La CEA et l’UMA examinent à Rabat l’impact de la Zleca sur le Maghreb

La Commission économique pour l’Afrique et l’Union du Maghreb arabe (UMA) organisent, du 11 au 12 novembre à Rabat un séminaire régional sur "l’impact potentiel de la Zone de libre échange continentale africaine sur les économies maghrébines".

La CEA et l’UMA examinent à Rabat l’impact de la Zleca sur le Maghreb

Le 05 novembre 2019 à 18:44

Modifié le 06 novembre 2019 à 08:03

Organisée avec la participation du commissaire de l’Union africaine chargé du commerce et de l'industrie, Albert Muchanga, du secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe, Taïeb Baccouche, des officiels et hauts représentants des cinq pays de l’UMA, cette rencontre vise à  promouvoir l’intégration économique  africaine au niveau régional et continental par une meilleure implication des acteurs clés d’Afrique du nord, et à encourager les économies maghrébines à renforcer leur positionnement dans le processus de construction du marché unique africain.

A l’occasion de ce séminaire régional, les représentants des pays membres de l’UMA, les négociateurs en chef de la Zleca, les représentants du secteur financier et du secteur privé, les experts et les observateurs partageront leurs analyses sur la zone, leur compréhension des défis et des opportunités qu’elle renferme et ses implications pour le développement économique et la croissance.

Ils procéderont par ailleurs à un examen approfondi de leurs politiques d’intégration régionale et continentale en vue de faciliter la formulation de nouvelles stratégies plus intégrées et mieux coordonnées.

Entrée formellement en vigueur le 30 mai 2019, la Zleca vise à réduire les barrières tarifaires et non-tarifaires au commerce, à encourager l’ouverture des marchés et la facilitation du commerce, et à harmoniser les règles de commerce à travers le continent africain. Du point de vue du nombre de pays participants, la Zleca constitue la plus grande zone de libre-échange au monde depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), couvrant un marché potentiel de 1,2 milliard de consommateurs pour un produit intérieur brut (PIB) cumulé de plus de 2.500 milliards de dollars.

Il est attendu que la mise en place de la Zleca entraîne une forte augmentation du commerce intra-africain avec une augmentation de plus de 60% des échanges intérieurs du continent (soit plus de 42 milliards de dollars en volume) qui toucherait particulièrement les produits transformés à grande valeur ajoutée.

Pour l’Afrique du nord, la CEA estime que la Zleca, associée à la mise en place de mesures de facilitation des échanges, pourrait susciter une augmentation du commerce industriel sous-régional d’environ 70%.

Tags : Zleca

La CEA et l’UMA examinent à Rabat l’impact de la Zleca sur le Maghreb

Le 05 novembre 2019 à18:44

Modifié le 06 novembre 2019 à 08:03

La Commission économique pour l’Afrique et l’Union du Maghreb arabe (UMA) organisent, du 11 au 12 novembre à Rabat un séminaire régional sur "l’impact potentiel de la Zone de libre échange continentale africaine sur les économies maghrébines".

Organisée avec la participation du commissaire de l’Union africaine chargé du commerce et de l'industrie, Albert Muchanga, du secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe, Taïeb Baccouche, des officiels et hauts représentants des cinq pays de l’UMA, cette rencontre vise à  promouvoir l’intégration économique  africaine au niveau régional et continental par une meilleure implication des acteurs clés d’Afrique du nord, et à encourager les économies maghrébines à renforcer leur positionnement dans le processus de construction du marché unique africain.

A l’occasion de ce séminaire régional, les représentants des pays membres de l’UMA, les négociateurs en chef de la Zleca, les représentants du secteur financier et du secteur privé, les experts et les observateurs partageront leurs analyses sur la zone, leur compréhension des défis et des opportunités qu’elle renferme et ses implications pour le développement économique et la croissance.

Ils procéderont par ailleurs à un examen approfondi de leurs politiques d’intégration régionale et continentale en vue de faciliter la formulation de nouvelles stratégies plus intégrées et mieux coordonnées.

Entrée formellement en vigueur le 30 mai 2019, la Zleca vise à réduire les barrières tarifaires et non-tarifaires au commerce, à encourager l’ouverture des marchés et la facilitation du commerce, et à harmoniser les règles de commerce à travers le continent africain. Du point de vue du nombre de pays participants, la Zleca constitue la plus grande zone de libre-échange au monde depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), couvrant un marché potentiel de 1,2 milliard de consommateurs pour un produit intérieur brut (PIB) cumulé de plus de 2.500 milliards de dollars.

Il est attendu que la mise en place de la Zleca entraîne une forte augmentation du commerce intra-africain avec une augmentation de plus de 60% des échanges intérieurs du continent (soit plus de 42 milliards de dollars en volume) qui toucherait particulièrement les produits transformés à grande valeur ajoutée.

Pour l’Afrique du nord, la CEA estime que la Zleca, associée à la mise en place de mesures de facilitation des échanges, pourrait susciter une augmentation du commerce industriel sous-régional d’environ 70%.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.