Prix Sakharov: "une récompense pour le peuple bélarusse", salue la dirigeante de l'opposition

(AFP)

Le prix Sakharov décerné jeudi par le Parlement européen à l'opposition au Bélarus est "une récompense pour le peuple bélarusse", a salué la dirigeante de l'opposition Svetlana Tikhanovskaïa depuis le Danemark.

"Ce n'est pas ma récompense personnelle, c'est une récompense pour le peuple bélarusse", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Copenhague, où elle effectue une visite de deux jours.

"Je ne serais personne sans le peuple bélarusse. Et de la même façon s'il n'y avait pas de leader, le peuple bélarusse ne serait pas capable de s'unir pour continuer la lutte", a affirmé la meneuse du mouvement contre le président Alexandre Loukachenko.

"C'est un signe pour notre régime devant d'autres pays que notre combat pour la dignité humaine, les droits humains, sont très importants pour nos pays voisins", a-t-elle encore salué. "Nous nous battons et nous n'allons pas abandonner", a promis la politicienne de 38 ans, contrainte à l'exil en Lituanie.

La récompense du Parlement européen devrait susciter la réprobation de Minsk, mais aussi celle de Moscou, soutien du président Loukachenko. Les autorités russes avaient déjà dénoncé le choix du lauréat en 2018, le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, alors emprisonné.

Depuis le scrutin présidentiel controversé du 9 août, le Bélarus est le théâtre d'une contestation de masse inédite contre la réélection d'Alexandre Loukachenko, le président ayant établi depuis 1994 un régime inspiré du dirigisme économique et politique soviétique.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Prix Sakharov: "une récompense pour le peuple bélarusse", salue la dirigeante de l'opposition

Le 22 octobre 2020 à15:52

Le prix Sakharov décerné jeudi par le Parlement européen à l'opposition au Bélarus est "une récompense pour le peuple bélarusse", a salué la dirigeante de l'opposition Svetlana Tikhanovskaïa depuis le Danemark.

"Ce n'est pas ma récompense personnelle, c'est une récompense pour le peuple bélarusse", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Copenhague, où elle effectue une visite de deux jours.

"Je ne serais personne sans le peuple bélarusse. Et de la même façon s'il n'y avait pas de leader, le peuple bélarusse ne serait pas capable de s'unir pour continuer la lutte", a affirmé la meneuse du mouvement contre le président Alexandre Loukachenko.

"C'est un signe pour notre régime devant d'autres pays que notre combat pour la dignité humaine, les droits humains, sont très importants pour nos pays voisins", a-t-elle encore salué. "Nous nous battons et nous n'allons pas abandonner", a promis la politicienne de 38 ans, contrainte à l'exil en Lituanie.

La récompense du Parlement européen devrait susciter la réprobation de Minsk, mais aussi celle de Moscou, soutien du président Loukachenko. Les autorités russes avaient déjà dénoncé le choix du lauréat en 2018, le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, alors emprisonné.

Depuis le scrutin présidentiel controversé du 9 août, le Bélarus est le théâtre d'une contestation de masse inédite contre la réélection d'Alexandre Loukachenko, le président ayant établi depuis 1994 un régime inspiré du dirigisme économique et politique soviétique.

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.