La Bourse de Paris, plonge de 3,37% par crainte d'un reconfinement

(AFP)

La Bourse de Paris a lourdement chuté de 3,37% mercredi, les investisseurs affichant leurs grandes craintes alors que la France pourrait connaître à nouveau un confinement en raison de la progression galopante du Covid-19.

L'indice parisien CAC 40 a abandonné 159,54 points à 4.571,12 points, accusant sa pire séance depuis plus d'un mois. L'indice s'est toutefois repris sur la dernière heure de cotation après être descendu en dessous des -4%.

Mercredi, les acteurs du marché ont entraîné "une baisse générale des indices sans discrimination sectorielle", résumé Valentin Bulle, gérant de portefeuille en actions à Dom Finance.

L'ensemble des valeurs du CAC 40 a terminé dans le rouge à l'exception de Teleperformance. "Le tri a déjà été fait (...) les investisseurs veulent vraiment se séparer des actifs risqués", donc des actions, ajoute l'expert.

L'indice parisien affiche déjà une semaine noire, en recul de 7,27% depuis lundi. La raison est la même depuis le début de la semaine, la crainte de voir la progression galopante du virus entraîner de lourdes restrictions.

Le président Emmanuel Macron annoncera mercredi à 20H00 une "nouvelle étape", peut-être le reconfinement des Français.

L'hypothèse qui semble la plus probable serait un confinement d'une durée de quatre semaines, c'est-à-dire jusqu'à la fin novembre, éventuellement renouvelable.

Cette hypothèse semble inexorable alors que le Covid-19 a fait plus de 500.000 contaminations dans le monde en une journée selon le comptage réalisé mercredi par l'AFP, un nouveau record.

La France est loin d'être le seul pays à s'engager vers le durcissement des règles.

L'Allemagne a annoncé peu après la clôture des marchés mercredi la fermeture dès lundi et pour un mois des bars, restaurants ainsi que les institutions sportives et culturelles. Le pays va débloquer jusqu'à 10 milliards d'euros d'aides d'urgence supplémentaires

Les autres Etats de l'UE sont sur une trajectoire identique, comme la République tchèque où un couvre-feu de 21H00 à 04H59 est entré en vigueur mercredi.

L'Europe est le continent dans lequel la pandémie progresse le plus rapidement, avec plus de 220.000 nouvelles contaminations quotidiennes en moyenne durant les sept derniers jours.

Renault s'est effondré de 7,96% à 20,94 euros et PSA de 4,54% à 15,45 euros, bien que le constructeur a maintenu ses objectifs pour 2020. L'équipementier Valeo a dévissé de 5,04% à 25,82 euros après avoir enregistré un chiffre d'affaires en baisse au troisième trimestre 2020, mais a revu ses objectifs à la hausse.

Le géant de la restauration collective a été sanctionné (-3,82% à 54,96 euros) après l'annonce d'un projet de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui impliquerait la suppression de 2.000 emplois en France.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris, plonge de 3,37% par crainte d'un reconfinement

Le 28 octobre 2020 à18:23

La Bourse de Paris a lourdement chuté de 3,37% mercredi, les investisseurs affichant leurs grandes craintes alors que la France pourrait connaître à nouveau un confinement en raison de la progression galopante du Covid-19.

L'indice parisien CAC 40 a abandonné 159,54 points à 4.571,12 points, accusant sa pire séance depuis plus d'un mois. L'indice s'est toutefois repris sur la dernière heure de cotation après être descendu en dessous des -4%.

Mercredi, les acteurs du marché ont entraîné "une baisse générale des indices sans discrimination sectorielle", résumé Valentin Bulle, gérant de portefeuille en actions à Dom Finance.

L'ensemble des valeurs du CAC 40 a terminé dans le rouge à l'exception de Teleperformance. "Le tri a déjà été fait (...) les investisseurs veulent vraiment se séparer des actifs risqués", donc des actions, ajoute l'expert.

L'indice parisien affiche déjà une semaine noire, en recul de 7,27% depuis lundi. La raison est la même depuis le début de la semaine, la crainte de voir la progression galopante du virus entraîner de lourdes restrictions.

Le président Emmanuel Macron annoncera mercredi à 20H00 une "nouvelle étape", peut-être le reconfinement des Français.

L'hypothèse qui semble la plus probable serait un confinement d'une durée de quatre semaines, c'est-à-dire jusqu'à la fin novembre, éventuellement renouvelable.

Cette hypothèse semble inexorable alors que le Covid-19 a fait plus de 500.000 contaminations dans le monde en une journée selon le comptage réalisé mercredi par l'AFP, un nouveau record.

La France est loin d'être le seul pays à s'engager vers le durcissement des règles.

L'Allemagne a annoncé peu après la clôture des marchés mercredi la fermeture dès lundi et pour un mois des bars, restaurants ainsi que les institutions sportives et culturelles. Le pays va débloquer jusqu'à 10 milliards d'euros d'aides d'urgence supplémentaires

Les autres Etats de l'UE sont sur une trajectoire identique, comme la République tchèque où un couvre-feu de 21H00 à 04H59 est entré en vigueur mercredi.

L'Europe est le continent dans lequel la pandémie progresse le plus rapidement, avec plus de 220.000 nouvelles contaminations quotidiennes en moyenne durant les sept derniers jours.

Renault s'est effondré de 7,96% à 20,94 euros et PSA de 4,54% à 15,45 euros, bien que le constructeur a maintenu ses objectifs pour 2020. L'équipementier Valeo a dévissé de 5,04% à 25,82 euros après avoir enregistré un chiffre d'affaires en baisse au troisième trimestre 2020, mais a revu ses objectifs à la hausse.

Le géant de la restauration collective a été sanctionné (-3,82% à 54,96 euros) après l'annonce d'un projet de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui impliquerait la suppression de 2.000 emplois en France.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.