L’immobilier professionnel retrouve son aplomb à Casablanca

Selon le cabinet JLL, le marché de l’immobilier professionnel à Casablanca a retrouvé son aplomb en 2018. Le taux d’inoccupation se situait autour de 8%.

L’immobilier professionnel retrouve son aplomb à Casablanca

Le 19 avril 2019 à 15:14

Modifié le 19 avril 2019 à 14:18

La société JLL, spécialiste en conseil en immobilier d'entreprise, a présenté, jeudi 18 avril à Casablanca, les perspectives et tendances qui se dessinent sur le marché et tout particulièrement dans les segments bureaux et retail.

La société, qui a publié en février dernier son bilan de l’année 2018 sur l’immobilier professionnel à Casablanca, souligne qu'en ce temps d’incertitude économique et de tensions géopolitiques internationales, le Maroc tire son épingle du jeu.

Les années 2000 ont été marquées par un développement spectaculaire du marché de l’immobilier de bureaux. Cette tendance haussière devrait se poursuivre au cours des prochaines années pour introduire environ 1,86 millions m2 GLA (surface commerciale utile) en 2020, estime JLL.

En 2018, le taux d’inoccupation se situait autour de 8% et le prix des loyers était stable, atteignant 150 DH/mois/HT/HC dans les zones primes.

Booster l'offre

La création de programmes neufs et de qualité (zone CFC, extension de la Marina, extension de Casanearshore) permettra de répondre aux besoins des entreprises à la recherche de développement, d’optimisation des coûts et de rétention des talents.

JLL a en outre fait observer que Casablanca connaît une rapide restructuration du retail, estimant une évolution des surfaces dédiées au commerce passant de 143.000 m2 en 2018 à 275.000 m2 en 2020.

La tendance est au community malls, des centres commerciaux combinant shopping et loisirs, qui offrent une expérience d’achat riche et innovante aux clients. Les études de JLL relèvent l’impact des espaces de restauration sur le choix de la destination shopping: 40% des visiteurs sélectionnent leur centre commercial en fonction des restaurants présents sur les lieux.

De plus, une bonne offre de restauration entraîne une augmentation de 15% des paiements réalisés pour le shopping, ainsi qu’une augmentation de 25% des ventes en général.

Les années à venir devraient donc être marquées par des innovations importantes dans le monde du retail à travers la création de nouveaux concepts tels que les food halls, les dinnertainment, les magasins expérimentaux...

L’immobilier professionnel retrouve son aplomb à Casablanca

Le 19 avril 2019 à15:18

Modifié le 19 avril 2019 à 14:18

Selon le cabinet JLL, le marché de l’immobilier professionnel à Casablanca a retrouvé son aplomb en 2018. Le taux d’inoccupation se situait autour de 8%.

La société JLL, spécialiste en conseil en immobilier d'entreprise, a présenté, jeudi 18 avril à Casablanca, les perspectives et tendances qui se dessinent sur le marché et tout particulièrement dans les segments bureaux et retail.

La société, qui a publié en février dernier son bilan de l’année 2018 sur l’immobilier professionnel à Casablanca, souligne qu'en ce temps d’incertitude économique et de tensions géopolitiques internationales, le Maroc tire son épingle du jeu.

Les années 2000 ont été marquées par un développement spectaculaire du marché de l’immobilier de bureaux. Cette tendance haussière devrait se poursuivre au cours des prochaines années pour introduire environ 1,86 millions m2 GLA (surface commerciale utile) en 2020, estime JLL.

En 2018, le taux d’inoccupation se situait autour de 8% et le prix des loyers était stable, atteignant 150 DH/mois/HT/HC dans les zones primes.

Booster l'offre

La création de programmes neufs et de qualité (zone CFC, extension de la Marina, extension de Casanearshore) permettra de répondre aux besoins des entreprises à la recherche de développement, d’optimisation des coûts et de rétention des talents.

JLL a en outre fait observer que Casablanca connaît une rapide restructuration du retail, estimant une évolution des surfaces dédiées au commerce passant de 143.000 m2 en 2018 à 275.000 m2 en 2020.

La tendance est au community malls, des centres commerciaux combinant shopping et loisirs, qui offrent une expérience d’achat riche et innovante aux clients. Les études de JLL relèvent l’impact des espaces de restauration sur le choix de la destination shopping: 40% des visiteurs sélectionnent leur centre commercial en fonction des restaurants présents sur les lieux.

De plus, une bonne offre de restauration entraîne une augmentation de 15% des paiements réalisés pour le shopping, ainsi qu’une augmentation de 25% des ventes en général.

Les années à venir devraient donc être marquées par des innovations importantes dans le monde du retail à travers la création de nouveaux concepts tels que les food halls, les dinnertainment, les magasins expérimentaux...

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.