La moitié des élèves inscrits dans les écoles privées sont à Casablanca et Rabat

La région de Casablanca-Settat accueille à elle seule 33% des élèves des écoles privées. Environ 47% de ces écoles se trouvent dans les deux régions de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra. 

La moitié des élèves inscrits dans les écoles privées sont à Casablanca et Rabat

Le 27 novembre 2019 à 17:07

Modifié le 27 novembre 2019 à 17:12

Le nombre d’élèves inscrits dans des écoles privées (primaire, collégial et secondaire) a plus que doublé au cours de la dernière décennie. Cette tendance n'a pas changé fondamentalement la répartition régionale du nombre des élèves et des écoles du privé.

Les deux régions de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra concentrent à elles-seules environ la moitié des élèves du privé au niveau national. L’autre moitié est répartie sur les 10 autres régions du Royaume.

Fès-Meknès arrive en troisième position

En 2019, la région de Casablanca-Settat a regroupé, à elle seule, 33% des élèves des écoles privées. La région de Rabat-Salé-Kénitra est arrivée en deuxième position avec un poids de 17%. Ces taux ont à peine évolué puisqu’en 2009, 31% des élèves des écoles privées se trouvaient dans la région du Grand Casablanca, et 14% dans la région de Rabat-Salé-Zémour-Zaer.  

En effet, le nombre d’élèves poursuivant leurs études primaires et secondaires dans les écoles privées de la région de Casablanca est passé d’environ 152.000 en 2009 à plus de 340.000 en 2019, soit une hausse de 123%. Sur ces 340.000 élèves, environ 248.000 (73%) étaient au primaire en 2019, 55.000 (16%) au collège et 36.000 (11%) au lycée.

De façon similaire, la région de Casablanca-Settat abrite 1.768 établissements privés, soit un ratio de 30% du nombre total des écoles privées. Il s’agit de 977 écoles primaires, 472 collèges et 319 lycées.

Pour leur part, les écoles privées de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont accueilli en 2019 environ 175.000 élèves, dont 72% au primaire, 17% au collège et 11% au lycée. Le nombre d’élèves inscrits dans des écoles privées a connu une augmentation de 145,8% puisqu’en 2009, ces élèves étaient au nombre de 71.151 seulement.

De plus, 17% des écoles privées se trouvent dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, dont 533 établissements primaires, 283 collèges et 185 lycées.

Après Rabat, la région qui attire le plus d’écoles privées est Fès-Meknès. Au total 764 établissements ont accueilli plus de 115.000 élèves en 2019.

Une faible présence du privé dans les provinces du Sud

Les provinces du Sud constituent les régions qui attirent le moins d’écoles privées. Avec 276 établissements privés, les 3 régions de Guelmim-Oued Noun, Laayoune-Sakia El Hamra et Eddakhla-Oued Eddahab accueillent à peine 32.000 élèves, soit un ratio d’un peu plus de 4% par rapport au total des élèves des écoles privées au niveau national. Sur les 32.000 élèves, plus de 25.000 sont au niveau primaire, 5.000 au collège et 2.063 au lycée.

Mais il faut comparer ces chiffres avec la population légale. Selon le recensement de 2014, la région Dakhla-Oued Eddahab ne compte par exemple que 143.000 habitants dont 25% sont des enfants et jeunes âgés de 5 à 19 ans. La région de Laayoune-Sakia El Hamra qui compte 367.000 habitants, dont 27% âgés de 5 à 19 ans, dispose par exemple de 188 établissements privés.

La moitié des élèves inscrits dans les écoles privées sont à Casablanca et Rabat

Le 25 novembre 2019 à17:00

Modifié le 27 novembre 2019 à 17:12

La région de Casablanca-Settat accueille à elle seule 33% des élèves des écoles privées. Environ 47% de ces écoles se trouvent dans les deux régions de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra. 

Le nombre d’élèves inscrits dans des écoles privées (primaire, collégial et secondaire) a plus que doublé au cours de la dernière décennie. Cette tendance n'a pas changé fondamentalement la répartition régionale du nombre des élèves et des écoles du privé.

Les deux régions de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra concentrent à elles-seules environ la moitié des élèves du privé au niveau national. L’autre moitié est répartie sur les 10 autres régions du Royaume.

Fès-Meknès arrive en troisième position

En 2019, la région de Casablanca-Settat a regroupé, à elle seule, 33% des élèves des écoles privées. La région de Rabat-Salé-Kénitra est arrivée en deuxième position avec un poids de 17%. Ces taux ont à peine évolué puisqu’en 2009, 31% des élèves des écoles privées se trouvaient dans la région du Grand Casablanca, et 14% dans la région de Rabat-Salé-Zémour-Zaer.  

En effet, le nombre d’élèves poursuivant leurs études primaires et secondaires dans les écoles privées de la région de Casablanca est passé d’environ 152.000 en 2009 à plus de 340.000 en 2019, soit une hausse de 123%. Sur ces 340.000 élèves, environ 248.000 (73%) étaient au primaire en 2019, 55.000 (16%) au collège et 36.000 (11%) au lycée.

De façon similaire, la région de Casablanca-Settat abrite 1.768 établissements privés, soit un ratio de 30% du nombre total des écoles privées. Il s’agit de 977 écoles primaires, 472 collèges et 319 lycées.

Pour leur part, les écoles privées de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont accueilli en 2019 environ 175.000 élèves, dont 72% au primaire, 17% au collège et 11% au lycée. Le nombre d’élèves inscrits dans des écoles privées a connu une augmentation de 145,8% puisqu’en 2009, ces élèves étaient au nombre de 71.151 seulement.

De plus, 17% des écoles privées se trouvent dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, dont 533 établissements primaires, 283 collèges et 185 lycées.

Après Rabat, la région qui attire le plus d’écoles privées est Fès-Meknès. Au total 764 établissements ont accueilli plus de 115.000 élèves en 2019.

Une faible présence du privé dans les provinces du Sud

Les provinces du Sud constituent les régions qui attirent le moins d’écoles privées. Avec 276 établissements privés, les 3 régions de Guelmim-Oued Noun, Laayoune-Sakia El Hamra et Eddakhla-Oued Eddahab accueillent à peine 32.000 élèves, soit un ratio d’un peu plus de 4% par rapport au total des élèves des écoles privées au niveau national. Sur les 32.000 élèves, plus de 25.000 sont au niveau primaire, 5.000 au collège et 2.063 au lycée.

Mais il faut comparer ces chiffres avec la population légale. Selon le recensement de 2014, la région Dakhla-Oued Eddahab ne compte par exemple que 143.000 habitants dont 25% sont des enfants et jeunes âgés de 5 à 19 ans. La région de Laayoune-Sakia El Hamra qui compte 367.000 habitants, dont 27% âgés de 5 à 19 ans, dispose par exemple de 188 établissements privés.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.