Coronavirus: le point sur la pandémie (1er octobre)

(AFP)

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.


-Royaume-Uni: augmentation du taux d'infection 

Les autorités sanitaires britanniques ont reconnu mercredi que le taux d'infection n'était "pas sous contrôle" au Royaume-Uni, au moment où la deuxième vague de nouveau coronavirus poursuit son ascension.

 -L'Espagne renonce à la discipline budgétaire: 

Le gouvernement espagnol a annoncé qu'il abandonnerait les règles de discipline budgétaire pour 2020 et 2021 en raison de l'impact de la pandémie sur les finances publiques.

Les autorités se sont mises d'accord pour étendre les mesures anti-Covid, déjà en vigueur dans certaines zones de la région de Madrid, à toute la capitale et plusieurs communes de sa périphérie où la situation épidémiologique est "inquiétante".

-Près de 1.012.100 morts: 

Au niveau mondial, la pandémie a fait au moins 1.012.093 morts, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi.

Plus de 33.719.740 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché, tant en nombre de morts que de cas, avec 206.005 décès pour 7.191.349 cas recensés. Suivent le Brésil avec 142.921 morts, l'Inde (97.497), le Mexique (77.163) et le Royaume-Uni (42.072).

-Plus de 10.000 décès en Belgique: 

La Belgique a franchi la barre des 10.000 morts. Ce pays d'environ 11,5 millions d'habitants à la forte densité de population recensait 10.001 décès (+14 en 24 heures) et 117.115 cas positifs enregistrés au total.

Les autorités sanitaires ont lancé officiellement mercredi une application mobile baptisée "Coronalert", en invitant les Belges à la télécharger massivement sur leur smartphone afin de compléter le système de suivi des contacts.

-Manifestations limitées en Israël: 

Le Parlement israélien a approuvé une loi permettant de restreindre les manifestations lors du reconfinement, une mesure dénoncée par ses détracteurs comme visant à museler le mouvement de contestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Cette loi est la dernière mesure de durcissement des restrictions adoptées par Israël pour lutter contre le taux de contamination le plus élevé au monde.

-Les Pays-Bas recommandent le port du masque: 

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé mercredi que le port du masque était désormais "vivement recommandé" à l'échelle nationale dans les espaces publics intérieurs, comme les magasins, les musées, les théâtres, les aéroports et les gares.

Les Pays-Bas qui avaient jusqu'à présent adopté des mesures plus souples que dans la plupart des pays européens, ont durci lundi les restrictions en place, ordonnant aux bars et restaurants de fermer plus tôt et recommandant le port du masque dans les magasins des trois plus grandes villes du pays.

-Inquiétude en France: 

A Marseille, le tribunal administratif a confirmé mercredi l'arrêté obligeant les patrons de bars et de restaurants à fermer pour 15 jours.

Les secteurs de l'hôtellerie-restauration et des salles de sport craignent le coup de grâce avec ces nouvelles restrictions, malgré les aides du gouvernement, qui a annoncé le maintien jusqu'à la fin de l'année du dispositif de chômage partiel à 100% pour tous les secteurs protégés.

Les indicateurs de l'épidémie continuent de se dégrader, notamment à Paris, laissant craindre un tour de vis supplémentaire.

 L'Irlande du Nord restreint l'accès aux bars:

L'Irlande du Nord a ordonné aux bars et restaurants de fermer à 23H00 à partir de mercredi, dans la foulée de mesures similaires controversées dans le reste du Royaume-Uni.

(AFP)

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Coronavirus: le point sur la pandémie (1er octobre)

Le 01 octobre 2020 à09:38

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.


-Royaume-Uni: augmentation du taux d'infection 

Les autorités sanitaires britanniques ont reconnu mercredi que le taux d'infection n'était "pas sous contrôle" au Royaume-Uni, au moment où la deuxième vague de nouveau coronavirus poursuit son ascension.

 -L'Espagne renonce à la discipline budgétaire: 

Le gouvernement espagnol a annoncé qu'il abandonnerait les règles de discipline budgétaire pour 2020 et 2021 en raison de l'impact de la pandémie sur les finances publiques.

Les autorités se sont mises d'accord pour étendre les mesures anti-Covid, déjà en vigueur dans certaines zones de la région de Madrid, à toute la capitale et plusieurs communes de sa périphérie où la situation épidémiologique est "inquiétante".

-Près de 1.012.100 morts: 

Au niveau mondial, la pandémie a fait au moins 1.012.093 morts, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi.

Plus de 33.719.740 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché, tant en nombre de morts que de cas, avec 206.005 décès pour 7.191.349 cas recensés. Suivent le Brésil avec 142.921 morts, l'Inde (97.497), le Mexique (77.163) et le Royaume-Uni (42.072).

-Plus de 10.000 décès en Belgique: 

La Belgique a franchi la barre des 10.000 morts. Ce pays d'environ 11,5 millions d'habitants à la forte densité de population recensait 10.001 décès (+14 en 24 heures) et 117.115 cas positifs enregistrés au total.

Les autorités sanitaires ont lancé officiellement mercredi une application mobile baptisée "Coronalert", en invitant les Belges à la télécharger massivement sur leur smartphone afin de compléter le système de suivi des contacts.

-Manifestations limitées en Israël: 

Le Parlement israélien a approuvé une loi permettant de restreindre les manifestations lors du reconfinement, une mesure dénoncée par ses détracteurs comme visant à museler le mouvement de contestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Cette loi est la dernière mesure de durcissement des restrictions adoptées par Israël pour lutter contre le taux de contamination le plus élevé au monde.

-Les Pays-Bas recommandent le port du masque: 

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé mercredi que le port du masque était désormais "vivement recommandé" à l'échelle nationale dans les espaces publics intérieurs, comme les magasins, les musées, les théâtres, les aéroports et les gares.

Les Pays-Bas qui avaient jusqu'à présent adopté des mesures plus souples que dans la plupart des pays européens, ont durci lundi les restrictions en place, ordonnant aux bars et restaurants de fermer plus tôt et recommandant le port du masque dans les magasins des trois plus grandes villes du pays.

-Inquiétude en France: 

A Marseille, le tribunal administratif a confirmé mercredi l'arrêté obligeant les patrons de bars et de restaurants à fermer pour 15 jours.

Les secteurs de l'hôtellerie-restauration et des salles de sport craignent le coup de grâce avec ces nouvelles restrictions, malgré les aides du gouvernement, qui a annoncé le maintien jusqu'à la fin de l'année du dispositif de chômage partiel à 100% pour tous les secteurs protégés.

Les indicateurs de l'épidémie continuent de se dégrader, notamment à Paris, laissant craindre un tour de vis supplémentaire.

 L'Irlande du Nord restreint l'accès aux bars:

L'Irlande du Nord a ordonné aux bars et restaurants de fermer à 23H00 à partir de mercredi, dans la foulée de mesures similaires controversées dans le reste du Royaume-Uni.

(AFP)

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.