La Bourse de Paris poursuit sa remontée

(AFP)

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,56% vendredi, portée par la tendance d'un mois de novembre exceptionnel, lui permettant de se rapprocher un peu plus de son niveau du début d'année.

L'indice CAC 40 a progressé de 31,39 points à 5.598,12 points, soit un gain de 1,86% sur la semaine. Depuis le 1er janvier, il a cédé 6,35%.

Depuis le début du mois, la progression est de 21,85%. Seul le mois de février 1988, au début de l'indice parisien, a réalisé une meilleure performance, avec 24,47%.

Les investisseurs "continuent de renforcer leurs positions", analyse à l'AFP Franklin Pichard, directeur de Kiplink Finance.

La liquidité encore disponible n'attend que des petites baisses pour entrer dans les cours. "Lorsque le marché corrige, cela se fait que sur une séance et sur des montants limités", détaille M. Pichard.

"Tout de suite après, les indices repartent" et cela pourrait durer jusqu'à "l'investiture de Joe Biden" en janvier, estime le spécialiste.

Même le peu d'actualités économiques et la séance réduite de Wall Street vendredi n'ont pas empêché le marché de dépasser les 5.600 points en séance avant de retomber en dessous au moment de la clôture.

L'horizon est dégagé sur bon nombre de tableaux: sur le plan sanitaire, le "nombre de candidats-vaccins" immunisent les marchés contre l'inquiétude après l'étude supplémentaire demandé pour l'un d'eux, du laboratoire Astrazeneca, selon M. Pichard.

L'assurance donnée par Donald Trump quant à son départ de la Maison-Blanche si la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle du 3 novembre était confirmée, permet également de lever quelques incertitudes sur la transition du pouvoir aux États-Unis.

Enfin, le marché s'attend également à des actions énergiques de la Banque centrale européenne (BCE) à l'occasion de sa prochaine réunion de politique monétaire de décembre après la publication jeudi d'un compte-rendu de sa précédente réunion.

Le seul point d'interrogation restant porte sur les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne au sujet du Brexit. "Les investisseurs pensent qu'un accord sera conclu, mais cela reste une incertitude", selon M. Pichard.

L'électricien EDF a été porté par des articles de presse faisant état d'un accord entre Paris et la Commission européenne pour une hausse du prix de l'énergie nucléaire qu'il doit vendre à ses concurrents, ainsi que d'avancées sur son plan de réorganisation. Le titre a grimpé de 11,03% à 12,99 euros.

Les valeurs qui dépendent le plus de l'activité économique ont continué leur fort rebond de novembre, à l'instar de Renault (+1,37% à 34,12 euros), en hausse de plus de 60% depuis le 1er novembre.

Les banques, comme Société Générale (+0,80% à 17,33 euros) ou Crédit Agricole (+0,37% à 9,86 euros) affichent des gains de plus de 40% sur le mois.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris poursuit sa remontée

Le 27 novembre 2020 à18:21

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,56% vendredi, portée par la tendance d'un mois de novembre exceptionnel, lui permettant de se rapprocher un peu plus de son niveau du début d'année.

L'indice CAC 40 a progressé de 31,39 points à 5.598,12 points, soit un gain de 1,86% sur la semaine. Depuis le 1er janvier, il a cédé 6,35%.

Depuis le début du mois, la progression est de 21,85%. Seul le mois de février 1988, au début de l'indice parisien, a réalisé une meilleure performance, avec 24,47%.

Les investisseurs "continuent de renforcer leurs positions", analyse à l'AFP Franklin Pichard, directeur de Kiplink Finance.

La liquidité encore disponible n'attend que des petites baisses pour entrer dans les cours. "Lorsque le marché corrige, cela se fait que sur une séance et sur des montants limités", détaille M. Pichard.

"Tout de suite après, les indices repartent" et cela pourrait durer jusqu'à "l'investiture de Joe Biden" en janvier, estime le spécialiste.

Même le peu d'actualités économiques et la séance réduite de Wall Street vendredi n'ont pas empêché le marché de dépasser les 5.600 points en séance avant de retomber en dessous au moment de la clôture.

L'horizon est dégagé sur bon nombre de tableaux: sur le plan sanitaire, le "nombre de candidats-vaccins" immunisent les marchés contre l'inquiétude après l'étude supplémentaire demandé pour l'un d'eux, du laboratoire Astrazeneca, selon M. Pichard.

L'assurance donnée par Donald Trump quant à son départ de la Maison-Blanche si la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle du 3 novembre était confirmée, permet également de lever quelques incertitudes sur la transition du pouvoir aux États-Unis.

Enfin, le marché s'attend également à des actions énergiques de la Banque centrale européenne (BCE) à l'occasion de sa prochaine réunion de politique monétaire de décembre après la publication jeudi d'un compte-rendu de sa précédente réunion.

Le seul point d'interrogation restant porte sur les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne au sujet du Brexit. "Les investisseurs pensent qu'un accord sera conclu, mais cela reste une incertitude", selon M. Pichard.

L'électricien EDF a été porté par des articles de presse faisant état d'un accord entre Paris et la Commission européenne pour une hausse du prix de l'énergie nucléaire qu'il doit vendre à ses concurrents, ainsi que d'avancées sur son plan de réorganisation. Le titre a grimpé de 11,03% à 12,99 euros.

Les valeurs qui dépendent le plus de l'activité économique ont continué leur fort rebond de novembre, à l'instar de Renault (+1,37% à 34,12 euros), en hausse de plus de 60% depuis le 1er novembre.

Les banques, comme Société Générale (+0,80% à 17,33 euros) ou Crédit Agricole (+0,37% à 9,86 euros) affichent des gains de plus de 40% sur le mois.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.