La Bourse de Paris en hausse de 0,46% après sa chute de la veille

(AFP)

La Bourse de Paris hésitait entre hausse et baisse peu après une ouverture à l'équilibre jeudi, peinant à rebondir au lendemain de son pire plongeon du mois, lié aux inquiétudes de voir la croissance fortement amputée par un reconfinement.

L'indice vedette CAC 40 s'inscrivait vers 10H30 à 4.592,02 points, soit une hausse de 0,46%, au lendemain d'une chute de 3,37%.

A l'échelle européenne, Francfort montait de 0,22%, Milan de 0,42%, et Londres perdait 0,23%, là aussi au lendemain d'un lourd plongeon général.

Le président Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir le retour du confinement sur tout le territoire pendant un mois au minimum, emboitant le pas à la chancelière allemande Angela Merkel qui a imposé la fermeture des restaurants ainsi que des installations sportives et culturelles.

Il n'y a "toutefois pas eu de surréaction" des marchés à la suite des annonces officielles, indique Alexandre Baradez, responsable Analyses marchés pour IG France, la Bourse de Paris ayant déjà anticipé la mauvaise nouvelle en plongeant de plus de 7% entre lundi et mercredi soir.

L'expert souligne par ailleurs que ce reconfinement est plus "souple" que celui du printemps.

"Le mouvement actuel sur les marchés apparaît (...) comme une réplique après l'épicentre du stress en février-mars mais son ampleur devrait être beaucoup plus limitée", observe-t-il.

Après l'incendie boursier de mercredi, les regards seront tournés jeudi vers le véritable pompier de la crise en Europe depuis l'arrivée du Covid-19, la Banque centrale européenne, qui tient sa réunion.

Rien ne devrait toutefois être annoncé par sa présidente Christine Lagarde, qui va souffler sa première bougie à la tête de l'institution le 1er novembre, des mesures étant attendues pour décembre.

CALUMET DE LA PAIX ENTRE LVMH ET TIFFANY

Le groupe de luxe français (+0,96%% à 406,00 euros) et le joailler américain ont décidé de se marier à nouveau, après des fiançailles rompues en septembre, à un prix toutefois revu en baisse de 131,50 dollars par action contre 135, a annoncé jeudi le géant mondial du luxe.

SANOFI PROFITE DE LA GRIPPE

Le laboratoire français (-0,10% à 78,90 euros) a revu jeudi ses objectifs à la hausse pour 2020, après un troisième trimestre bien orienté, soutenu notamment par la forte demande pour les vaccins contre la grippe.

LE BENEFICE DE SODEXO ENGLOUTI PAR LE COVID

Le géant de la restauration collective (-1,35% à 54,22 euros) a vu son résultat net (part du groupe) s'effondrer sur l'exercice annuel 2019-2020 clos fin août en raison de l'épidémie de Covid-19, passant d'un bénéfice de 665 millions d'euros l'année précédente à une perte de 315 millions d'euros.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris en hausse de 0,46% après sa chute de la veille

Le 29 octobre 2020 à10:31

La Bourse de Paris hésitait entre hausse et baisse peu après une ouverture à l'équilibre jeudi, peinant à rebondir au lendemain de son pire plongeon du mois, lié aux inquiétudes de voir la croissance fortement amputée par un reconfinement.

L'indice vedette CAC 40 s'inscrivait vers 10H30 à 4.592,02 points, soit une hausse de 0,46%, au lendemain d'une chute de 3,37%.

A l'échelle européenne, Francfort montait de 0,22%, Milan de 0,42%, et Londres perdait 0,23%, là aussi au lendemain d'un lourd plongeon général.

Le président Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir le retour du confinement sur tout le territoire pendant un mois au minimum, emboitant le pas à la chancelière allemande Angela Merkel qui a imposé la fermeture des restaurants ainsi que des installations sportives et culturelles.

Il n'y a "toutefois pas eu de surréaction" des marchés à la suite des annonces officielles, indique Alexandre Baradez, responsable Analyses marchés pour IG France, la Bourse de Paris ayant déjà anticipé la mauvaise nouvelle en plongeant de plus de 7% entre lundi et mercredi soir.

L'expert souligne par ailleurs que ce reconfinement est plus "souple" que celui du printemps.

"Le mouvement actuel sur les marchés apparaît (...) comme une réplique après l'épicentre du stress en février-mars mais son ampleur devrait être beaucoup plus limitée", observe-t-il.

Après l'incendie boursier de mercredi, les regards seront tournés jeudi vers le véritable pompier de la crise en Europe depuis l'arrivée du Covid-19, la Banque centrale européenne, qui tient sa réunion.

Rien ne devrait toutefois être annoncé par sa présidente Christine Lagarde, qui va souffler sa première bougie à la tête de l'institution le 1er novembre, des mesures étant attendues pour décembre.

CALUMET DE LA PAIX ENTRE LVMH ET TIFFANY

Le groupe de luxe français (+0,96%% à 406,00 euros) et le joailler américain ont décidé de se marier à nouveau, après des fiançailles rompues en septembre, à un prix toutefois revu en baisse de 131,50 dollars par action contre 135, a annoncé jeudi le géant mondial du luxe.

SANOFI PROFITE DE LA GRIPPE

Le laboratoire français (-0,10% à 78,90 euros) a revu jeudi ses objectifs à la hausse pour 2020, après un troisième trimestre bien orienté, soutenu notamment par la forte demande pour les vaccins contre la grippe.

LE BENEFICE DE SODEXO ENGLOUTI PAR LE COVID

Le géant de la restauration collective (-1,35% à 54,22 euros) a vu son résultat net (part du groupe) s'effondrer sur l'exercice annuel 2019-2020 clos fin août en raison de l'épidémie de Covid-19, passant d'un bénéfice de 665 millions d'euros l'année précédente à une perte de 315 millions d'euros.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.