La Bourse de Paris à l'équilibre après une nette baisse la semaine précédente

(AFP)

La Bourse de Paris évoluait presque à l'équilibre lundi, peinant à rebondir après la mauvaise performance de la semaine passée marquée par de nombreux résultats d'entreprises.

A 9H50, l'indice CAC 40 grappillait 4,18 points à 4.797,06 points. Vendredi, il avait fini en baisse de 1,43%, soit une perte de 3,49% sur la semaine.

L'indice parisien est sorti fragilisé de la principale semaine des résultats d'entreprises, qui ont montré l'étendue des dégâts de la pandémie et des confinements sur les entreprises et l'économie mondiale.

Les investisseurs attendent les baromètres d'activité économique, dits "PMI" , dans l'industrie et les services, en particulier ceux de l'activité manufacturière des principaux pays européens qui seront publiés ce matin, tandis que celui des Etats-Unis sera rendu public dans l'après-midi, selon Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Une première bonne nouvelle est venue de Chine où l'activité manufacturière a nettement rebondi en juillet, à un niveau supérieur aux prévisions des analystes, selon un indice indépendant publié lundi et qui confirme celui publié par le gouvernement chinois vendredi.

Autre motif d'inquiétude, le rythme de la pandémie, qui a fait plus de 685.000 morts dans le monde, continue de s'accélérer, avec un million de cas supplémentaires détectés en moins de 4 jours.

Par ailleurs, les tensions entre la Chine et les Etats-Unis continuent d'animer l'actualité. Le président Donald Trump a menacé de bannir des Etats-Unis l'application chinoise très populaire TikTok, que Microsoft entend bien racheter d'ici la fin de l'été.

Sur le plan des valeurs, Société Générale perdait 2,17% à 12,70 euros après la publication de ses résultats faisant état d'une perte nette de plus d'un milliard d'euros au deuxième trimestre. Depuis le 21 juillet, la banque a perdu plus de 20% de sa valeur en bourse.

A l'inverse, BNP Paribas était encore portée (+0,97% à 34,45 euros) par ces bons résultats publiés vendredi.

Les publications des résultats de CNP Assurances (-3,63% à 9,82 euros) et d'ALD (-5,07% à 8,05 euros) ont été sanctionnées par les investisseurs.

Les valeurs foncières souffraient encore, Unibail-Rodamco-Westfield restant à la traîne sur le CAC (-4,85% à 42,42 euros), tandis que Klepierre perdait 4,49% à 13,94 euros sur le SBF 120.

Mc Phy bondissait de 10,11% à 21,45 euros après l'annonce d'un contrat pour équiper deux stations hydrogène pour un chiffre d’affaires de près de 4 millions d'euros.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris à l'équilibre après une nette baisse la semaine précédente

Le 03 août 2020 à09:16

La Bourse de Paris évoluait presque à l'équilibre lundi, peinant à rebondir après la mauvaise performance de la semaine passée marquée par de nombreux résultats d'entreprises.

A 9H50, l'indice CAC 40 grappillait 4,18 points à 4.797,06 points. Vendredi, il avait fini en baisse de 1,43%, soit une perte de 3,49% sur la semaine.

L'indice parisien est sorti fragilisé de la principale semaine des résultats d'entreprises, qui ont montré l'étendue des dégâts de la pandémie et des confinements sur les entreprises et l'économie mondiale.

Les investisseurs attendent les baromètres d'activité économique, dits "PMI" , dans l'industrie et les services, en particulier ceux de l'activité manufacturière des principaux pays européens qui seront publiés ce matin, tandis que celui des Etats-Unis sera rendu public dans l'après-midi, selon Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Une première bonne nouvelle est venue de Chine où l'activité manufacturière a nettement rebondi en juillet, à un niveau supérieur aux prévisions des analystes, selon un indice indépendant publié lundi et qui confirme celui publié par le gouvernement chinois vendredi.

Autre motif d'inquiétude, le rythme de la pandémie, qui a fait plus de 685.000 morts dans le monde, continue de s'accélérer, avec un million de cas supplémentaires détectés en moins de 4 jours.

Par ailleurs, les tensions entre la Chine et les Etats-Unis continuent d'animer l'actualité. Le président Donald Trump a menacé de bannir des Etats-Unis l'application chinoise très populaire TikTok, que Microsoft entend bien racheter d'ici la fin de l'été.

Sur le plan des valeurs, Société Générale perdait 2,17% à 12,70 euros après la publication de ses résultats faisant état d'une perte nette de plus d'un milliard d'euros au deuxième trimestre. Depuis le 21 juillet, la banque a perdu plus de 20% de sa valeur en bourse.

A l'inverse, BNP Paribas était encore portée (+0,97% à 34,45 euros) par ces bons résultats publiés vendredi.

Les publications des résultats de CNP Assurances (-3,63% à 9,82 euros) et d'ALD (-5,07% à 8,05 euros) ont été sanctionnées par les investisseurs.

Les valeurs foncières souffraient encore, Unibail-Rodamco-Westfield restant à la traîne sur le CAC (-4,85% à 42,42 euros), tandis que Klepierre perdait 4,49% à 13,94 euros sur le SBF 120.

Mc Phy bondissait de 10,11% à 21,45 euros après l'annonce d'un contrat pour équiper deux stations hydrogène pour un chiffre d’affaires de près de 4 millions d'euros.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.