Foot: le futur sélectionneur national devra être à plein temps à Rabat

Le président de la Fédération royale marocaine de football Fouzi Lekjaâ a dressé, lundi 22 juillet, le bilan de l'ère Renard lors d'une rencontre dédiée à la situation du ballon rond au Maroc.

Le 23 juillet 2019 à 18:34

Modifié le 23 juillet 2019 à 19:12

Avant d'attaquer le bilan sportif, Lekjaâ a d'abord présenté les chiffres relatifs aux ressources et aux charges de la Fédération, pour l'année en cours.

Direction technique nationale : bilan médiocre selon Lekjaâ

En ce qui concerne le volet sportif, le président de la Fédération estime "que ce qui a été fait avec les moyens du bord au niveau de la Direction technique nationale était médiocre". 

"Il y avait une absence de cohérence globale entre la logique utilisée avec les équipes élites et les clubs. Il y avait aussi une instabilité au niveau de l’encadrement technique des équipes nationales de différentes catégories. Et enfin, le football féminin était absent", a-t-il expliqué. 

En effet, au début de son intervention, le président de la FRMF a reconnu n'avoir fait aucun effort pour le développement du football féminin.

"Le travail au niveau de la DTN, et le volume de travail qui a été déployé par les encadrants et les responsables au niveau central et au niveau des clubs étaient très loin des attentes de la Fédération", a-t-il martelé.

Il a ainsi annoncé que dans le cadre de la restructuration de la DTN, une décision majeure a été prise: "tous les cadres, quelle que soit leur nationalité, qui seront engagés dans les jours qui viennent au niveau de la DTN et des équipes nationales, toutes catégories confondues, seront des salariés à plein temps. Ils travailleront tous les jours dans le Centre national de football de Maâmoura, et n’auront pas plus de trois semaines de vacances autorisées par la FRMF durant toute l’année". "Etre logé et domicilié à Rabat est une condition sine qua non", ajoute-t-il. L'allusion à Hervé Renard qui réside au Sénégal est évidente.

"Une réunion sera tenue avec les personnes qui travaillent dans la DTN, avant le début des compétitions. Une feuille de route claire et précise sera ainsi élaborée".

Bilan positif de l'Equipe nationale 

Lekjaâ a par ailleurs mis en avant le bilan "positif" de l'ère Renard qui a permis de créer un groupe homogène constituant un acquis pour le football marocain. 

"Depuis son arrivée à la tête de l'Equipe nationale, le technicien français a déployé énormément d'efforts pour remettre en selle une équipe qui pointait à la 80e place du classement mondial", a-t-il rappelé. "La sélection fait partie aujourd'hui des meilleures équipes africaines".

"Les Lions de l'Atlas ont fait un parcours honorable depuis 2016 marqué par une qualification en quarts de finale de la Coupe d'Afrique 2017, et une qualification à la Coupe du monde après 20 ans d'absence. Lors de CAN en Egypte, la sélection a réalisé une excellente entame de la compétition avant de buter sur le Bénin".

Le président de la FRMF a estimé que cette élimination était brusque après le carton plein réalisé par la sélection lors de la phase de poules.

Concernant la démission de Renard de son poste, Lekjaâ a confirmé avoir reçu un mail dimanche 21 juillet vers 9h30 du matin.

"Sa démission sera effective après 15 jours. Une commission spécialisée chargée d'évaluer les CV des techniciens candidats à prendre les commandes de la sélection nationale sera mise en place la semaine prochaine".

"Après cette démission, la FRMF va capitaliser sur les acquis de cette ère et travailler dans la continuité avec le même état d'esprit" a-t-il conclu à ce sujet.

"Les joueurs de la Botola doivent jouer dans l'Equipe nationale"

A l'issue de cette rencontre, l'ex-président du Moghreb de Tétouan (MAT), Abdelmalek Abroun, a pointé du doigt l'absence des joueurs de la Botola dans l'Equipe nationale. 

"Les joueurs de la Botola pro doivent jouer dans l'équipe nationale, sinon tous les efforts déployés par la Fédération pour les clubs ne serviront à rien". 

