Coronavirus : hommage aux morts en Espagne, reconfinement en Inde

(AFP)

L'Espagne a rendu hommage jeudi aux plus de 28.000 morts du Covid-19 sur son territoire, tandis que le virus continuait de se propager dans le monde entier, contraignant l'Inde à reconfiner 125 millions de personnes et entraînant dans d'autres pays des mesures de restrictions sanitaires comme le port du masque.

Les Etats-Unis, déjà le pays le plus touché du monde et où la situation semble hors de contrôle dans le sud, a enregistré mercredi un nouveau record de contaminations sur 24 heures avec plus de 67.000 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

- "Nous disons au revoir à des mères, des pères" -

"Aujourd'hui, symboliquement, nous disons au revoir à des mères, des pères, des enfants, des frères, des amis", a déclaré à Madrid Hernando Calleja, le frère d'un célèbre journaliste espagnol, José María Calleja, mort du Covid, au cours d'une cérémonie empreinte d'émotion organisée devant le Palais royal et présidée par le souverain espagnol Felipe VI en présence de nombreuses personnalités.

Avec un bilan officiel de plus de 28.400 morts, qui en fait le septième pays pour le nombre des décès, l'Espagne a payé un lourd tribut à la pandémie et fait face depuis quelques jours à une recrudescence des contaminations.

Les autorités suivent ainsi de près plus de 120 foyers actifs. Celui qui les inquiète le plus est situé en Catalogne (nord-est), autour de la ville de Lérida, où environ 160.000 habitants ont été reconfinés mercredi.

En Inde, les 125 millions habitants de l'État du Bihar, une région septentrionale pauvre, sont entrés dans la nuit de mercredi à jeudi dans un reconfinement de 15 jours. Les 13 millions de personnes vivant dans la grande ville de Bangalore (sud) et sa périphérie avaient fait de même la veille pour une semaine.

Le petit État côtier de Goa, une destination prisée des touristes en hiver, a également annoncé un reconfinement, de trois jours, à partir de jeudi soir et un couvre-feu nocturne jusqu'au 10 août.

Trop de personnes "sortent pour rencontrer des gens à des fêtes" et ne prennent pas assez de précautions pour enrayer la propagation du virus, a affirmé le ministre en chef de Goa, Pramod Sawant.

Ailleurs qu'en Espagne, la crainte d'une deuxième vague de la pandémie reste également très présente en Europe, le continent ayant enregistré le plus grand nombre de morts.

- Mesures de confinement en Allemagne -

L'Allemagne a ainsi opté pour des mesures de confinement renforcées au niveau local, selon un projet d'accord entre le gouvernement et les Etats régionaux qui devait être finalisé jeudi.

Les autorités allemandes veulent instaurer des "interdictions de sortie" dans des zones géographiques limitées pour les habitants qui seraient reconfinés après l'apparition d'un foyer de Covid-19.

En France, où des foyers de contamination sont réapparus ces derniers jours, notamment dans le département de la Mayenne (ouest), le port du masque sera obligatoire "dès la semaine prochaine" dans tous les établissements clos recevant du public, "en particulier les commerces", a déclaré jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Cette mesure, annoncée mardi par le président Macron, ne devait entrer en vigueur que le 1er août, mais de nombreuses voix s'étaient étonnées de son caractère tardif.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le directeur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, et le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, ont assisté à Madrid sous un grand soleil à la cérémonie d'hommage aux victimes.

Tous portaient un masque et étaient assis sur des chaises espacées pour respecter les distances de sécurité.

"Nous n'oublierons jamais les victimes. Vous n'êtes pas seuls face à votre douleur", a lancé le roi Felipe VI à l'adresse des proches des morts de la maladie.

Plus de 13,4 millions de personnes ont contracté la maladie et près de 580.000 décès ont été recensés dans le monde.

- Chiffres alarmants aux Etats-Unis -

Aux Etats-Unis, le Texas a très largement contribué au nombre record des nouvelles contaminations enregistré mercredi avec quelque 10.790 nouveaux cas, chiffre également record pour cet Etat sur une seule journée.

La première puissance mondiale est confrontée depuis la fin juin à une très forte résurgence du virus, notamment dans les Etats du sud et de l'ouest. Depuis dix jours, le nombre des infections détectées toutes les 24 heures est compris entre 55.000 et 65.000.

Quel que soit le lieu, les Américains seront désormais obligés de se couvrir le visage pour faire leurs courses dans les plus de 5.000 magasins Walmart, la plus grande enseigne de distribution du monde, qui a suivi les exemples d'Apple ou de Starbucks.

Certains modèles prédisent encore près de 100.000 nouveaux décès d'ici à novembre aux Etats-Unis, contre 137.000 aujourd'hui.

L'Amérique latine et les Caraïbes demeurent également très touchées. La région est la deuxième la plus endeuillée par la pandémie, avec 151.022 morts, derrière l'Europe (203.793).

