En Pennsylvanie, Donald Trump n'électrise pas ses partisans

(AFP)

Pipe au bec, casquette "Policiers pour Trump" sur la tête, Tom Kenney, 75 ans, sort de la petite salle où une quinzaine de supporteurs du président américain sont rassemblés, dans la bourgade d'Old Forge en Pennsylvanie. "J'en ai eu marre d'écouter Biden".

A l'intérieur, le poste, branché sur Fox News, joue très fort le bras de fer télévisuel entre les deux hommes, premier duel très attendu entre les deux septuagénaires, Donald Trump et Joe Biden.

Les drapeaux Trump s'affichent au mur, les slogans anti-avortement aussi et le président est là, en effigie cartonnée. L'assemblée, silencieuse, écoute religieusement et s'esclaffe quand Donald Trump lance à son adversaire un "Joe" mi-amical, mi présomptueux.

"Je pense que Trump s'en sort très bien, je crois que Joe Biden a du mal à développer des arguments, à avancer ses pions", se félicite dix minutes après le début des hostilités Doug Miller, 30 ans, casquette rouge portant le slogan "Keep America Great" posée sur la tête.

A l'extérieur, Jackie Smith, qui se définit comme une fervente partisane de Donald Trump, fume une cigarette sous la pluie. La quinquagénaire se dit aussi lassée d'entendre Joe Biden développer ses arguments et insiste: "Trump a beaucoup fait pour nous depuis qu'il est au pouvoir, depuis 4 ans".

Joe Biden réalise une performance plus solide qu'espéré par les partisans du président républicain. Et les frustrations commencent à se faire sentir à Old Forge.

Cour suprême, pandémie de coronavirus, changement climatique, Chris Wallace, le modérateur du débat, distribue la parole aux deux candidats et n'hésite pas à recadrer Donald Trump à qui il reproche d'interrompre son adversaire.

Mais en Pennsylvanie, l'un des Etats pivots qui font les élections, la partition du journaliste de Fox News ne plaît pas vraiment.

"Pendant la majorité de la soirée, il (Donald Trump) ne débattait pas seulement avec Joe Biden l'endormi, il avait à débattre avec Chris Wallace, qui, je pense est un sombre idiot", peste Doug Miller.

Le journaliste travaille certes sur Fox News, la chaîne préférée des conservateurs. Mais il a la réputation de n'épargner aucun de ses interlocuteurs, quelle que soit leur couleur politique.

- Boucles d'oreilles Trump -

A la fin du débat, les avis divergent même chez les supporteurs du président sur la performance de leur champion. "Je pense clairement que le vainqueur est Donald Trump", assure Lorenzo Febbo. "Joe Biden a tenté de répondre comme il le fait en général, en interrompant", poursuit l'étudiant de 20 ans.

"Personne n'a vraiment gagné car je n'ai rien appris de nouveau de chaque côté", estime au contraire Nicholas Haas, 24 ans, qui soutient davantage les politiques de Donald Trump que le personnage.

Robe aux couleurs du drapeau américain, broche Trump sur la poitrine, Lynette Villano, 74 ans, reconnaît elle que la performance de Joe Biden était meilleure qu'attendue.

"Il s'est reposé pendant quelques jours", dit-elle dans un grand sourire comme pour justifier sa surprise.

"Il s'est débrouillé correctement, je n'ai rien entendu de nouveau de sa part, je ne pense pas que ce débat ait changé l'avis de qui que ce soit", défend la septuagénaire qui porte fièrement ses boucles d'oreilles Trump.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

En Pennsylvanie, Donald Trump n'électrise pas ses partisans

Le 30 septembre 2020 à06:50

Pipe au bec, casquette "Policiers pour Trump" sur la tête, Tom Kenney, 75 ans, sort de la petite salle où une quinzaine de supporteurs du président américain sont rassemblés, dans la bourgade d'Old Forge en Pennsylvanie. "J'en ai eu marre d'écouter Biden".

A l'intérieur, le poste, branché sur Fox News, joue très fort le bras de fer télévisuel entre les deux hommes, premier duel très attendu entre les deux septuagénaires, Donald Trump et Joe Biden.

Les drapeaux Trump s'affichent au mur, les slogans anti-avortement aussi et le président est là, en effigie cartonnée. L'assemblée, silencieuse, écoute religieusement et s'esclaffe quand Donald Trump lance à son adversaire un "Joe" mi-amical, mi présomptueux.

"Je pense que Trump s'en sort très bien, je crois que Joe Biden a du mal à développer des arguments, à avancer ses pions", se félicite dix minutes après le début des hostilités Doug Miller, 30 ans, casquette rouge portant le slogan "Keep America Great" posée sur la tête.

A l'extérieur, Jackie Smith, qui se définit comme une fervente partisane de Donald Trump, fume une cigarette sous la pluie. La quinquagénaire se dit aussi lassée d'entendre Joe Biden développer ses arguments et insiste: "Trump a beaucoup fait pour nous depuis qu'il est au pouvoir, depuis 4 ans".

Joe Biden réalise une performance plus solide qu'espéré par les partisans du président républicain. Et les frustrations commencent à se faire sentir à Old Forge.

Cour suprême, pandémie de coronavirus, changement climatique, Chris Wallace, le modérateur du débat, distribue la parole aux deux candidats et n'hésite pas à recadrer Donald Trump à qui il reproche d'interrompre son adversaire.

Mais en Pennsylvanie, l'un des Etats pivots qui font les élections, la partition du journaliste de Fox News ne plaît pas vraiment.

"Pendant la majorité de la soirée, il (Donald Trump) ne débattait pas seulement avec Joe Biden l'endormi, il avait à débattre avec Chris Wallace, qui, je pense est un sombre idiot", peste Doug Miller.

Le journaliste travaille certes sur Fox News, la chaîne préférée des conservateurs. Mais il a la réputation de n'épargner aucun de ses interlocuteurs, quelle que soit leur couleur politique.

- Boucles d'oreilles Trump -

A la fin du débat, les avis divergent même chez les supporteurs du président sur la performance de leur champion. "Je pense clairement que le vainqueur est Donald Trump", assure Lorenzo Febbo. "Joe Biden a tenté de répondre comme il le fait en général, en interrompant", poursuit l'étudiant de 20 ans.

"Personne n'a vraiment gagné car je n'ai rien appris de nouveau de chaque côté", estime au contraire Nicholas Haas, 24 ans, qui soutient davantage les politiques de Donald Trump que le personnage.

Robe aux couleurs du drapeau américain, broche Trump sur la poitrine, Lynette Villano, 74 ans, reconnaît elle que la performance de Joe Biden était meilleure qu'attendue.

"Il s'est reposé pendant quelques jours", dit-elle dans un grand sourire comme pour justifier sa surprise.

"Il s'est débrouillé correctement, je n'ai rien entendu de nouveau de sa part, je ne pense pas que ce débat ait changé l'avis de qui que ce soit", défend la septuagénaire qui porte fièrement ses boucles d'oreilles Trump.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.