La Haca avertit Médi 1 Radio pour "publicité clandestine"

Le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle a adressé un avertissement pour publicité clandestine à Radio Méditerranée internationale.

La Haca avertit Médi 1 Radio pour

Le 18 octobre 2019 à 13:15

Modifié le 18 octobre 2019 à 14:15

Suite à une auto-saisine de la Haute autorité de la communication audiovisuelle, le Conseil supérieur a décidé, lors de sa réunion du 17 octobre, d’adresser à Radio Méditerranée internationale un avertissement pour publicité clandestine en rapport avec les journaux d’information diffusés les 8 août et 9 septembre 2019 sur Radio Médi 1. 

Le Conseil supérieur a motivé sa décision par le constat dans les journaux précités, de "manquements aux dispositions légales et réglementaires applicables à la communication audiovisuelle et relatives à la publicité clandestine".

Tout en prenant acte de la réponse de Radio Méditerranée internationale à la demande d’explications adressée par la Haute autorité, le Conseil supérieur a considéré qu'au cours de ces journaux d’information, "deux marques commerciales ont été nommément citées et présentées avec complaisance, de manière répétée et hors écrans publicitaires. Il a également estimé que la présentation à caractère promotionnel des produits et des services de ces marques, faite dans le cadre du journal parlé, était susceptible d’induire les auditeurs en erreur sur la nature du contenu en raison de la confusion entre information et publicité".

La Haca avertit Médi 1 Radio pour "publicité clandestine"

Le 18 octobre 2019 à14:15

Modifié le 18 octobre 2019 à 14:15

Le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle a adressé un avertissement pour publicité clandestine à Radio Méditerranée internationale.

Suite à une auto-saisine de la Haute autorité de la communication audiovisuelle, le Conseil supérieur a décidé, lors de sa réunion du 17 octobre, d’adresser à Radio Méditerranée internationale un avertissement pour publicité clandestine en rapport avec les journaux d’information diffusés les 8 août et 9 septembre 2019 sur Radio Médi 1. 

Le Conseil supérieur a motivé sa décision par le constat dans les journaux précités, de "manquements aux dispositions légales et réglementaires applicables à la communication audiovisuelle et relatives à la publicité clandestine".

Tout en prenant acte de la réponse de Radio Méditerranée internationale à la demande d’explications adressée par la Haute autorité, le Conseil supérieur a considéré qu'au cours de ces journaux d’information, "deux marques commerciales ont été nommément citées et présentées avec complaisance, de manière répétée et hors écrans publicitaires. Il a également estimé que la présentation à caractère promotionnel des produits et des services de ces marques, faite dans le cadre du journal parlé, était susceptible d’induire les auditeurs en erreur sur la nature du contenu en raison de la confusion entre information et publicité".

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.