Finéa veut doubler son encours de financements aux TPME d’ici 2022

A l’horizon 2022, Finéa prévoit de doubler son encours de financements aux entreprises en le portant à 20 milliards de DH. Pour concrétiser ce plan de développement, la filiale de la CDG part à la rencontre, à partir du 17 juin, de plus de 2.200 TPME dans le cadre d’un roadshow national de promotion de l’accès au financement et à la commande publique.

Le 10 juin 2019 à 17:52

Modifié le 12 juin 2019 à 13:46

Finéa s’engage davantage en faveur des TPME. La filiale de la CDG entend doubler, à l'horizon 2022, son encours de financements qui s’établissait en 2018 à 10,2 milliards de DH en faveur de 4.850 entreprises. Elle compte donc le porter à 20 milliards de DH. Et c’est pour concrétiser ce plan de développement, appelé Cap 22, que la société de financement part à la rencontre des entreprises du 17 juin au 9 juillet dans le cadre d’un roadshow national de promotion de l’accès au financement et à la commande publique dans 9 villes du Royaume (Tanger, Fès, Meknès, Marrakech, Laâyoune, Casablanca, Rabat, Oujda et Agadir).

« L’objectif de cette tournée nationale est de renforcer notre rôle de partenaire de confiance des TPME. Pendant deux mois, nous allons rencontrer 2.200 chefs d’entreprise à qui nous allons présenter nos solutions et alternatives de financement, de manière à leur apporter toutes les réponses précises à leurs questionnements », explique Ali Bensouda, administrateur-directeur général de Finéa, lors d’un point de presse organisé ce lundi 10 juin à Casablanca.

Pour rappel, Finéa est un établissement de crédit agréé par Bank Al-Maghrib, qui s’inscrit dans une mission d’intérêt général au service du développement de l’entreprise, notamment la TPME, en lui facilitant l’accès au financement et en agissant en coopération et en complémentarité avec le secteur bancaire.

Deux nouveaux produits lancés prochainement

Adoptée en 2018, la stratégie Cap 22 de Finéa vise à apporter davantage de financements et de conseils aux entreprises, en élargissant sa gamme de produits financiers et en mettant en place une offre de services non financiers à forte valeur ajoutée. L’établissement de crédit a développé dans ce cadre, deux nouvelles offres qui seront prochainement lancées.

Il s’agit de Finéa Essor, un crédit d’investissement destiné à renforcer les capacités opérationnelles des TPME, dans le cadre de la réalisation des marchés publics ou privés, et de Finéa Export, un financement pour accompagner les entreprises participant à des appels d’offres publics à l’étranger.

La filiale du groupe CDG propose des solutions sur mesure aux entreprises leur permettant un accès plus facile au financement et à la commande publique. Elle combine le financement (à court terme pour financer le cycle d’exploitation de l’entreprise soumissionnaire aux marchés publics ou privés), le cofinancement (à travers son produit Imédia qui est une avance permettant au client de disposer de liquidités dans l’immédiat), le refinancement (en mobilisant pour les banques, auprès d’institutions financières, un financement avantageux au profit de la TPME) et les services non financiers.

Dans le cadre de son plan de développement Cap 22, Finéa a pour ambition de consolider son action en faveur du développement des TPME marocains, selon le mode «co-financeur».

Complémentarité avec les banques

« Nous avons un rôle complémentaire par rapport aux banques. Nous apportons une alternative de financement. Nous corrigeons les imperfections du marché quand elles existent. Nous prenons en compte le carnet de commandes des entreprises quand les banques ont, elles, besoin de cautions réelles. D’où notre mission d’intérêt général », soutien Ali Bensouda. Cela dit, Finéa entreprend ses actions dans dans une logique alliant utilité et rentabilité, en prenant en compte la composante risque en vue d’assurer un développement sain et sécurisé. Le coût du risque ne dépasse pas les 0,8% par rapport à l’encours global.

Finéa est par ailleurs gestionnaire du Fonds de garantie dédié à la commande publique (FGCP) qui facilite l’accès au financement des entreprises attributaires de marchés publics.

En matière de tarification, Ali Bensouda affirme que « l’objectif n’est pas de proposer des taux inférieurs à ceux appliqués par le système bancaire, dans le sens où il n’est pas question de concurrencer les banques ».

Plan 2013-2017 : Des réalisations au beau fixe

Il est à noter que le plan stratégique Cap 22 fait suite à l’achèvement du plan mené par Finéa lors de la période 2013-2017. « Nous sommes très satisfaits des réalisations », note Ali Bensouda. Sur la période écoulée, les fonds propres de l’établissement et ses financements aux TPME ont été multipliés par trois pour s'établir respectivement à 300 MDH et à plus de 10 milliards de DH.

Sur les 10,2 milliards de DH engagés en faveur des entreprises, 7,2 milliards ont été alloués sous forme de financement au profit de près de 1.000 entreprises et 3 milliards apportés à la TPME via le système bancaire (refinancement) ayant permis de financer 3.850 entreprises.

Le portefeuille client de Finéa est composé de 65% d’entreprises opérant dans le BTP et 35% dans les services.

