La CDT “restera au cœur du mouvement social“ (Zaier)

Ce 1er mai, on attendait un peu le meeting de la CDT, syndicat qui a refusé l’accord social. Le meeting a eu lieu à Casablanca, à proximité du siège historique de la centrale. Vidéo et extraits.

Le 01 mai 2019 à 16:14

Modifié le 01 mai 2019 à 16:20

 La Confédération du travail démocratique (CDT) a réaffirmé, mercredi 1er mai 2019 à Casablanca, son “engagement ferme en faveur des revendications de la classe ouvrière et de l'ensemble des salariés“.

La Centrale syndicale, qui évoque l'ampleur des défis et des missions syndicales et de luttes au cours de la prochaine phase, “restera au cœur du mouvement social“, promet le secrétaire générale Abdelkader Zaier à l’occasion des célébrations de la Fête du Travail.

La confédération restera également "à l'avant-garde du mouvement social réclamant la démocratie, la liberté, la justice sociale et le développement durable et ce, à travers ses actions à tous les niveaux de lutte et de négociations", a-t-il relevé.

Rappelant les différentes luttes menées par le syndicat en général et celles des dernières années, il a relevé qu'à la lumière des tensions sociales et des mouvements de protestation croissants, le dialogue a été ouvert sur l'amélioration des revenus et lors duquel la CDT a insisté sur la révision des propositions du gouvernement dans l'espoir de parvenir à un consensus avant de passer à la discussion du cahier revendicatif de la Confédération.

Pourquoi la CDT a refusé de signer l'accord social

Suite aux différentes réunions et négociations, le syndicat a fait parvenir ses amendements au projet d’accord particulièrement ceux relatifs aux mesures pour l’amélioration des revenus devant intervenir à partir du 1er mai 2019, à la mise en œuvre du reste de l’accord du 26 avril 2011, à renvoyer à la table des négociations toutes les lois sociales ainsi que le dossier de la retraite, à réviser l’impôt sur le revenu, à exonérer d’impôt les pensions de retraite et à apaiser l’atmosphère sociale, a noté M. Zaier.

Dans le même contexte, il a estimé que la non inclusion des propositions et des amendements de la Confédération a poussé celle-ci à se retirer de la réunion du 25 avril dernier et à refuser de signer l’accord.
En vidéo ci-dessus, le meeting retransmis en direct par Médias24.

Tags : CDT

La CDT “restera au cœur du mouvement social“ (Zaier)

Le 01 mai 2019 à16:20

Modifié le 01 mai 2019 à 16:20

Ce 1er mai, on attendait un peu le meeting de la CDT, syndicat qui a refusé l’accord social. Le meeting a eu lieu à Casablanca, à proximité du siège historique de la centrale. Vidéo et extraits.

 La Confédération du travail démocratique (CDT) a réaffirmé, mercredi 1er mai 2019 à Casablanca, son “engagement ferme en faveur des revendications de la classe ouvrière et de l'ensemble des salariés“.

La Centrale syndicale, qui évoque l'ampleur des défis et des missions syndicales et de luttes au cours de la prochaine phase, “restera au cœur du mouvement social“, promet le secrétaire générale Abdelkader Zaier à l’occasion des célébrations de la Fête du Travail.

La confédération restera également "à l'avant-garde du mouvement social réclamant la démocratie, la liberté, la justice sociale et le développement durable et ce, à travers ses actions à tous les niveaux de lutte et de négociations", a-t-il relevé.

Rappelant les différentes luttes menées par le syndicat en général et celles des dernières années, il a relevé qu'à la lumière des tensions sociales et des mouvements de protestation croissants, le dialogue a été ouvert sur l'amélioration des revenus et lors duquel la CDT a insisté sur la révision des propositions du gouvernement dans l'espoir de parvenir à un consensus avant de passer à la discussion du cahier revendicatif de la Confédération.

Pourquoi la CDT a refusé de signer l'accord social

Suite aux différentes réunions et négociations, le syndicat a fait parvenir ses amendements au projet d’accord particulièrement ceux relatifs aux mesures pour l’amélioration des revenus devant intervenir à partir du 1er mai 2019, à la mise en œuvre du reste de l’accord du 26 avril 2011, à renvoyer à la table des négociations toutes les lois sociales ainsi que le dossier de la retraite, à réviser l’impôt sur le revenu, à exonérer d’impôt les pensions de retraite et à apaiser l’atmosphère sociale, a noté M. Zaier.

Dans le même contexte, il a estimé que la non inclusion des propositions et des amendements de la Confédération a poussé celle-ci à se retirer de la réunion du 25 avril dernier et à refuser de signer l’accord.
En vidéo ci-dessus, le meeting retransmis en direct par Médias24.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.