La majorité appelle à une session parlementaire extraordinaire

Suite à la réunion, tenue mercredi 6 mars, par le comité de présidence de la majorité, les partis de la majorité ont proposé l'organisation d'une session parlementaire extraordinaire.

La majorité appelle à l'organisation d'une session parlementaire extraordinaire

Le 07 mars 2019 à 10:20

Modifié le 07 mars 2019 à 12:14

Dans un communiqué, les partis de la majorité justifient cette demande par l'importance des textes législatifs "déjà prêts" au niveau du parlement et la nécessité d'accélérer leur adoption.

La majorité s'est exprimée, par la même occasion, sur le dossier des enseignants contractuels. La réunion s'est arrêtée sur l'adoption du statut des cadres des académies régionales qui va "dans la lignée du chantier de la régionalisation avancée". Les partis ont ainsi appuyé les propos du ministre de l'éducation Saaid Amzazi, tenue mercredi 6 mars, selon lesquels le recours à la contractualisation est un choix stratégique du gouvernement.

La majorité a appelé à renforcer le dialogue avec les parties concernées ainsi que les efforts de communication auprès de l'opinion publique.

Les partis ont loué l'engagement du gouvernement pour garantir à ces cadres les mêmes droits des fonctionnaires des administrations publiques. L'objectif est d'assurer le bon déroulement de l'année scolaire et garantir à ces cadres la stabilité et la sécurité professionnelles.

La majorité appelle à une session parlementaire extraordinaire

Le 07 mars 2019 à10:33

Modifié le 07 mars 2019 à 12:14

Suite à la réunion, tenue mercredi 6 mars, par le comité de présidence de la majorité, les partis de la majorité ont proposé l'organisation d'une session parlementaire extraordinaire.

Dans un communiqué, les partis de la majorité justifient cette demande par l'importance des textes législatifs "déjà prêts" au niveau du parlement et la nécessité d'accélérer leur adoption.

La majorité s'est exprimée, par la même occasion, sur le dossier des enseignants contractuels. La réunion s'est arrêtée sur l'adoption du statut des cadres des académies régionales qui va "dans la lignée du chantier de la régionalisation avancée". Les partis ont ainsi appuyé les propos du ministre de l'éducation Saaid Amzazi, tenue mercredi 6 mars, selon lesquels le recours à la contractualisation est un choix stratégique du gouvernement.

La majorité a appelé à renforcer le dialogue avec les parties concernées ainsi que les efforts de communication auprès de l'opinion publique.

Les partis ont loué l'engagement du gouvernement pour garantir à ces cadres les mêmes droits des fonctionnaires des administrations publiques. L'objectif est d'assurer le bon déroulement de l'année scolaire et garantir à ces cadres la stabilité et la sécurité professionnelles.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.