Par ailleurs, la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, s'est inquiétée d'une possible "interaction" de la grippe saisonnière avec le Covid-19 pendant les mois d'automne et d'hiver.

burx-CHZ/bds

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Coronavirus : hommage aux morts en Espagne, reconfinement en Inde

Le 16 juillet 2020 à13:38

L'Espagne a rendu hommage jeudi aux plus de 28.000 morts du Covid-19 sur son territoire, tandis que le virus continuait de se propager dans le monde entier, contraignant l'Inde à reconfiner 125 millions de personnes et entraînant dans d'autres pays des mesures de restrictions sanitaires comme le port du masque.

Les Etats-Unis, déjà le pays le plus touché du monde et où la situation semble hors de contrôle dans le sud, a enregistré mercredi un nouveau record de contaminations sur 24 heures avec plus de 67.000 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

- "Nous disons au revoir à des mères, des pères" -

"Aujourd'hui, symboliquement, nous disons au revoir à des mères, des pères, des enfants, des frères, des amis", a déclaré à Madrid Hernando Calleja, le frère d'un célèbre journaliste espagnol, José María Calleja, mort du Covid, au cours d'une cérémonie empreinte d'émotion organisée devant le Palais royal et présidée par le souverain espagnol Felipe VI en présence de nombreuses personnalités.

Avec un bilan officiel de plus de 28.400 morts, qui en fait le septième pays pour le nombre des décès, l'Espagne a payé un lourd tribut à la pandémie et fait face depuis quelques jours à une recrudescence des contaminations.

Les autorités suivent ainsi de près plus de 120 foyers actifs. Celui qui les inquiète le plus est situé en Catalogne (nord-est), autour de la ville de Lérida, où environ 160.000 habitants ont été reconfinés mercredi.

En Inde, les 125 millions habitants de l'État du Bihar, une région septentrionale pauvre, sont entrés dans la nuit de mercredi à jeudi dans un reconfinement de 15 jours. Les 13 millions de personnes vivant dans la grande ville de Bangalore (sud) et sa périphérie avaient fait de même la veille pour une semaine.

Le petit État côtier de Goa, une destination prisée des touristes en hiver, a également annoncé un reconfinement, de trois jours, à partir de jeudi soir et un couvre-feu nocturne jusqu'au 10 août.

Trop de personnes "sortent pour rencontrer des gens à des fêtes" et ne prennent pas assez de précautions pour enrayer la propagation du virus, a affirmé le ministre en chef de Goa, Pramod Sawant.

Ailleurs qu'en Espagne, la crainte d'une deuxième vague de la pandémie reste également très présente en Europe, le continent ayant enregistré le plus grand nombre de morts.

- Mesures de confinement en Allemagne -

L'Allemagne a ainsi opté pour des mesures de confinement renforcées au niveau local, selon un projet d'accord entre le gouvernement et les Etats régionaux qui devait être finalisé jeudi.

Les autorités allemandes veulent instaurer des "interdictions de sortie" dans des zones géographiques limitées pour les habitants qui seraient reconfinés après l'apparition d'un foyer de Covid-19.

En France, où des foyers de contamination sont réapparus ces derniers jours, notamment dans le département de la Mayenne (ouest), le port du masque sera obligatoire "dès la semaine prochaine" dans tous les établissements clos recevant du public, "en particulier les commerces", a déclaré jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Cette mesure, annoncée mardi par le président Macron, ne devait entrer en vigueur que le 1er août, mais de nombreuses voix s'étaient étonnées de son caractère tardif.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le directeur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, et le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, ont assisté à Madrid sous un grand soleil à la cérémonie d'hommage aux victimes.

Tous portaient un masque et étaient assis sur des chaises espacées pour respecter les distances de sécurité.

"Nous n'oublierons jamais les victimes. Vous n'êtes pas seuls face à votre douleur", a lancé le roi Felipe VI à l'adresse des proches des morts de la maladie.

Plus de 13,4 millions de personnes ont contracté la maladie et près de 580.000 décès ont été recensés dans le monde.

- Chiffres alarmants aux Etats-Unis -

Aux Etats-Unis, le Texas a très largement contribué au nombre record des nouvelles contaminations enregistré mercredi avec quelque 10.790 nouveaux cas, chiffre également record pour cet Etat sur une seule journée.

La première puissance mondiale est confrontée depuis la fin juin à une très forte résurgence du virus, notamment dans les Etats du sud et de l'ouest. Depuis dix jours, le nombre des infections détectées toutes les 24 heures est compris entre 55.000 et 65.000.

Quel que soit le lieu, les Américains seront désormais obligés de se couvrir le visage pour faire leurs courses dans les plus de 5.000 magasins Walmart, la plus grande enseigne de distribution du monde, qui a suivi les exemples d'Apple ou de Starbucks.

Certains modèles prédisent encore près de 100.000 nouveaux décès d'ici à novembre aux Etats-Unis, contre 137.000 aujourd'hui.

L'Amérique latine et les Caraïbes demeurent également très touchées. La région est la deuxième la plus endeuillée par la pandémie, avec 151.022 morts, derrière l'Europe (203.793).

Par ailleurs, la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, s'est inquiétée d'une possible "interaction" de la grippe saisonnière avec le Covid-19 pendant les mois d'automne et d'hiver.

burx-CHZ/bds

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.