La dette extérieure publique monte à 30,5% du PIB de 2018

A fin juin dernier, la dette extérieure du Trésor, des entreprises et établissements publics et des collectivités territoriales s’élevait à 337,8 milliards de DH, en hausse de 11,2 milliards par rapport à fin 2018.

La dette extérieure publique monte à 30,5% du PIB de 2018

Le 04 octobre 2019 à 15:41

Modifié le 04 octobre 2019 à 15:41

C'est ce qui ressort du dernier bulletin de la Direction du Trésor et des finances extérieures relevant du ministère de l'économie et des finances.

Rapportée au PIB de 2018, qui s’élève à 1.106,8 milliards de DH, la dette extérieure publique représente 30,5% à fin juin 2019 contre 29,5% à fin 2018.

Par rapport au PIB 2019, si la croissance de 2,7% de Bank Al-Maghrib se réalise et en tenant compte d’une variation des prix de 1%, le taux d’endettement extérieur du Maroc se maintiendrait à 29,5% pour l'instant mais l'endettement devrait continuer à croître.

C’est la dette du Trésor qui a le plus augmenté au premier semestre. Elle représente désormais 45,8% du total contre 44,9% à fin 2018. Avec l’emprunt international du Trésor prévu avant la fin de l’année, cette part devrait augmenter sensiblement.

La dette des établissements publics ne représente plus que 53,5% contre 54,4% six mois plus tôt.

Pour rappel, la dette extérieure est 100% à long terme, contractée auprès de créanciers bilatéraux (pays de l’UE, pays arabes), d’institutions internationales (BAD, BERD…) ainsi que du FMI et de la banque mondiale.

Elle est libellée à 60% en euros et à 28,4% en dollars US, avec des intérêts à taux fixe pour 75,5% du montant. Au premier semestre, le service de la dette en principal et intérêts s’est élevé à près de 14 milliards de DH.

Les tirages de cette dette se sont élevés à 18,8 milliards de DH au premier semestre.

La dette extérieure publique monte à 30,5% du PIB de 2018

Le 04 octobre 2019 à15:41

Modifié le 04 octobre 2019 à 15:41

A fin juin dernier, la dette extérieure du Trésor, des entreprises et établissements publics et des collectivités territoriales s’élevait à 337,8 milliards de DH, en hausse de 11,2 milliards par rapport à fin 2018.

C'est ce qui ressort du dernier bulletin de la Direction du Trésor et des finances extérieures relevant du ministère de l'économie et des finances.

Rapportée au PIB de 2018, qui s’élève à 1.106,8 milliards de DH, la dette extérieure publique représente 30,5% à fin juin 2019 contre 29,5% à fin 2018.

Par rapport au PIB 2019, si la croissance de 2,7% de Bank Al-Maghrib se réalise et en tenant compte d’une variation des prix de 1%, le taux d’endettement extérieur du Maroc se maintiendrait à 29,5% pour l'instant mais l'endettement devrait continuer à croître.

C’est la dette du Trésor qui a le plus augmenté au premier semestre. Elle représente désormais 45,8% du total contre 44,9% à fin 2018. Avec l’emprunt international du Trésor prévu avant la fin de l’année, cette part devrait augmenter sensiblement.

La dette des établissements publics ne représente plus que 53,5% contre 54,4% six mois plus tôt.

Pour rappel, la dette extérieure est 100% à long terme, contractée auprès de créanciers bilatéraux (pays de l’UE, pays arabes), d’institutions internationales (BAD, BERD…) ainsi que du FMI et de la banque mondiale.

Elle est libellée à 60% en euros et à 28,4% en dollars US, avec des intérêts à taux fixe pour 75,5% du montant. Au premier semestre, le service de la dette en principal et intérêts s’est élevé à près de 14 milliards de DH.

Les tirages de cette dette se sont élevés à 18,8 milliards de DH au premier semestre.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.