Les ventes de baskets Nike résistent, l'action s'envole

(AFP)

L'équipementier sportif Nike a agréablement surpris Wall Street mardi en affichant de solides ventes de ses articles en Chine et sur ses plateformes électroniques, ce qui a provoqué une flambée de l'action.

La célèbre marque à la virgule s'est aussi félicitée que ses ambassadeurs les plus populaires -- la joueuse de tennis Naomi Osaka et la star de basket-ball américain Lebron James -- s'engagent contre les injustices raciales et en faveur du mouvement anti-raciste "Black Lives Matter".

"De l'écho culturel de notre marque à notre expansion de ce que le sport signifie, notre premier trimestre a montré que notre détermination à renforcer les relations avec nos clients est ce qui importe", a souligné Nike.

Sur le plan financier, l'équipementier a enregistré des ventes de 10,6 milliards de dollars lors des trois mois achevés le 31 août et correspondant au premier trimestre de son exercice 2020/21. C'est davantage que les recettes de 9,15 milliards de dollars auxquels s'attendaient les analystes financiers.

Si les ventes ont malgré tout très légèrement reculé de 0,62% sur un an c'est principalement à cause des mesures sanitaires indispensables prises par Nike pour rouvrir physiquement ses magasins, fermés pendant de long mois à cause de la pandémie de coronavirus, explique le groupe de Beaverton, dans l'ouest des Etats-Unis.

En Chine, où 90% des magasins physiques étaient ouverts pendant le trimestre écoulé, les ventes ont augmenté de 6%.

- Rien sur Neymar -

Dans le reste du monde, il y a eu une accélération des revenus générés en ligne par les achats de baskets et autres équipements sportifs floqués du logo Nike. Les ventes en ligne trimestrielles ont ainsi flambé de 82%.

Au final, le groupe a dégagé un bénéfice net trimestriel de 1,52 milliard de dollars, en hausse de 11%.

Ces chiffres faisaient bondir l'action de plus de 12% vers 22H55 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance à Wall Street.

Les marchés saluaient notamment la stratégie du groupe de vendre directement ses produits aux consommateurs, une pratique commerciale lui ayant permis de limiter les dégâts causés par la fermeture des centres commerciaux géants aux Etats-Unis.

Le redressement des ventes de Nike "est rapide, grâce à l'accélération de la croissance des ventes de la marque en ligne", a expliqué le directeur financier Matt Friend, cité dans le communiqué.

Nike s'est par ailleurs montré optimiste pour l'ensemble de l'exercice fiscal, disant s'attendre à une hausse de son chiffre d'affaires comprise entre 8 et 14% comparé à l'exercice précédent.

La croissance sera néanmoins inégale, le premier semestre devant être affecté par des stocks limités, tandis que le second semestre devrait voir une expansion "significative", a développé l'entreprise, mettant en avant la reprise des événements sportifs à travers le globe après une interruption forcée de plusieurs mois due au Covid-19.

"Nous sommes enthousiastes (du retour du sport) ... Nous sommes persuadés que c'est bien pour les consommateurs, et forcément c'est bien pour Nike", a confié le directeur général John Donahoe, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Le groupe n'a pas fait mention du départ chez son concurrent Puma, du footballeur brésilien Neymar, un de ses plus populaires ambassadeurs.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Les ventes de baskets Nike résistent, l'action s'envole

Le 23 septembre 2020 à07:09

L'équipementier sportif Nike a agréablement surpris Wall Street mardi en affichant de solides ventes de ses articles en Chine et sur ses plateformes électroniques, ce qui a provoqué une flambée de l'action.

La célèbre marque à la virgule s'est aussi félicitée que ses ambassadeurs les plus populaires -- la joueuse de tennis Naomi Osaka et la star de basket-ball américain Lebron James -- s'engagent contre les injustices raciales et en faveur du mouvement anti-raciste "Black Lives Matter".

"De l'écho culturel de notre marque à notre expansion de ce que le sport signifie, notre premier trimestre a montré que notre détermination à renforcer les relations avec nos clients est ce qui importe", a souligné Nike.

Sur le plan financier, l'équipementier a enregistré des ventes de 10,6 milliards de dollars lors des trois mois achevés le 31 août et correspondant au premier trimestre de son exercice 2020/21. C'est davantage que les recettes de 9,15 milliards de dollars auxquels s'attendaient les analystes financiers.

Si les ventes ont malgré tout très légèrement reculé de 0,62% sur un an c'est principalement à cause des mesures sanitaires indispensables prises par Nike pour rouvrir physiquement ses magasins, fermés pendant de long mois à cause de la pandémie de coronavirus, explique le groupe de Beaverton, dans l'ouest des Etats-Unis.

En Chine, où 90% des magasins physiques étaient ouverts pendant le trimestre écoulé, les ventes ont augmenté de 6%.

- Rien sur Neymar -

Dans le reste du monde, il y a eu une accélération des revenus générés en ligne par les achats de baskets et autres équipements sportifs floqués du logo Nike. Les ventes en ligne trimestrielles ont ainsi flambé de 82%.

Au final, le groupe a dégagé un bénéfice net trimestriel de 1,52 milliard de dollars, en hausse de 11%.

Ces chiffres faisaient bondir l'action de plus de 12% vers 22H55 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance à Wall Street.

Les marchés saluaient notamment la stratégie du groupe de vendre directement ses produits aux consommateurs, une pratique commerciale lui ayant permis de limiter les dégâts causés par la fermeture des centres commerciaux géants aux Etats-Unis.

Le redressement des ventes de Nike "est rapide, grâce à l'accélération de la croissance des ventes de la marque en ligne", a expliqué le directeur financier Matt Friend, cité dans le communiqué.

Nike s'est par ailleurs montré optimiste pour l'ensemble de l'exercice fiscal, disant s'attendre à une hausse de son chiffre d'affaires comprise entre 8 et 14% comparé à l'exercice précédent.

La croissance sera néanmoins inégale, le premier semestre devant être affecté par des stocks limités, tandis que le second semestre devrait voir une expansion "significative", a développé l'entreprise, mettant en avant la reprise des événements sportifs à travers le globe après une interruption forcée de plusieurs mois due au Covid-19.

"Nous sommes enthousiastes (du retour du sport) ... Nous sommes persuadés que c'est bien pour les consommateurs, et forcément c'est bien pour Nike", a confié le directeur général John Donahoe, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Le groupe n'a pas fait mention du départ chez son concurrent Puma, du footballeur brésilien Neymar, un de ses plus populaires ambassadeurs.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.