Jets de pierres sur les autoroutes : Les explications et promesses d’ADM

Après la mise en cause de la responsabilité d’ADM dans les agressions qui se produisent sur des portions d’autoroutes par un ex-ministre de l’intérieur et un officier de gendarmerie, Médias24 a donné la parole à la direction de cette société. S’ils n’ont pas nié des cas "exceptionnels" de jets de pierre, nos interlocuteurs affirment que seuls une trentaine de cas sont fondés sur un total de 438 millions de voyageurs par an. Selon eux, 180 MDH d’investissements seront consentis en 2020 pour empêcher les bandes de hors la loi d’accéder à ce qui est devenu un vrai terrain de chasse.

Jets de pierres sur les autoroutes : Les explications et promesses d’ADM Jets de pierre, les explications de la société des autoroutes du Maroc

Le 08 novembre 2019 à 17:09

Modifié le 08 novembre 2019 à 18:52

Au lendemain de la publication d’un article donnant la parole à deux victimes de jets de projectiles et à un officier supérieur de gendarmerie dénonçant à l’unisson le manque de moyens alloués par ADM pour empêcher à des agresseurs potentiels de commettre leur forfait, l’exploitant a reçu Médias24 dans son quartier général pour expliquer sa "politique en matière de prévention d’agressions".

D’emblée, nos interlocuteurs ont insisté pour ne pas qualifier les "rares incidents de ce genre" de "phénomène criminel". Ils ont tenu à rappeler que les autoroutes étaient un espace public et pas un milieu clos à l’abri d’actes de vandalisme (détérioration d’infrastructures) ou d’agressions.

Nombre d’actes de vandalisme par jet de pierre

Selon la direction d’ADM, "80% des déclarations de jets de pierres seraient infondées".

"En moyenne, nous enregistrons 250 déclarations par an dont seulement 30 sont fondées et instruites alors que nous traitons un trafic de plus de 400.000 véhicules par jour, 500.000 en période de pointe, soit 1.200.000 voyageurs par jour.

"Sur la base des chiffres, nous ne pouvons pas qualifier ces incidents de phénomène.

"Nous ne réduisons pas la portée de ces actes regrettables, certes, mais nous appelons à relativiser et à confronter les incidents jet de pierre par rapport au volume global de trafic autoroutier.

"Il faut savoir que chaque réclamation a un numéro de ticket auprès de notre centre d’appel 5050, libellé avec les coordonnées de la personne, le point kilométrique et suivi d’un signalement et d’une enquête par les autorités compétentes.

"Ainsi, toutes les réclamations suivent un processus précis et sont communiquées en temps et heure à la gendarmerie royale, et sont traçables par et pour tous les intervenants", affirmentnos interlocuteurs.

Des réclamations "infondées voire frauduleuses"

Afin d’illustrer le caractère "infondé" de certaines réclamations, ils citent des tentatives de déclarations frauduleuses avec une volonté d’arnaque à l’assurance ou pire pour masquer un crime ayant eu lieu ailleurs que sur l’autoroute.

"Dernièrement, notre standard a reçu un appel d’un monsieur qui a déclaré que son pare-brise avait été cassé par un jet de pierre sur une portion d’autoroute. Malheureusement pour lui, les vidéos qui l’avaient filmé lors de son entrée sur le réseau ont montré que son pare-brise était déjà en miettes. En fait, son but était de se faire rembourser par son assurance avec une fausse déclaration.

 "ADM a aussi dû gérer une affaire ultra-médiatisée d’un décès d’une femme qui aurait été victime de jets de pierre sur l’autoroute.

"Après investigation, les gendarmes ont prouvé que cette femme avait été lapidée dans son douar pour des questions d’héritage et que son corps avait été jeté sur l’autoroute pour faire croire à une agression par jets de pierre", raconte le directeur de l’exploitation des autoroutes du Maroc qui ajoute que les agressions sont exceptionnelles et que la responsabilité de sa société n’a jamais été prise à défaut par la justice marocaine.

"En 13 ans, 10 plaintes contre ADM qui n’a jamais été condamné"

"Toutes les enquêtes diligentées par les autorités compétentes ont clairement établi la responsabilité d’individus isolés dans ces actes de vandalisme et parfois criminels.

"Sans minimiser, ces actes de vandalisme existent dans plusieurs espaces publics y compris les moyens de transport en commun mais restent localisés et maîtrisés par les autorités compétentes.

