Wall Street souffle au lendemain d'un palier historique pour le Dow Jones

(AFP)

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé en début de séance mercredi au lendemain d'un record pour le Dow Jones, qui a fini pour la première fois au-dessus des 30.000 points, et à la veille de Thanksgiving.

Vers 14H55 GMT, le Dow Jones reculait de 0,58% à 29.873,46 points et le S&P 500 cédait 0,27% à 3.625,58 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, montait en revanche de 0,27% à 12.068,84 points.

Mardi, le Dow Jones, indice vedette de la Bourse new-yorkaise avait franchi un seuil historique, clôturant à 30.046,24 points, dans un marché rassuré par le début de la transition politique aux Etats-Unis et optimiste sur les progrès dans le développement d'un vaccin contre le coronavirus.

Le S&P 500 avait aussi fini à un record et le Nasdaq avait progressé.

Wall Street sera fermée jeudi pour Thanksgiving. La séance de vendredi sera elle écourtée.

"Les marchés digèrent une pléthore de données économiques publiées avant la fête de Thanksgiving avec notamment les chiffres décevants des inscriptions au chômage et des commandes de biens durables meilleures que prévu", indiquent les analystes de Charles Schwab.

778.000 personnes se sont inscrites au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, soit 30.000 de plus que la semaine précédente, selon les chiffres hebdomadaires du département du Travail.

En revanche, les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont augmenté bien plus que prévu en octobre (+1,3%, contre +0,8% attendus) largement tirées par le secteur de la défense, selon les données du département du Commerce.

Parmi les valeurs du jour, ViacomCBS baissait (-1,88%) après l'annonce de la vente de la maison d'édition Simon & Schuster à Penguin Random House, une filiale de la société allemande Bertelsmann, pour 2,18 milliards de dollars.

Gap (-17,58%) s'effondrait après avoir fait part de profits trimestriels inférieurs aux attentes. La chaîne de magasins de vêtements a vu ses dépenses de marketing et de livraisons augmenter en raison de la nette hausse des ventes en ligne pendant les confinements.

Le fabricant de camions électriques et à hydrogène Nikola (-12,81%) dégringolait. Lors d'un passage sur la chaîne CNBC mardi soir, le patron du groupe, Mark Russell, n'a pas rassuré les investisseurs sur le fait que le partenariat annoncé en septembre avec General Motors (GM) était toujours d'actualité. Cette alliance prévoit que GM aide Nikola à produire son pick-up Badget en échange d'une participation de 11% dans la start-up.

M. Russell a également refusé de faire des commentaires sur ce que le fondateur et patron déchu de Nikola, Trevor Milton, ferait des millions d'actions qu'il détient.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Wall Street souffle au lendemain d'un palier historique pour le Dow Jones

Le 25 novembre 2020 à16:11

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé en début de séance mercredi au lendemain d'un record pour le Dow Jones, qui a fini pour la première fois au-dessus des 30.000 points, et à la veille de Thanksgiving.

Vers 14H55 GMT, le Dow Jones reculait de 0,58% à 29.873,46 points et le S&P 500 cédait 0,27% à 3.625,58 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, montait en revanche de 0,27% à 12.068,84 points.

Mardi, le Dow Jones, indice vedette de la Bourse new-yorkaise avait franchi un seuil historique, clôturant à 30.046,24 points, dans un marché rassuré par le début de la transition politique aux Etats-Unis et optimiste sur les progrès dans le développement d'un vaccin contre le coronavirus.

Le S&P 500 avait aussi fini à un record et le Nasdaq avait progressé.

Wall Street sera fermée jeudi pour Thanksgiving. La séance de vendredi sera elle écourtée.

"Les marchés digèrent une pléthore de données économiques publiées avant la fête de Thanksgiving avec notamment les chiffres décevants des inscriptions au chômage et des commandes de biens durables meilleures que prévu", indiquent les analystes de Charles Schwab.

778.000 personnes se sont inscrites au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, soit 30.000 de plus que la semaine précédente, selon les chiffres hebdomadaires du département du Travail.

En revanche, les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont augmenté bien plus que prévu en octobre (+1,3%, contre +0,8% attendus) largement tirées par le secteur de la défense, selon les données du département du Commerce.

Parmi les valeurs du jour, ViacomCBS baissait (-1,88%) après l'annonce de la vente de la maison d'édition Simon & Schuster à Penguin Random House, une filiale de la société allemande Bertelsmann, pour 2,18 milliards de dollars.

Gap (-17,58%) s'effondrait après avoir fait part de profits trimestriels inférieurs aux attentes. La chaîne de magasins de vêtements a vu ses dépenses de marketing et de livraisons augmenter en raison de la nette hausse des ventes en ligne pendant les confinements.

Le fabricant de camions électriques et à hydrogène Nikola (-12,81%) dégringolait. Lors d'un passage sur la chaîne CNBC mardi soir, le patron du groupe, Mark Russell, n'a pas rassuré les investisseurs sur le fait que le partenariat annoncé en septembre avec General Motors (GM) était toujours d'actualité. Cette alliance prévoit que GM aide Nikola à produire son pick-up Badget en échange d'une participation de 11% dans la start-up.

M. Russell a également refusé de faire des commentaires sur ce que le fondateur et patron déchu de Nikola, Trevor Milton, ferait des millions d'actions qu'il détient.

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.