Les industriels s’attendent à une hausse de la production

L’enquête mensuelle de BAM sur la conjoncture dans l'industrie, relative au mois de janvier 2019, démontre une stagnation de la production et une baisse des ventes dans tous les secteurs, à l'exception de quelques sous-branches.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/01-03-2019/industrieaumaroc9.jpg-oui
Industrie: les opérateurs optimistes pour le prochain trimestre

Le 01 mars 2019 à 14:10

Modifié le 01 mars 2019 à 15:37

Publiés récemment, les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture relatifs au mois de janvier indiquent une stagnation de la production et une baisse des ventes.

A l’inverse, les commandes ont progressé, mais le carnet de commandes s'est situé à un niveau inférieur à la normale. Dans ces conditions, le taux d’utilisation des capacités (TUC) s'est établi à 75%.

La stagnation de la production recouvre une hausse dans le "textile et cuir" et dans la "chimie et parachimie", une baisse dans l’"agro-alimentaire", ainsi qu’une stagnation dans la "mécanique et métallurgie".

La branche "agro-alimentaire" a connu une baisse de la production et le TUC s'est établi à 71%.

La production de la branche "textile et cuir" a connu, en janvier 2019, une amélioration et ce, dans toutes les sous-branches à l’exception de l’ "industrie textile" où elle a plutôt baissé. Le TUC s'est situé à 73%.

Dans la "chimie et parachimie", la production a marqué une hausse en janvier et le TUC est passé de 73% à 75% d’un mois à l’autre.

La branche "mécanique et métallurgie" a stagné et le TUC s'est établi à 74%. Dans les principales sous-branches, la production a progressé dans l’"industrie
automobile" et baissé dans le "travail des métaux".

Baisse des ventes et hausse des commandes

Pour sa part, la baisse des ventes reflète un recul sur le marché local, les expéditions à l’étranger ayant, en revanche, enregistré une hausse.

Par branche, les ventes se sont repliées pour l’"agro-alimentaire" et pour la "mécanique et métallurgie", ont progressé pour la "chimie et parachimie" et stagné pour le "textile et cuir".

S’agissant des commandes, elles ont connu une hausse dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception de l’"agro-alimentaire" où elles ont plutôt
stagné.

Les carnets de commandes se sont situés à un niveau inférieur à la normale pour toutes les branches d’activité hormis la "chimie et parachimie" où ils ont été à un niveau normal.

Pour les trois prochains mois, les entreprises s’attendent à une hausse de la production et des ventes. Toutefois, une entreprise sur cinq déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future des ventes.

Les industriels anticipent une amélioration de la production et des ventes dans toutes les branches à l’exception de la "mécanique et métallurgie" où une stagnation des ventes est anticipée.

Les industriels s’attendent à une hausse de la production

Le 01 mars 2019 à14:25

Modifié le 01 mars 2019 à 15:37

L’enquête mensuelle de BAM sur la conjoncture dans l'industrie, relative au mois de janvier 2019, démontre une stagnation de la production et une baisse des ventes dans tous les secteurs, à l'exception de quelques sous-branches.

Publiés récemment, les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture relatifs au mois de janvier indiquent une stagnation de la production et une baisse des ventes.

A l’inverse, les commandes ont progressé, mais le carnet de commandes s'est situé à un niveau inférieur à la normale. Dans ces conditions, le taux d’utilisation des capacités (TUC) s'est établi à 75%.

La stagnation de la production recouvre une hausse dans le "textile et cuir" et dans la "chimie et parachimie", une baisse dans l’"agro-alimentaire", ainsi qu’une stagnation dans la "mécanique et métallurgie".

La branche "agro-alimentaire" a connu une baisse de la production et le TUC s'est établi à 71%.

La production de la branche "textile et cuir" a connu, en janvier 2019, une amélioration et ce, dans toutes les sous-branches à l’exception de l’ "industrie textile" où elle a plutôt baissé. Le TUC s'est situé à 73%.

Dans la "chimie et parachimie", la production a marqué une hausse en janvier et le TUC est passé de 73% à 75% d’un mois à l’autre.

La branche "mécanique et métallurgie" a stagné et le TUC s'est établi à 74%. Dans les principales sous-branches, la production a progressé dans l’"industrie
automobile" et baissé dans le "travail des métaux".

Baisse des ventes et hausse des commandes

Pour sa part, la baisse des ventes reflète un recul sur le marché local, les expéditions à l’étranger ayant, en revanche, enregistré une hausse.

Par branche, les ventes se sont repliées pour l’"agro-alimentaire" et pour la "mécanique et métallurgie", ont progressé pour la "chimie et parachimie" et stagné pour le "textile et cuir".

S’agissant des commandes, elles ont connu une hausse dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception de l’"agro-alimentaire" où elles ont plutôt
stagné.

Les carnets de commandes se sont situés à un niveau inférieur à la normale pour toutes les branches d’activité hormis la "chimie et parachimie" où ils ont été à un niveau normal.

Pour les trois prochains mois, les entreprises s’attendent à une hausse de la production et des ventes. Toutefois, une entreprise sur cinq déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future des ventes.

Les industriels anticipent une amélioration de la production et des ventes dans toutes les branches à l’exception de la "mécanique et métallurgie" où une stagnation des ventes est anticipée.

A lire aussi


Communication financière

INVOLYS: Tableau des Comptes Au 30-06-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.