Foot: le futur sélectionneur national devra être à plein temps à Rabat

Le 23 juillet 2019 à19:11

Modifié le 23 juillet 2019 à 19:12

Le président de la Fédération royale marocaine de football Fouzi Lekjaâ a dressé, lundi 22 juillet, le bilan de l'ère Renard lors d'une rencontre dédiée à la situation du ballon rond au Maroc.

Avant d'attaquer le bilan sportif, Lekjaâ a d'abord présenté les chiffres relatifs aux ressources et aux charges de la Fédération, pour l'année en cours.

Direction technique nationale : bilan médiocre selon Lekjaâ

En ce qui concerne le volet sportif, le président de la Fédération estime "que ce qui a été fait avec les moyens du bord au niveau de la Direction technique nationale était médiocre". 

"Il y avait une absence de cohérence globale entre la logique utilisée avec les équipes élites et les clubs. Il y avait aussi une instabilité au niveau de l’encadrement technique des équipes nationales de différentes catégories. Et enfin, le football féminin était absent", a-t-il expliqué. 

En effet, au début de son intervention, le président de la FRMF a reconnu n'avoir fait aucun effort pour le développement du football féminin.

"Le travail au niveau de la DTN, et le volume de travail qui a été déployé par les encadrants et les responsables au niveau central et au niveau des clubs étaient très loin des attentes de la Fédération", a-t-il martelé.

Il a ainsi annoncé que dans le cadre de la restructuration de la DTN, une décision majeure a été prise: "tous les cadres, quelle que soit leur nationalité, qui seront engagés dans les jours qui viennent au niveau de la DTN et des équipes nationales, toutes catégories confondues, seront des salariés à plein temps. Ils travailleront tous les jours dans le Centre national de football de Maâmoura, et n’auront pas plus de trois semaines de vacances autorisées par la FRMF durant toute l’année". "Etre logé et domicilié à Rabat est une condition sine qua non", ajoute-t-il. L'allusion à Hervé Renard qui réside au Sénégal est évidente.

"Une réunion sera tenue avec les personnes qui travaillent dans la DTN, avant le début des compétitions. Une feuille de route claire et précise sera ainsi élaborée".

Bilan positif de l'Equipe nationale 

Lekjaâ a par ailleurs mis en avant le bilan "positif" de l'ère Renard qui a permis de créer un groupe homogène constituant un acquis pour le football marocain. 

"Depuis son arrivée à la tête de l'Equipe nationale, le technicien français a déployé énormément d'efforts pour remettre en selle une équipe qui pointait à la 80e place du classement mondial", a-t-il rappelé. "La sélection fait partie aujourd'hui des meilleures équipes africaines".

"Les Lions de l'Atlas ont fait un parcours honorable depuis 2016 marqué par une qualification en quarts de finale de la Coupe d'Afrique 2017, et une qualification à la Coupe du monde après 20 ans d'absence. Lors de CAN en Egypte, la sélection a réalisé une excellente entame de la compétition avant de buter sur le Bénin".

Le président de la FRMF a estimé que cette élimination était brusque après le carton plein réalisé par la sélection lors de la phase de poules.

Concernant la démission de Renard de son poste, Lekjaâ a confirmé avoir reçu un mail dimanche 21 juillet vers 9h30 du matin.

"Sa démission sera effective après 15 jours. Une commission spécialisée chargée d'évaluer les CV des techniciens candidats à prendre les commandes de la sélection nationale sera mise en place la semaine prochaine".

"Après cette démission, la FRMF va capitaliser sur les acquis de cette ère et travailler dans la continuité avec le même état d'esprit" a-t-il conclu à ce sujet.

"Les joueurs de la Botola doivent jouer dans l'Equipe nationale"

A l'issue de cette rencontre, l'ex-président du Moghreb de Tétouan (MAT), Abdelmalek Abroun, a pointé du doigt l'absence des joueurs de la Botola dans l'Equipe nationale. 

"Les joueurs de la Botola pro doivent jouer dans l'équipe nationale, sinon tous les efforts déployés par la Fédération pour les clubs ne serviront à rien". 

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.