"Depuis 2006, nous avons enregistré à peine une dizaine de litiges responsabilités civile RC (cas de jet de pierre) portés devant les tribunaux, qui ont écarté la responsabilité de ADM avec condamnation des auteurs des actes", déclare la responsable juridique d’ADM.

Qui sont les autres acteurs de la sécurité sur les autoroutes ?

"Les autoroutes étant un espace public, la sécurité des usagers est également assurée par différents intervenants dont la gendarmerie, la protection civile, les équipes d’assistance et les sociétés de dépannage qui collaborent ensemble pour la sécurisation de la circulation sur les autoroutes.

"Dans ce sens, une convention de partenariat a donc été signée le 04 juillet 2018 par le Ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau , ADM et la gendarmerie royale.

"Son objectif est de sécuriser les ouvrages de franchissement (passerelles, passages supérieurs, etc.) par le biais d’installation de dispositif de clôture grillagé couplé avec un système de vidéosurveillance sur les ponts et passerelles du réseau autoroutier national.

"Le principe de cette solution consiste à renforcer des gardes corps des passerelles piétons et des ponts par une clôture métallique d’une hauteur minimale de 3 mètres ainsi que la mise en place de solutions de vidéosurveillance avec un système d’alerte en temps réel", affirment nos interlocuteurs qui précisent que certains riverains subtilisent parfois des barrières d’accès d’ADM pour les utiliser sur leurs terres ou champs.

40 MDH de caméras supplémentaires en 2020

"En 2019, ADM, a équipé 74 ouvrages et compte équiper au minimum l’équivalent en 2020.

"En terme d’investissement pour la sécurité en 2020, ADM a mobilisé une enveloppe budgétaire de 180 Millions de Dirhams dont 40 Millions dirhams pour les solutions de télésurveillance et le reste pour l’infrastructure de sécurité.

"Nous disposons de 44 véhicules de patrouille par shift (3x8 heures soit 24 heures sur 24) qui sillonnent 13 à 14 fois le réseau autoroutier de 1.800 km soit environ 23.400 kilomètres par jour" énoncent nos interlocuteurs qui s’engagent à renforcer la sécurité des déplacements des usagers.

Au final, chacun se fera sa propre idée des réponses d’ADM mais en dehors des promesses de nouveaux moyens pour rassurer ses clients, l’exploitant a d’abord une obligation de résultats.

 

Tags : ADM
Jets de pierre, les explications de la société des autoroutes du Maroc

Jets de pierres sur les autoroutes : Les explications et promesses d’ADM

Le 08 novembre 2019 à17:09

Modifié le 08 novembre 2019 à 18:52

Après la mise en cause de la responsabilité d’ADM dans les agressions qui se produisent sur des portions d’autoroutes par un ex-ministre de l’intérieur et un officier de gendarmerie, Médias24 a donné la parole à la direction de cette société. S’ils n’ont pas nié des cas "exceptionnels" de jets de pierre, nos interlocuteurs affirment que seuls une trentaine de cas sont fondés sur un total de 438 millions de voyageurs par an. Selon eux, 180 MDH d’investissements seront consentis en 2020 pour empêcher les bandes de hors la loi d’accéder à ce qui est devenu un vrai terrain de chasse.

Au lendemain de la publication d’un article donnant la parole à deux victimes de jets de projectiles et à un officier supérieur de gendarmerie dénonçant à l’unisson le manque de moyens alloués par ADM pour empêcher à des agresseurs potentiels de commettre leur forfait, l’exploitant a reçu Médias24 dans son quartier général pour expliquer sa "politique en matière de prévention d’agressions".

D’emblée, nos interlocuteurs ont insisté pour ne pas qualifier les "rares incidents de ce genre" de "phénomène criminel". Ils ont tenu à rappeler que les autoroutes étaient un espace public et pas un milieu clos à l’abri d’actes de vandalisme (détérioration d’infrastructures) ou d’agressions.

Nombre d’actes de vandalisme par jet de pierre

Selon la direction d’ADM, "80% des déclarations de jets de pierres seraient infondées".

"En moyenne, nous enregistrons 250 déclarations par an dont seulement 30 sont fondées et instruites alors que nous traitons un trafic de plus de 400.000 véhicules par jour, 500.000 en période de pointe, soit 1.200.000 voyageurs par jour.

"Sur la base des chiffres, nous ne pouvons pas qualifier ces incidents de phénomène.

"Nous ne réduisons pas la portée de ces actes regrettables, certes, mais nous appelons à relativiser et à confronter les incidents jet de pierre par rapport au volume global de trafic autoroutier.

