GMT+1: les détails de l'étude d'impact au Maroc

Le ministère chargé de la Réforme de l'administration a finalisé l'étude d'impact du maintien définitif de l'heure GMT+1 au Maroc. Les détails.

GMT+1 : les détails de l'étude d'impact au Maroc

Le 14 juin 2019 à 13:54

Modifié le 14 juin 2019 à 15:01

Au grand dam des Marocains qui souhaitaient revenir à l'heure GMT, l'étude révèle un bilan "positif" du maintien définitif du fuseau horaire GMT+1.

L'étude, qui couvre la période allant d'octobre 2018 à mars 2019, porte sur l'impact du passage définitif à l'heure GMT+1 sur la santé, la sécurité, l'enseignement, les horaires de travail et la productivité ; l'énergie et l'environnement ; et l'économie. Elle évalue également les effets du changement répétitif de l'heure.

L'étude a été réalisée après la consultation de 20 parties concernées. 40 responsables ont également été interviewés.

Bilan "positif"

L'étude, dont Médias 24 détient la synthèse, révèle un bilan positif en matière d'économie d'énergie et de performance économique: 

- Economie d'énergie électrique supplémentaire en hiver de 37,6 GW/heure (GWh), soit une économie de 0,3% de la consommation nationale annuelle;
- Economie de carburants équivalente à 33,9 millions de DH au cours de cette période;
- Réduction des émissions de CO2 de 11.444 tonnes;
- Stabilité des performances des élèves à l'école;
- Réduction des effets négatifs du changement d'heure répétitif sur la santé;
- Des indicateurs macroéconomiques positifs, notamment la hausse de la demande intérieure et la reprise de certains secteurs;
- Absence de décalage horaire avec les principaux partenaires économiques en hiver;
- une heure d'ensoleillement supplémentaire.

Santé et sécurité

Se basant sur des témoignages de médecins, l'étude révèle que le changement d'heure perturbe l'horloge biologique pendant les premiers jours notamment chez les enfants et les personnes âgées. L'adoption d'un horaire fixe durant toute l'année permettrait ainsi d'éviter ces perturbations.

Sur le volet de la sécurité, les auteurs de l'étude se veulent rassurants. En effet, l'étude souligne qu'il n'y a eu aucun impact grâce aux mesures accompagnant le maintien de l'heure GMT+1, dont les services de permanence de la Sûreté nationale, l'éclairage public automatique, l'adaptation des horaires de transport public et le renforcement des navettes durant les heures de pointe.

Pour ce qui est des horaires de travail et de la productivité, l'étude se contente de rappeler la mesure de flexibilité des horaires annoncée dans les administrations. L'absence de données en matière d'heures de travail, en raison de la non généralisation du système de pointage, ne permet pas d'évaluer l'impact du maintien de l'heure d'été sur la qualité des services publics fournis.

A en croire cette étude très attendue par les Marocains, l'ajout d"une heure d'ensoleillement augmenterait la productivité des employés. De même, l'abandon du changement répétitif de l'heure favoriserait leur stabilité.

Pour le transport, le changement répétitif affecte les compagnies et engendre des coûts et dangers importants, notamment pour le transport aérien et ferroviaire, ajoute le document.

Enseignement

L'évaluation de l'impact du changement de l'heure sur l'enseignement a porté sur trois composantes: les notes obtenues par les élèves, l'absence et le retard.

Surprise: l'étude ne révèle aucune différence par rapport aux années précédentes. "Une légère hausse du taux d'absence a été enregistré durant les premières semaines suivant la décision de maintien de l'heure GMT+1, justifiée par la participation aux manifestations contre cette décision". Par ailleurs, une marge de retard a été accordée aux élèves dans différentes écoles, note l'étude.

Nécessité de maintenir et renforcer les mesures d’accompagnement

L'étude du ministère chargé de la Réforme de l'administration insiste toutefois sur la nécessité de maintenir et renforcer les mesures d'accompagnement du maintien de l'heure GMT+1, dont:

-       la clarification des mesures de flexibilité des horaires de travail dans la Fonction publique,

-       le suivi périodique de l’impact du maintien de l’heure d’été pendant les 5 prochaines années,

-       l'adoption d’horaires scolaires fixes durant toute l’année scolaire et des emplois de temps tenant compte de toutes les formules existantes,

-       le respect du calendrier des horaires pour tous les cycles d'enseignement,

-       la communication autour de l’horaire adopté et de tous changement éventuel de manière précoce,

-       le renforcement de l’éclairage public notamment dans le milieu rural et la généralisation de la détection automatique de luminosité,

-       l'adaptation des horaires de travail aux horaires scolaires,

-       la continuité des services publics à travers la généralisation du système informatique de pointage,

-       l'augmentation des fréquences de transport notamment en hiver et lors des heures de pointe.

Pour rappel, une première étude du ministère chargé de la réforme de l'administration avait porté sur les impacts liés au changement répétitif de l'heure, entre les années 2012 et 2017. Ses résultats ont permis de valider la décision du maintien de l'heure GMT+1 au Maroc.

