La pandémie recommence à accélérer, plus de 65 millions de cas dans le monde

(AFP)

La pandémie de coronavirus, qui a contaminé plus de 65 millions de personnes et en a tué plus de 1,5 million, a recommencé à accélérer dans le monde, alors que les projets de vaccination massive se précisent dans plusieurs pays.

Le Covid-19 a fait à ce jour au moins 1.507.480 morts, pour 65,2 millions de cas, selon un décompte de l'AFP vendredi.

Et depuis le 24 novembre, plus de 10.000 nouveaux morts sont enregistrés chaque jour sur la planète (12.658 jeudi), un niveau jamais atteint auparavant.

Avec l'arrivée des vaccins, "nous commençons a apercevoir la fin de la pandémie", a estimé vendredi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'un sommet de l'ONU sur la pandémie.

Mais "nous ne pouvons tout simplement pas accepter un monde dans lequel les pauvres et les marginalisés sont piétinés par les riches et les puissants dans la ruée vers les vaccins", a-t-il martelé, alors que le début des campagnes de vaccination est annoncé comme imminent dans certains pays - les plus riches de la planète.

L'OMS a aussi rappelé que les vaccins n'élimineront pas le virus à eux seuls.

"Les vaccins ne signifient pas zéro Covid", a affirmé Mike Ryan, chargé des situations d'urgence à l'agence onusienne. "Nous demandons aux gens de continuer à faire des efforts", a-t-il ajouté.

- Les Français antivax? -

Au Royaume-Uni, premier pays à avoir approuvé mercredi le vaccin développé par Pfizer et BioNTech, l'Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a assuré vendredi qu'"aucun vaccin ne serait autorisé au Royaume-Uni s'il ne respectait pas les normes de sécurité, de qualité et d'efficacité".

Le pays le plus endeuillé d'Europe (60.113 morts) commencera la vaccination la semaine prochaine, pour les résidents et le personnel des maisons de retraite.

En France (54.140 morts), plus la vaccination prévue début janvier approche, moins les Français semblent vouloir se faire vacciner: seule la moitié en a l'intention, contre deux tiers en juillet, selon Santé publique France.

"On ne sait pas tout évidemment sur les premiers vaccins qui arrivent", a déclaré vendredi le président français Emmanuel Macron.

La vaccination sera gratuite. La campagne commencera en janvier pour les seniors en établissements de santé, et se poursuivra en février pour les personnes fragiles, puis au printemps pour l'ensemble de la population.

Suivant une stratégie similaire, l'Espagne espère vacciner 15 à 20 millions de ses concitoyens, sur une population de 47 millions, d'ici mai ou juin prochain. "Nous allons pouvoir commencer la campagne de vaccination début janvier", selon le ministre de la Santé, Salvador Illa.

La situation s'est améliorée récemment dans ce pays parmi les plus durement frappés d'Europe, mais le gouvernement régional de Madrid a néanmoins décidé vendredi d'annuler le traditionnel rassemblement du 31 décembre à la Puerta del Sol, en plein coeur de la capitale, pour avaler des grains de raisin au son des douze coups de minuit.

- Ski restreint en Suisse -

La situation reste contrastée en Europe.

Un nombre record de 993 morts en 24 heures a été enregistré jeudi en Italie. Le gouvernement a durci les conditions de déplacement à l'intérieur du pays pour les fêtes de fin d'année.

En République tchèque, les commerces, restaurants et musées ont rouvert.

En Grèce, le confinement en vigueur depuis un mois a été à nouveau prolongé d'une semaine en raison de taux toujours élevés de contaminations.

Une photo du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, posant sans masque lors d'une randonnée en VTT dimanche à plus d'une heure de route d'Athènes, en violation du confinement, est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Quant à la puissante Eglise orthodoxe grecque, jusqu'ici largement sceptique voire hostile aux mesures anti-Covid, son propre chef a été contaminé. Pour Chrysostomos Stamoulis, professeur de théologie à l'Université de Thessalonique, "l'arrogance a prévalu, plusieurs (prêtres) se sentant invulnérables".

En Suisse, il sera possible de skier à Noël, mais la capacité dans les installations de transport fermées comme les trains et télécabines sera limitée et le masque obligatoire, a annoncé vendredi le gouvernement, sous la pression de la France, de l'Italie et l'Allemagne voisines, où les remontées mécaniques resteront à l'arrêt.

- Flambée post-Thanksgiving -

Les Etats-Unis, qui paient le plus lourd tribut avec 276.401 morts, ont enregistré jeudi plus de 210.000 nouvelles contaminations en une seule journée, un record absolu, selon l'université Johns Hopkins.

Les voyages effectués il y a une semaine pour Thanksgiving par des millions d'Américains risquent de provoquer "une flambée s’ajoutant à la flambée", selon l'immunologue Anthony Fauci.

L'Agence américaine des médicaments a été sollicitée par Pfizer/BioNTech et par Moderna. En cas de feu vert, les deux vaccins pourraient être disponibles fin 2020 aux Etats-Unis.

Israël a indiqué vendredi avoir signé un contrat avec Moderna pour six millions de doses.

En Russie, le président Vladimir Poutine a demandé que les vaccinations "à grande échelle", gratuites, commencent "à la fin de la semaine prochaine".

Le vaccin russe Spoutnik V est dans la troisième et dernière phase d'essais cliniques sur 40.000 volontaires. Ses créateurs le disent efficace à 95%, comme le Pfizer/BioNTech.