"Il faut savoir que chaque réclamation a un numéro de ticket auprès de notre centre d’appel 5050, libellé avec les coordonnées de la personne, le point kilométrique et suivi d’un signalement et d’une enquête par les autorités compétentes.

"Ainsi, toutes les réclamations suivent un processus précis et sont communiquées en temps et heure à la gendarmerie royale, et sont traçables par et pour tous les intervenants", affirmentnos interlocuteurs.

Des réclamations "infondées voire frauduleuses"

Afin d’illustrer le caractère "infondé" de certaines réclamations, ils citent des tentatives de déclarations frauduleuses avec une volonté d’arnaque à l’assurance ou pire pour masquer un crime ayant eu lieu ailleurs que sur l’autoroute.

"Dernièrement, notre standard a reçu un appel d’un monsieur qui a déclaré que son pare-brise avait été cassé par un jet de pierre sur une portion d’autoroute. Malheureusement pour lui, les vidéos qui l’avaient filmé lors de son entrée sur le réseau ont montré que son pare-brise était déjà en miettes. En fait, son but était de se faire rembourser par son assurance avec une fausse déclaration.

 "ADM a aussi dû gérer une affaire ultra-médiatisée d’un décès d’une femme qui aurait été victime de jets de pierre sur l’autoroute.

"Après investigation, les gendarmes ont prouvé que cette femme avait été lapidée dans son douar pour des questions d’héritage et que son corps avait été jeté sur l’autoroute pour faire croire à une agression par jets de pierre", raconte le directeur de l’exploitation des autoroutes du Maroc qui ajoute que les agressions sont exceptionnelles et que la responsabilité de sa société n’a jamais été prise à défaut par la justice marocaine.

"En 13 ans, 10 plaintes contre ADM qui n’a jamais été condamné"

"Toutes les enquêtes diligentées par les autorités compétentes ont clairement établi la responsabilité d’individus isolés dans ces actes de vandalisme et parfois criminels.

"Sans minimiser, ces actes de vandalisme existent dans plusieurs espaces publics y compris les moyens de transport en commun mais restent localisés et maîtrisés par les autorités compétentes.

"Depuis 2006, nous avons enregistré à peine une dizaine de litiges responsabilités civile RC (cas de jet de pierre) portés devant les tribunaux, qui ont écarté la responsabilité de ADM avec condamnation des auteurs des actes", déclare la responsable juridique d’ADM.

Qui sont les autres acteurs de la sécurité sur les autoroutes ?

"Les autoroutes étant un espace public, la sécurité des usagers est également assurée par différents intervenants dont la gendarmerie, la protection civile, les équipes d’assistance et les sociétés de dépannage qui collaborent ensemble pour la sécurisation de la circulation sur les autoroutes.

"Dans ce sens, une convention de partenariat a donc été signée le 04 juillet 2018 par le Ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau , ADM et la gendarmerie royale.

"Son objectif est de sécuriser les ouvrages de franchissement (passerelles, passages supérieurs, etc.) par le biais d’installation de dispositif de clôture grillagé couplé avec un système de vidéosurveillance sur les ponts et passerelles du réseau autoroutier national.

"Le principe de cette solution consiste à renforcer des gardes corps des passerelles piétons et des ponts par une clôture métallique d’une hauteur minimale de 3 mètres ainsi que la mise en place de solutions de vidéosurveillance avec un système d’alerte en temps réel", affirment nos interlocuteurs qui précisent que certains riverains subtilisent parfois des barrières d’accès d’ADM pour les utiliser sur leurs terres ou champs.

40 MDH de caméras supplémentaires en 2020

"En 2019, ADM, a équipé 74 ouvrages et compte équiper au minimum l’équivalent en 2020.

"En terme d’investissement pour la sécurité en 2020, ADM a mobilisé une enveloppe budgétaire de 180 Millions de Dirhams dont 40 Millions dirhams pour les solutions de télésurveillance et le reste pour l’infrastructure de sécurité.

"Nous disposons de 44 véhicules de patrouille par shift (3x8 heures soit 24 heures sur 24) qui sillonnent 13 à 14 fois le réseau autoroutier de 1.800 km soit environ 23.400 kilomètres par jour" énoncent nos interlocuteurs qui s’engagent à renforcer la sécurité des déplacements des usagers.

Au final, chacun se fera sa propre idée des réponses d’ADM mais en dehors des promesses de nouveaux moyens pour rassurer ses clients, l’exploitant a d’abord une obligation de résultats.

 

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.