Tags : GMT+1

GMT+1: les détails de l'étude d'impact au Maroc

Le 14 juin 2019 à14:54

Modifié le 14 juin 2019 à 15:01

Le ministère chargé de la Réforme de l'administration a finalisé l'étude d'impact du maintien définitif de l'heure GMT+1 au Maroc. Les détails.

Au grand dam des Marocains qui souhaitaient revenir à l'heure GMT, l'étude révèle un bilan "positif" du maintien définitif du fuseau horaire GMT+1.

L'étude, qui couvre la période allant d'octobre 2018 à mars 2019, porte sur l'impact du passage définitif à l'heure GMT+1 sur la santé, la sécurité, l'enseignement, les horaires de travail et la productivité ; l'énergie et l'environnement ; et l'économie. Elle évalue également les effets du changement répétitif de l'heure.

L'étude a été réalisée après la consultation de 20 parties concernées. 40 responsables ont également été interviewés.

Bilan "positif"

L'étude, dont Médias 24 détient la synthèse, révèle un bilan positif en matière d'économie d'énergie et de performance économique: 

- Economie d'énergie électrique supplémentaire en hiver de 37,6 GW/heure (GWh), soit une économie de 0,3% de la consommation nationale annuelle;
- Economie de carburants équivalente à 33,9 millions de DH au cours de cette période;
- Réduction des émissions de CO2 de 11.444 tonnes;
- Stabilité des performances des élèves à l'école;
- Réduction des effets négatifs du changement d'heure répétitif sur la santé;
- Des indicateurs macroéconomiques positifs, notamment la hausse de la demande intérieure et la reprise de certains secteurs;
- Absence de décalage horaire avec les principaux partenaires économiques en hiver;
- une heure d'ensoleillement supplémentaire.

Santé et sécurité

Se basant sur des témoignages de médecins, l'étude révèle que le changement d'heure perturbe l'horloge biologique pendant les premiers jours notamment chez les enfants et les personnes âgées. L'adoption d'un horaire fixe durant toute l'année permettrait ainsi d'éviter ces perturbations.

Sur le volet de la sécurité, les auteurs de l'étude se veulent rassurants. En effet, l'étude souligne qu'il n'y a eu aucun impact grâce aux mesures accompagnant le maintien de l'heure GMT+1, dont les services de permanence de la Sûreté nationale, l'éclairage public automatique, l'adaptation des horaires de transport public et le renforcement des navettes durant les heures de pointe.

Pour ce qui est des horaires de travail et de la productivité, l'étude se contente de rappeler la mesure de flexibilité des horaires annoncée dans les administrations. L'absence de données en matière d'heures de travail, en raison de la non généralisation du système de pointage, ne permet pas d'évaluer l'impact du maintien de l'heure d'été sur la qualité des services publics fournis.

A en croire cette étude très attendue par les Marocains, l'ajout d"une heure d'ensoleillement augmenterait la productivité des employés. De même, l'abandon du changement répétitif de l'heure favoriserait leur stabilité.

Pour le transport, le changement répétitif affecte les compagnies et engendre des coûts et dangers importants, notamment pour le transport aérien et ferroviaire, ajoute le document.

Enseignement

L'évaluation de l'impact du changement de l'heure sur l'enseignement a porté sur trois composantes: les notes obtenues par les élèves, l'absence et le retard.

Surprise: l'étude ne révèle aucune différence par rapport aux années précédentes. "Une légère hausse du taux d'absence a été enregistré durant les premières semaines suivant la décision de maintien de l'heure GMT+1, justifiée par la participation aux manifestations contre cette décision". Par ailleurs, une marge de retard a été accordée aux élèves dans différentes écoles, note l'étude.

Nécessité de maintenir et renforcer les mesures d’accompagnement

L'étude du ministère chargé de la Réforme de l'administration insiste toutefois sur la nécessité de maintenir et renforcer les mesures d'accompagnement du maintien de l'heure GMT+1, dont:

-       la clarification des mesures de flexibilité des horaires de travail dans la Fonction publique,

-       le suivi périodique de l’impact du maintien de l’heure d’été pendant les 5 prochaines années,

-       l'adoption d’horaires scolaires fixes durant toute l’année scolaire et des emplois de temps tenant compte de toutes les formules existantes,

-       le respect du calendrier des horaires pour tous les cycles d'enseignement,

-       la communication autour de l’horaire adopté et de tous changement éventuel de manière précoce,

-       le renforcement de l’éclairage public notamment dans le milieu rural et la généralisation de la détection automatique de luminosité,

-       l'adaptation des horaires de travail aux horaires scolaires,

-       la continuité des services publics à travers la généralisation du système informatique de pointage,

-       l'augmentation des fréquences de transport notamment en hiver et lors des heures de pointe.

Pour rappel, une première étude du ministère chargé de la réforme de l'administration avait porté sur les impacts liés au changement répétitif de l'heure, entre les années 2012 et 2017. Ses résultats ont permis de valider la décision du maintien de l'heure GMT+1 au Maroc.

A lire aussi


0-0

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.