour la première fois le seuil symbolique des 3.000 dollars en clôturant à 3.057,04 dollars.

Le titre de la plateforme de streaming Netflix (+3,55%) a aussi fini à un record, à 493,81 dollars.

Au rang des indicateurs, l'activité dans les services aux Etats-Unis a renoué avec la croissance en juin, après deux mois de contraction sous l'effet de la pandémie de Covid-19, selon l'indice de l'association professionnelle ISM publié lundi.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine progressait, s'établissant à 0,6792% vers 20H20 GMT, contre 0,6693% jeudi soir.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Wall Street démarre la semaine sur les chapeaux de roues malgré le virus

Le 06 juillet 2020 à21:35

La Bourse de New York a entamé la semaine du bon pied lundi, portée une fois de plus par les grandes valeurs technologiques et ignorant la flambée des cas de coronavirus aux Etats-Unis.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, est monté de 1,78% à 26.287,03 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 2,21% à 10.433,65 points, clôturant à un record pour la troisième séance de suite.

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, s'est apprécié de 1,59% à 3.179,72 points et évolue désormais à un peu plus de 200 points de son record, atteint en février.

La place new-yorkaise revenait d'un week-end prolongé de trois jours après avoir fermé jeudi soir en préparation de la fête nationale américaine.

Malgré les infections record dans le pays, avec près de 40.000 nouveaux cas recensés ces dernières 24 heures, les indices de Wall Street n'ont pas flanché.

"Le marché montre plus de résilience que je ne l'avais anticipé", concède Karl Haeling, spécialiste des marchés pour la banque LBBW.

"Je ne pensais pas que nous serions immunisés face aux mauvais chiffres sur le virus. Mais pour mauvais que soient les chiffres, il n'y a pas de volonté de fermer à nouveau l'économie", ajoute-t-il.

Comme souvent ces dernières semaines, plusieurs géants technologiques américains ont porté la Bourse à bout de bras.

C'est notamment le cas d'Amazon (+5,77%), dont l'action a atteint un nouveau plus haut et dépassé pour la première fois le seuil symbolique des 3.000 dollars en clôturant à 3.057,04 dollars.

Le titre de la plateforme de streaming Netflix (+3,55%) a aussi fini à un record, à 493,81 dollars.

Au rang des indicateurs, l'activité dans les services aux Etats-Unis a renoué avec la croissance en juin, après deux mois de contraction sous l'effet de la pandémie de Covid-19, selon l'indice de l'association professionnelle ISM publié lundi.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine progressait, s'établissant à 0,6792% vers 20H20 GMT, contre 0,6693% jeudi soir.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.