Finéa veut doubler son encours de financements aux TPME d’ici 2022

Le 10 juin 2019 à17:54

Modifié le 12 juin 2019 à 13:46

A l’horizon 2022, Finéa prévoit de doubler son encours de financements aux entreprises en le portant à 20 milliards de DH. Pour concrétiser ce plan de développement, la filiale de la CDG part à la rencontre, à partir du 17 juin, de plus de 2.200 TPME dans le cadre d’un roadshow national de promotion de l’accès au financement et à la commande publique.

Finéa s’engage davantage en faveur des TPME. La filiale de la CDG entend doubler, à l'horizon 2022, son encours de financements qui s’établissait en 2018 à 10,2 milliards de DH en faveur de 4.850 entreprises. Elle compte donc le porter à 20 milliards de DH. Et c’est pour concrétiser ce plan de développement, appelé Cap 22, que la société de financement part à la rencontre des entreprises du 17 juin au 9 juillet dans le cadre d’un roadshow national de promotion de l’accès au financement et à la commande publique dans 9 villes du Royaume (Tanger, Fès, Meknès, Marrakech, Laâyoune, Casablanca, Rabat, Oujda et Agadir).

« L’objectif de cette tournée nationale est de renforcer notre rôle de partenaire de confiance des TPME. Pendant deux mois, nous allons rencontrer 2.200 chefs d’entreprise à qui nous allons présenter nos solutions et alternatives de financement, de manière à leur apporter toutes les réponses précises à leurs questionnements », explique Ali Bensouda, administrateur-directeur général de Finéa, lors d’un point de presse organisé ce lundi 10 juin à Casablanca.

Pour rappel, Finéa est un établissement de crédit agréé par Bank Al-Maghrib, qui s’inscrit dans une mission d’intérêt général au service du développement de l’entreprise, notamment la TPME, en lui facilitant l’accès au financement et en agissant en coopération et en complémentarité avec le secteur bancaire.

Deux nouveaux produits lancés prochainement

Adoptée en 2018, la stratégie Cap 22 de Finéa vise à apporter davantage de financements et de conseils aux entreprises, en élargissant sa gamme de produits financiers et en mettant en place une offre de services non financiers à forte valeur ajoutée. L’établissement de crédit a développé dans ce cadre, deux nouvelles offres qui seront prochainement lancées.

Il s’agit de Finéa Essor, un crédit d’investissement destiné à renforcer les capacités opérationnelles des TPME, dans le cadre de la réalisation des marchés publics ou privés, et de Finéa Export, un financement pour accompagner les entreprises participant à des appels d’offres publics à l’étranger.

La filiale du groupe CDG propose des solutions sur mesure aux entreprises leur permettant un accès plus facile au financement et à la commande publique. Elle combine le financement (à court terme pour financer le cycle d’exploitation de l’entreprise soumissionnaire aux marchés publics ou privés), le cofinancement (à travers son produit Imédia qui est une avance permettant au client de disposer de liquidités dans l’immédiat), le refinancement (en mobilisant pour les banques, auprès d’institutions financières, un financement avantageux au profit de la TPME) et les services non financiers.

Dans le cadre de son plan de développement Cap 22, Finéa a pour ambition de consolider son action en faveur du développement des TPME marocains, selon le mode «co-financeur».

Complémentarité avec les banques

« Nous avons un rôle complémentaire par rapport aux banques. Nous apportons une alternative de financement. Nous corrigeons les imperfections du marché quand elles existent. Nous prenons en compte le carnet de commandes des entreprises quand les banques ont, elles, besoin de cautions réelles. D’où notre mission d’intérêt général », soutien Ali Bensouda. Cela dit, Finéa entreprend ses actions dans dans une logique alliant utilité et rentabilité, en prenant en compte la composante risque en vue d’assurer un développement sain et sécurisé. Le coût du risque ne dépasse pas les 0,8% par rapport à l’encours global.

Finéa est par ailleurs gestionnaire du Fonds de garantie dédié à la commande publique (FGCP) qui facilite l’accès au financement des entreprises attributaires de marchés publics.

En matière de tarification, Ali Bensouda affirme que « l’objectif n’est pas de proposer des taux inférieurs à ceux appliqués par le système bancaire, dans le sens où il n’est pas question de concurrencer les banques ».

Plan 2013-2017 : Des réalisations au beau fixe

Il est à noter que le plan stratégique Cap 22 fait suite à l’achèvement du plan mené par Finéa lors de la période 2013-2017. « Nous sommes très satisfaits des réalisations », note Ali Bensouda. Sur la période écoulée, les fonds propres de l’établissement et ses financements aux TPME ont été multipliés par trois pour s'établir respectivement à 300 MDH et à plus de 10 milliards de DH.

Sur les 10,2 milliards de DH engagés en faveur des entreprises, 7,2 milliards ont été alloués sous forme de financement au profit de près de 1.000 entreprises et 3 milliards apportés à la TPME via le système bancaire (refinancement) ayant permis de financer 3.850 entreprises.

Le portefeuille client de Finéa est composé de 65% d’entreprises opérant dans le BTP et 35% dans les services.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.