Wall Street recule après des données en demi-teinte

(AFP)

La Bourse de New York était en baisse vendredi en début de séance après une hausse moins forte que prévu des ventes au détail aux Etats-Unis en juillet.

Vers 14H30 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average reculait de 0,13% à 27.861,84 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,44% à 10.993,92 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,11% à 3.369,72 points.

Wall Street avait fini sans direction jeudi, digérant l'annonce d'une baisse des nouvelles demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis et regrettant le blocage au Congrès sur un nouveau plan de relance: le Dow Jones avait reculé de 0,29%, tandis que le Nasdaq avait pris 0,27%.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté de 1,2% en juillet par rapport à juin, un rythme beaucoup plus lent que celui des deux mois précédents, selon les données du département du Commerce publiées vendredi.

Cette hausse est aussi moins importante qu'attendu, puisque les analystes tablaient sur +1,8%.

Les acteurs du marché se préparaient également à un important rendez-vous samedi entre de hauts responsables américains et chinois, qui vont faire le point sur l'accord commercial préliminaire signé en janvier entre les deux pays.

Au programme notamment: la question des achats de produits américains que la Chine s'est engagée à effectuer, mais qui ont été ralentis avec la pandémie de Covid-19.

Ces discussions ont lieu au moment où les tensions sino-américaines sont particulièrement vives, entre la menace de l'administration Trump d'interdire aux Etats-Unis les applications TikTok et WeChat, possédées par des groupes chinois, et les sanctions réciproques autour de la situation politique à Hong Kong.

L'impasse parlementaire autour des nouvelles mesures de relance pour les collectivités, entreprises et ménages américains continuait pour sa part de peser sur le marché.

"Les vacances d'été contribuent aussi à maintenir les volumes d'échange à des niveaux relativement bas", note par ailleurs JJ Kinahan de TD Ameritrade.

"Cela implique une activité moins importante sur le marché quand il n'y a pas de grands titres d'actualité et quand il n'y a plus beaucoup de résultats trimestriels à suivre", ajoute-t-il.

"Mais de faibles volumes peuvent aussi donner lieu à des mouvements plus brusques que d'ordinaire lorsqu'une nouvelle importante tombe", explique l'expert.

- CureVac au Nasdaq -

Parmi les valeurs du jour, Apple (-1,25%) et Alphabet (-0,72%), la maison de mère de Google, reculaient. Les géants de la tech ont retiré jeudi Fortnite de leurs magasins d'applications, après qu'Epic Games, l'éditeur du jeu vidéo ultra populaire, a tenté de contourner les systèmes de paiement des commissions dues aux deux groupes.

Le fabricant de semi-conducteurs Applied Materials grimpait de 4,41% après avoir fait part de résultats trimestriels meilleurs que prévu et avoir revu à la hausse ses prévisions grâce la forte demande.

Le laboratoire pharmaceutique allemand CureVac, bien placé dans la course pour un vaccin contre le nouveau coronavirus, faisait lui son entrée au Nasdaq et s'apprêtait à lever plus de 200 millions de dollars. Ses 13,3 millions d'actions nouvelles ont été valorisées à 16 dollars l'unité, soit le haut de la fourchette proposée aux investisseurs -entre 14 et 16 dollars.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine baissait à 0,6963% contre 0,7208% jeudi soir.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Wall Street recule après des données en demi-teinte

Le 14 août 2020 à15:39

La Bourse de New York était en baisse vendredi en début de séance après une hausse moins forte que prévu des ventes au détail aux Etats-Unis en juillet.

Vers 14H30 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average reculait de 0,13% à 27.861,84 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,44% à 10.993,92 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,11% à 3.369,72 points.

Wall Street avait fini sans direction jeudi, digérant l'annonce d'une baisse des nouvelles demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis et regrettant le blocage au Congrès sur un nouveau plan de relance: le Dow Jones avait reculé de 0,29%, tandis que le Nasdaq avait pris 0,27%.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté de 1,2% en juillet par rapport à juin, un rythme beaucoup plus lent que celui des deux mois précédents, selon les données du département du Commerce publiées vendredi.

Cette hausse est aussi moins importante qu'attendu, puisque les analystes tablaient sur +1,8%.

Les acteurs du marché se préparaient également à un important rendez-vous samedi entre de hauts responsables américains et chinois, qui vont faire le point sur l'accord commercial préliminaire signé en janvier entre les deux pays.

Au programme notamment: la question des achats de produits américains que la Chine s'est engagée à effectuer, mais qui ont été ralentis avec la pandémie de Covid-19.

Ces discussions ont lieu au moment où les tensions sino-américaines sont particulièrement vives, entre la menace de l'administration Trump d'interdire aux Etats-Unis les applications TikTok et WeChat, possédées par des groupes chinois, et les sanctions réciproques autour de la situation politique à Hong Kong.

L'impasse parlementaire autour des nouvelles mesures de relance pour les collectivités, entreprises et ménages américains continuait pour sa part de peser sur le marché.

"Les vacances d'été contribuent aussi à maintenir les volumes d'échange à des niveaux relativement bas", note par ailleurs JJ Kinahan de TD Ameritrade.

"Cela implique une activité moins importante sur le marché quand il n'y a pas de grands titres d'actualité et quand il n'y a plus beaucoup de résultats trimestriels à suivre", ajoute-t-il.

"Mais de faibles volumes peuvent aussi donner lieu à des mouvements plus brusques que d'ordinaire lorsqu'une nouvelle importante tombe", explique l'expert.

- CureVac au Nasdaq -

Parmi les valeurs du jour, Apple (-1,25%) et Alphabet (-0,72%), la maison de mère de Google, reculaient. Les géants de la tech ont retiré jeudi Fortnite de leurs magasins d'applications, après qu'Epic Games, l'éditeur du jeu vidéo ultra populaire, a tenté de contourner les systèmes de paiement des commissions dues aux deux groupes.

Le fabricant de semi-conducteurs Applied Materials grimpait de 4,41% après avoir fait part de résultats trimestriels meilleurs que prévu et avoir revu à la hausse ses prévisions grâce la forte demande.

Le laboratoire pharmaceutique allemand CureVac, bien placé dans la course pour un vaccin contre le nouveau coronavirus, faisait lui son entrée au Nasdaq et s'apprêtait à lever plus de 200 millions de dollars. Ses 13,3 millions d'actions nouvelles ont été valorisées à 16 dollars l'unité, soit le haut de la fourchette proposée aux investisseurs -entre 14 et 16 dollars.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine baissait à 0,6963% contre 0,7208% jeudi soir.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.