La Bourse de Paris continue sa progression (+0,45%)

(AFP)

La Bourse de Paris progressait légèrement mercredi, toujours concentrée sur les discussions en cours sur le plan de relance américain au Congrès.

L'indice CAC 40 prenait 22,45 points à 13H02 (11H02 GMT)à 5.050,44 points. La veille, il avait bondi de 2,41%.

A Wall Street, les contrats à terme s'orientaient vers une ouverture en hausse: le Dow Jones prenait 0,96%, le Nasdaq 0,92% et le S&P 500 0,80%.

Après une ouverture en baisse, la cote parisienne a rapidement repris le chemin du vert, se stabilisant autour des 5.040 points.

L'actualité est dominée par le plan de relance à l'économie américaine qui est négocié au Congrès depuis la fin du mois de juillet, et dont les négociations ont semblé marquer le pas mardi, après le pessimisme affiché par le leader républicain du Sénat américain Mitch McConnell.

"La plupart des acteurs du marché s'attendent encore à un compromis", entre démocrates et républicains juge Milan Cutkovic, analyste chez AxiCorp.

Toutefois, la prolongation des discussions pourrait provoquer "de la nervosité" sur les marchés dans les prochains jours, alerte-t-il.

Les quatre décrets signés par Donald Trump samedi, prolongeant certaines mesures d'aide pour les personnes touchées par les répercussions économiques de la pandémie, risquent d'être contestés en justice puisque c'est au Congrès que la Constitution américaine confère la plupart des décisions budgétaires du pays.

La Covid-19 continue de se développer aux Etats-Unis. L'évolution des derniers jours a laissé l'espoir d'une stabilisation suivie d'une baisse de l'intensité du virus, mais cet optimisme a été un peu "relativisé", notamment par le redémarrage du nombre de nouvelles contaminations en Californie, selon Tangi le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC.

"Il se pourrait que les contaminations restent à haut niveau, sans forcément décroître à court terme", détaille-t-il.

L'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis en début d'après midi est le seul indicateur d'envergure du jour. Les marchés scruteront également le discours du patron de la Réserve fédérale de Dallas, Rob Kaplan, prévu en fin de séance européenne.

Le Royaume-Uni a vu son économie subir une contraction "record" de 20,4% au deuxième trimestre et se trouve confronté officiellement à sa pire récession.

Sur le plan des valeurs, les opérateurs télécoms montaient dans le sillage du câblo-opérateur suisse Sunrise qui bondissait de 26,10% à 108,70 francs suisses après une offre de rachat de l'Américain Liberty Global. A Paris, Orange gagnait 1,30% à 10,05 euros et Iliad 1,67% à 167,85 euros.

Les banques et assurances occupaient toujours le devant de l'indice: Société Générale gagnait 1,97% à 14,49 euros, Crédit Agricole 1,75% à 9,19 euros, BNP 2,01% à 38,24 euros et Axa 0,81% à 17,97 euros.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris continue sa progression (+0,45%)

Le 12 août 2020 à12:22

La Bourse de Paris progressait légèrement mercredi, toujours concentrée sur les discussions en cours sur le plan de relance américain au Congrès.

L'indice CAC 40 prenait 22,45 points à 13H02 (11H02 GMT)à 5.050,44 points. La veille, il avait bondi de 2,41%.

A Wall Street, les contrats à terme s'orientaient vers une ouverture en hausse: le Dow Jones prenait 0,96%, le Nasdaq 0,92% et le S&P 500 0,80%.

Après une ouverture en baisse, la cote parisienne a rapidement repris le chemin du vert, se stabilisant autour des 5.040 points.

L'actualité est dominée par le plan de relance à l'économie américaine qui est négocié au Congrès depuis la fin du mois de juillet, et dont les négociations ont semblé marquer le pas mardi, après le pessimisme affiché par le leader républicain du Sénat américain Mitch McConnell.

"La plupart des acteurs du marché s'attendent encore à un compromis", entre démocrates et républicains juge Milan Cutkovic, analyste chez AxiCorp.

Toutefois, la prolongation des discussions pourrait provoquer "de la nervosité" sur les marchés dans les prochains jours, alerte-t-il.

Les quatre décrets signés par Donald Trump samedi, prolongeant certaines mesures d'aide pour les personnes touchées par les répercussions économiques de la pandémie, risquent d'être contestés en justice puisque c'est au Congrès que la Constitution américaine confère la plupart des décisions budgétaires du pays.

La Covid-19 continue de se développer aux Etats-Unis. L'évolution des derniers jours a laissé l'espoir d'une stabilisation suivie d'une baisse de l'intensité du virus, mais cet optimisme a été un peu "relativisé", notamment par le redémarrage du nombre de nouvelles contaminations en Californie, selon Tangi le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC.

"Il se pourrait que les contaminations restent à haut niveau, sans forcément décroître à court terme", détaille-t-il.

L'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis en début d'après midi est le seul indicateur d'envergure du jour. Les marchés scruteront également le discours du patron de la Réserve fédérale de Dallas, Rob Kaplan, prévu en fin de séance européenne.

Le Royaume-Uni a vu son économie subir une contraction "record" de 20,4% au deuxième trimestre et se trouve confronté officiellement à sa pire récession.

Sur le plan des valeurs, les opérateurs télécoms montaient dans le sillage du câblo-opérateur suisse Sunrise qui bondissait de 26,10% à 108,70 francs suisses après une offre de rachat de l'Américain Liberty Global. A Paris, Orange gagnait 1,30% à 10,05 euros et Iliad 1,67% à 167,85 euros.

Les banques et assurances occupaient toujours le devant de l'indice: Société Générale gagnait 1,97% à 14,49 euros, Crédit Agricole 1,75% à 9,19 euros, BNP 2,01% à 38,24 euros et Axa 0,81% à 17,97 euros.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.