Wall Street ouvre en hausse, espérant des progrès sur le plan d'aide économique

(AFP)

Wall Street a ouvert en hausse jeudi, après avoir clos le trimestre la veille sur une bonne note, les investisseurs espérant des avancées sur un nouveau plan d'aide économique.

A 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) gagnait +0,64% à 27.958,40 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, augmentait de 0,95% à 11.314,39 points.

L'indice élargi S&P 500 augmentait de 0,96% à 3.395,23 points.

La veille, l'indice des valeurs vedettes DJIA avait gagné 1,20% et le Nasdaq + 0,74%. Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de la Bourse de New York, avait terminé en hausse de 1,05%.

"Les actions américaines entament le nouveau trimestre de manière positive. Les marchés continuent de digérer les récentes données économiques mondiales qui suggèrent que la reprise continue de prendre de l'ampleur, soutenue par les chiffres sur les demandes de chômage et les données sur les dépenses personnelles au niveau national", ont indiqué les analystes de Schwab.

Les investisseurs étaient encouragés par des inscriptions hebdomadaires au chômage en diminution et meilleures que prévu.

Un autre indicateur a également montré que la consommation des ménages continuait de s'améliorer, leurs dépenses ayant augmenté plus que prévu en août (+1%). Mais, comme l'a souligné Chris Low de FHN Financials, "elles restent encore inférieures pour 500 milliards de dollars à ce qu'elles étaient avant que la pandémie ne frappe les Etats-Unis en février".

"Et il est clair que les Américains souffrent du côté revenus", a-t-il souligné alors que ceux-ci ont encore baissé de 2,7% en août.

Mais les investisseurs avaient les yeux rivés sur les négociations entre la Maison Blanche et l'opposition sur un nouveau plan d'aide économique.

"Il pourrait y avoir un accord de relance à Washington, mais il pourrait ne pas y en avoir", a commenté Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

"Cette idée semble être le facteur-balançoire en ce moment pour le marché boursier. Il a bien fonctionné hier", a-t-il ajouté alors que les indices ont été dopés par cette perspective.

Le titre de la très secrète société d'analyse et surveillance de données Palantir, introduite mercredi sur le NYSE par cotation directe, augmentait de 5,26%.

Celui du groupe américain Pepsico avançait modestement (+0,28%) après des résultats meilleurs que prévu grâce aux ventes de sodas et de snacks qui ont profité du confinement.

La chaîne d'équipements pour la maison Bed Bath and Beyond bondissait de plus de 28% après un trimestre meilleur qu'attendu.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine augmentait à 0,6988% contre 0,6840% mercredi soir.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Wall Street ouvre en hausse, espérant des progrès sur le plan d'aide économique

Le 01 octobre 2020 à15:19

Wall Street a ouvert en hausse jeudi, après avoir clos le trimestre la veille sur une bonne note, les investisseurs espérant des avancées sur un nouveau plan d'aide économique.

A 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) gagnait +0,64% à 27.958,40 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, augmentait de 0,95% à 11.314,39 points.

L'indice élargi S&P 500 augmentait de 0,96% à 3.395,23 points.

La veille, l'indice des valeurs vedettes DJIA avait gagné 1,20% et le Nasdaq + 0,74%. Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de la Bourse de New York, avait terminé en hausse de 1,05%.

"Les actions américaines entament le nouveau trimestre de manière positive. Les marchés continuent de digérer les récentes données économiques mondiales qui suggèrent que la reprise continue de prendre de l'ampleur, soutenue par les chiffres sur les demandes de chômage et les données sur les dépenses personnelles au niveau national", ont indiqué les analystes de Schwab.

Les investisseurs étaient encouragés par des inscriptions hebdomadaires au chômage en diminution et meilleures que prévu.

Un autre indicateur a également montré que la consommation des ménages continuait de s'améliorer, leurs dépenses ayant augmenté plus que prévu en août (+1%). Mais, comme l'a souligné Chris Low de FHN Financials, "elles restent encore inférieures pour 500 milliards de dollars à ce qu'elles étaient avant que la pandémie ne frappe les Etats-Unis en février".

"Et il est clair que les Américains souffrent du côté revenus", a-t-il souligné alors que ceux-ci ont encore baissé de 2,7% en août.

Mais les investisseurs avaient les yeux rivés sur les négociations entre la Maison Blanche et l'opposition sur un nouveau plan d'aide économique.

"Il pourrait y avoir un accord de relance à Washington, mais il pourrait ne pas y en avoir", a commenté Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

"Cette idée semble être le facteur-balançoire en ce moment pour le marché boursier. Il a bien fonctionné hier", a-t-il ajouté alors que les indices ont été dopés par cette perspective.

Le titre de la très secrète société d'analyse et surveillance de données Palantir, introduite mercredi sur le NYSE par cotation directe, augmentait de 5,26%.

Celui du groupe américain Pepsico avançait modestement (+0,28%) après des résultats meilleurs que prévu grâce aux ventes de sodas et de snacks qui ont profité du confinement.

La chaîne d'équipements pour la maison Bed Bath and Beyond bondissait de plus de 28% après un trimestre meilleur qu'attendu.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine augmentait à 0,6988% contre 0,6840% mercredi soir.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.