Au Japon, les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo, reportés à l'été 2021, ont annoncé que la facture allait augmenter d'au moins 2,1 milliards d'euros, à cause des coûts liés au report et des mesures sanitaires qui seront mises en place pour l'événement.

burx-mba/hba/avz

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La pandémie recommence à accélérer, plus de 65 millions de cas dans le monde

Le 04 décembre 2020 à19:45

La pandémie de coronavirus, qui a contaminé plus de 65 millions de personnes et en a tué plus de 1,5 million, a recommencé à accélérer dans le monde, alors que les projets de vaccination massive se précisent dans plusieurs pays.

Le Covid-19 a fait à ce jour au moins 1.507.480 morts, pour 65,2 millions de cas, selon un décompte de l'AFP vendredi.

Et depuis le 24 novembre, plus de 10.000 nouveaux morts sont enregistrés chaque jour sur la planète (12.658 jeudi), un niveau jamais atteint auparavant.

Avec l'arrivée des vaccins, "nous commençons a apercevoir la fin de la pandémie", a estimé vendredi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'un sommet de l'ONU sur la pandémie.

Mais "nous ne pouvons tout simplement pas accepter un monde dans lequel les pauvres et les marginalisés sont piétinés par les riches et les puissants dans la ruée vers les vaccins", a-t-il martelé, alors que le début des campagnes de vaccination est annoncé comme imminent dans certains pays - les plus riches de la planète.

L'OMS a aussi rappelé que les vaccins n'élimineront pas le virus à eux seuls.

"Les vaccins ne signifient pas zéro Covid", a affirmé Mike Ryan, chargé des situations d'urgence à l'agence onusienne. "Nous demandons aux gens de continuer à faire des efforts", a-t-il ajouté.

- Les Français antivax? -

Au Royaume-Uni, premier pays à avoir approuvé mercredi le vaccin développé par Pfizer et BioNTech, l'Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a assuré vendredi qu'"aucun vaccin ne serait autorisé au Royaume-Uni s'il ne respectait pas les normes de sécurité, de qualité et d'efficacité".

Le pays le plus endeuillé d'Europe (60.113 morts) commencera la vaccination la semaine prochaine, pour les résidents et le personnel des maisons de retraite.

En France (54.140 morts), plus la vaccination prévue début janvier approche, moins les Français semblent vouloir se faire vacciner: seule la moitié en a l'intention, contre deux tiers en juillet, selon Santé publique France.

"On ne sait pas tout évidemment sur les premiers vaccins qui arrivent", a déclaré vendredi le président français Emmanuel Macron.

La vaccination sera gratuite. La campagne commencera en janvier pour les seniors en établissements de santé, et se poursuivra en février pour les personnes fragiles, puis au printemps pour l'ensemble de la population.

Suivant une stratégie similaire, l'Espagne espère vacciner 15 à 20 millions de ses concitoyens, sur une population de 47 millions, d'ici mai ou juin prochain. "Nous allons pouvoir commencer la campagne de vaccination début janvier", selon le ministre de la Santé, Salvador Illa.

La situation s'est améliorée récemment dans ce pays parmi les plus durement frappés d'Europe, mais le gouvernement régional de Madrid a néanmoins décidé vendredi d'annuler le traditionnel rassemblement du 31 décembre à la Puerta del Sol, en plein coeur de la capitale, pour avaler des grains de raisin au son des douze coups de minuit.

- Ski restreint en Suisse -

La situation reste contrastée en Europe.

Un nombre record de 993 morts en 24 heures a été enregistré jeudi en Italie. Le gouvernement a durci les conditions de déplacement à l'intérieur du pays pour les fêtes de fin d'année.

En République tchèque, les commerces, restaurants et musées ont rouvert.

En Grèce, le confinement en vigueur depuis un mois a été à nouveau prolongé d'une semaine en raison de taux toujours élevés de contaminations.

Une photo du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, posant sans masque lors d'une randonnée en VTT dimanche à plus d'une heure de route d'Athènes, en violation du confinement, est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Quant à la puissante Eglise orthodoxe grecque, jusqu'ici largement sceptique voire hostile aux mesures anti-Covid, son propre chef a été contaminé. Pour Chrysostomos Stamoulis, professeur de théologie à l'Université de Thessalonique, "l'arrogance a prévalu, plusieurs (prêtres) se sentant invulnérables".

En Suisse, il sera possible de skier à Noël, mais la capacité dans les installations de transport fermées comme les trains et télécabines sera limitée et le masque obligatoire, a annoncé vendredi le gouvernement, sous la pression de la France, de l'Italie et l'Allemagne voisines, où les remontées mécaniques resteront à l'arrêt.

- Flambée post-Thanksgiving -

Les Etats-Unis, qui paient le plus lourd tribut avec 276.401 morts, ont enregistré jeudi plus de 210.000 nouvelles contaminations en une seule journée, un record absolu, selon l'université Johns Hopkins.

Les voyages effectués il y a une semaine pour Thanksgiving par des millions d'Américains risquent de provoquer "une flambée s’ajoutant à la flambée", selon l'immunologue Anthony Fauci.

L'Agence américaine des médicaments a été sollicitée par Pfizer/BioNTech et par Moderna. En cas de feu vert, les deux vaccins pourraient être disponibles fin 2020 aux Etats-Unis.

Israël a indiqué vendredi avoir signé un contrat avec Moderna pour six millions de doses.

En Russie, le président Vladimir Poutine a demandé que les vaccinations "à grande échelle", gratuites, commencent "à la fin de la semaine prochaine".

Le vaccin russe Spoutnik V est dans la troisième et dernière phase d'essais cliniques sur 40.000 volontaires. Ses créateurs le disent efficace à 95%, comme le Pfizer/BioNTech.

Au Japon, les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo, reportés à l'été 2021, ont annoncé que la facture allait augmenter d'au moins 2,1 milliards d'euros, à cause des coûts liés au report et des mesures sanitaires qui seront mises en place pour l'événement.

burx-mba/hba/avz

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.