La BCP: «le milliard de DH de la CDG sera entièrement servi aux PME en 2019»

L’enveloppe de 1,1 milliard de DH ira principalement au financement de nouveaux dossiers d'investissements, via Maroc Leasing, filiale de la BCP. Sont concernées les PME de moins de 250 employés, notamment les primo-emprunteurs. Les mensualités seront moins élevées que les conditions normales du marché.

La BCP: «le milliard de DH de la CDG sera entièrement servi aux PME en 2019»

Le 31 mai 2019 à 14:44

Modifié le 31 mai 2019 à 14:44

Les grandes banques sont mobilisées pour apporter plus de financements à l’économie, notamment les entreprises et plus particulièrement les PME. La Banque Populaire, qui vient d’organiser un forum sur la relance de l’investissement, en fait partie.

Mardi 28 mai, la BCP a signé avec le groupe CDG une convention de refinancement en faveur des PME, d’un montant de plus d’un milliard de DH.

Cette convention intervient après la contractualisation par la CDG d’une ligne de refinancement avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

Elle implique outre les deux groupes marocains, la filiale de la CDG spécialisée dans le financement des entreprises, Finéa, et la filiale de crédit-bail de la BCP, Maroc Leasing.

Contactés par Médias24, les deux groupes fournissent plus de détails sur cette opération.

Tous les secteurs concernés

Concrètement, il s’agit d’une enveloppe de 100 millions d’euros, soit environ 1,1 milliard de DH, que la Banque Populaire mobilisera auprès de Finéa pour la redistribuer aux PME.

La plus grande partie de cette enveloppe sera distribuée par Maroc Leasing sous forme d’opérations de crédit-bail mobilier et immobilier pour financer l’investissement.

Le reste sera pris en charge par la BCP et les Banques Populaires régionales pour financer l’exploitation.

Toute la ligne de refinancement servira à distribuer de nouveaux crédits. Les PME bénéficiaires sont celles employant 250 personnes maximum et opérant dans tous les secteurs productifs : industrie, services, transport…

Selon Khalid El Kaoumi, directeur général délégué à Finéa, les primo-emprunteurs auprès du groupe Banque Populaire seront privilégiés pour encourager l’inclusion financière. Mais les anciens clients ayant de nouveaux programmes d’investissement seront également servis.

Chez la Banque Populaire, on affirme que le besoin à satisfaire est déjà identifié et que l’intégralité de l’enveloppe sera distribuée avant la fin de l’année 2019. Selon Finéa, la banque fera des appels de fonds selon un programme d’affectation qui devrait être court.

De nouvelles opérations de refinancement en négociation

Ce qui rassure la banque et son partenaire sur la capacité de Maroc Leasing à distribuer toute cette somme, c’est d’abord les conditions financières avantageuses dont bénéficieront les PME financées.

En effet, les loyers des crédits-bail de cette opération seront inférieurs à ceux des opérations classiques. Aucune précision supplémentaire n’est donnée, sauf l’obligation, pour les PME, de « se conformer aux exigences contractuelles de la convention cadre pour pouvoir bénéficier d’une bonification sur les loyers du leasing ». Ces exigences contractuelles ne sont pas précisées non plus.

Il y a aussi la capacité de Maroc Leasing, un des plus gros acteurs du marché, à distribuer de gros montants de financements. Pour rappel, en 2018 la production de crédit-bail de la société a dépassé les 3 milliards de DH.

Selon Finéa, cette opération de refinancement des banques est la troisième du genre depuis 2012 après les deux opérations menées avec la banque allemande KfW pour un montant total de 350 millions d’euros, entièrement distribué et actuellement en cours de remboursement.

Ce type d’opération, mené par le groupe CDG, sert à canaliser les fonds étrangers pour le financement de l’entreprise et de la PME. De nouvelles opérations sont en cours de négociations.

La BCP: «le milliard de DH de la CDG sera entièrement servi aux PME en 2019»

Le 31 mai 2019 à14:44

Modifié le 31 mai 2019 à 14:44

L’enveloppe de 1,1 milliard de DH ira principalement au financement de nouveaux dossiers d'investissements, via Maroc Leasing, filiale de la BCP. Sont concernées les PME de moins de 250 employés, notamment les primo-emprunteurs. Les mensualités seront moins élevées que les conditions normales du marché.

Les grandes banques sont mobilisées pour apporter plus de financements à l’économie, notamment les entreprises et plus particulièrement les PME. La Banque Populaire, qui vient d’organiser un forum sur la relance de l’investissement, en fait partie.

Mardi 28 mai, la BCP a signé avec le groupe CDG une convention de refinancement en faveur des PME, d’un montant de plus d’un milliard de DH.

Cette convention intervient après la contractualisation par la CDG d’une ligne de refinancement avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

Elle implique outre les deux groupes marocains, la filiale de la CDG spécialisée dans le financement des entreprises, Finéa, et la filiale de crédit-bail de la BCP, Maroc Leasing.

Contactés par Médias24, les deux groupes fournissent plus de détails sur cette opération.

Tous les secteurs concernés

Concrètement, il s’agit d’une enveloppe de 100 millions d’euros, soit environ 1,1 milliard de DH, que la Banque Populaire mobilisera auprès de Finéa pour la redistribuer aux PME.

La plus grande partie de cette enveloppe sera distribuée par Maroc Leasing sous forme d’opérations de crédit-bail mobilier et immobilier pour financer l’investissement.

Le reste sera pris en charge par la BCP et les Banques Populaires régionales pour financer l’exploitation.

Toute la ligne de refinancement servira à distribuer de nouveaux crédits. Les PME bénéficiaires sont celles employant 250 personnes maximum et opérant dans tous les secteurs productifs : industrie, services, transport…

Selon Khalid El Kaoumi, directeur général délégué à Finéa, les primo-emprunteurs auprès du groupe Banque Populaire seront privilégiés pour encourager l’inclusion financière. Mais les anciens clients ayant de nouveaux programmes d’investissement seront également servis.

Chez la Banque Populaire, on affirme que le besoin à satisfaire est déjà identifié et que l’intégralité de l’enveloppe sera distribuée avant la fin de l’année 2019. Selon Finéa, la banque fera des appels de fonds selon un programme d’affectation qui devrait être court.

De nouvelles opérations de refinancement en négociation

Ce qui rassure la banque et son partenaire sur la capacité de Maroc Leasing à distribuer toute cette somme, c’est d’abord les conditions financières avantageuses dont bénéficieront les PME financées.

En effet, les loyers des crédits-bail de cette opération seront inférieurs à ceux des opérations classiques. Aucune précision supplémentaire n’est donnée, sauf l’obligation, pour les PME, de « se conformer aux exigences contractuelles de la convention cadre pour pouvoir bénéficier d’une bonification sur les loyers du leasing ». Ces exigences contractuelles ne sont pas précisées non plus.

Il y a aussi la capacité de Maroc Leasing, un des plus gros acteurs du marché, à distribuer de gros montants de financements. Pour rappel, en 2018 la production de crédit-bail de la société a dépassé les 3 milliards de DH.

Selon Finéa, cette opération de refinancement des banques est la troisième du genre depuis 2012 après les deux opérations menées avec la banque allemande KfW pour un montant total de 350 millions d’euros, entièrement distribué et actuellement en cours de remboursement.

Ce type d’opération, mené par le groupe CDG, sert à canaliser les fonds étrangers pour le financement de l’entreprise et de la PME. De nouvelles opérations sont en cours de négociations.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.