Hounaida Boukhari : une pionnière de la finance participative au Maroc

Le 26 février 2021 à 14:15

Modifié le 11 avril 2021 à 02:50

Un nom de pionnière à retenir dans l’histoire de la finance participative au Maroc. Hounaida Boukhari, directrice de Dar Al Amane, la banque participative de la Société Générale, est l’une des personnes clés qui ont contribué à l’émergence de l’écosystème, encore embryonnaire, de la finance participative au Maroc.

Lauréate de l’Ecole Mohammedia des Ingénieurs (EMI), promotion 1998, spécialité Bâtiment, Ponts et chaussées, Mme Boukhari a démarré, au début de sa carrière, dans le domaine du BTP en rejoignant la filiale marocaine de la multinationale Bouygues.

L’année 2001 marque un tournant dans sa vie professionnelle en intégrant la direction des systèmes d’information du groupe Société Générale. Au fil des années, Mme Boukhari a occupé plusieurs fonctions managériales notamment la responsabilité du département des infrastructures informatiques, la direction des moyens généraux, la direction générale de la filiale Foncimmo ainsi que la direction des moyens de paiement et cash Management.

Capitalisant sur son retour d’expériences dans les différents métiers de la banque et ses formations sur le système de la finance participative (Master Exécutif de Paris Dauphine, Certification CIBAFI et Al Maali consulting), elle a été choisie en 2015 pour piloter le projet de création de la banque participative de la Société généraleDar Al Amane”. 

Deux ans après, la SG obtient l’agrément de Bank Al Maghrib pour lancer sa fenêtre participative avec une offre globale qui cible les particuliers, les professionnels et les entreprises. 

La jeune banque, sous la direction de Mme Boukhari, affiche un résultat excédentaire, et occupe aujourd’hui la troisième place du marché de la finance participative en termes de total encours et la première position par rapport à l’encours ramené au nombre d’agences bancaires. A noter que Dar Al Amane compte un réseau de 13 agences à travers les principales grandes villes du Maroc.

A fin juin 2020, Dar Al Amane, qui emploie 65 personnes, totalise des dépôts d’un montant de 349 millions de DH, en évolution de 22% par rapport à l’année précédente et des encours de financements à la clientèle d’un montant de 1,527 milliard de DH, en évolution de 15%.

Actuellement, l’offre produits de la banque couvre une large gamme de services conforme aux avis du Conseil supérieur des Oulémas, à savoir les comptes courants et les comptes d’investissement, les financements Mourabaha immobilière (Logement, terrain, logement social…) et mobilière (Auto, équipement domestique et professionnel…).

A court terme, Dar Al Amane prévoit le lancement de nouvelles offres telles que les assurances Takaful, les autres formules de financement (Ijara, Istisnaa) ainsi que les opérations à l’international.

Linkedin

https://www.linkedin.com/in/hounaida-boukhari-96279570

Pour vos feedbacks et propositions concernant cette rubrique: 

Rachid Jankari 

https://www.linkedin.com/in/jankari

[email protected] 

[email protected] 

Notre rubrique Who’s who de la finance participative

Nos Partenaires

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.