Le chauffard de Casablanca placé en garde à vue

Les services du district de sûreté de Aïn Chock à Casablanca ont ouvert samedi une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, au sujet d’un individu pour son implication présumée dans une affaire d’excès de vitesse et conduite d'une voiture d'une façon spectaculaire et dangereuse, portant atteinte à la sécurité des usagers de la route.

Le chauffard de Casablanca placé en garde à vue

Le 12 janvier 2020 à 20:03

Modifié le 12 janvier 2020 à 23:18

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué que les services de la sûreté nationale ont réagi rapidement et sérieusement à plusieurs publications du mis en cause (25 ans) sur ses comptes "Facebook" et "Instagram" le montrant conduire une voiture avec une grande vitesse et sans maîtrise, menaçant la vie des conducteurs et des piétons. Sur les vidéos qu'il a lui-même mises en ligne, on pouvait voir l'aiguille de vitesse monter jusqu'à près de 200 km/h sur l'autoroute urbaine.

Lui-même effectuait des slaloms à toute vitesse entre les files de véhicules, n'hésitant pas à emprunter le bas-côté pour dépasser à une allure vertigineuse. Il s'est également fait filmer en train de conduire en tournant le dos à la route; ou en fermant les yeux (capture d'écran ci-dessous).


L'individu a publié une autre vidéo dans laquelle il conduisait volontairement sa voiture sur la voie du Tramway à Casablanca, d’une manière susceptible de porter atteinte à la sécurité des installations et des infrastructures, précise le communiqué.

Le triste sire a d'ailleurs fait l'objet d'un reportage dans le JT de 2M.

Les recherches et investigations menées par les services de la sûreté nationale ont permis d'identifier le suspect. Il a été arrêté samedi soir à Casablanca et la voiture utilisée pour commettre ces infractions de la circulation et actes criminels menaçant la sécurité des usagers de la route a été saisie, a ajouté la DGSN.

Le conducteur a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire pour élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire, a fait savoir la même source.

La DGSN a assuré que ses services veillent à l’application rigoureuse et sévère de la loi et à l’interaction positive avec tous les contenus digitaux en relation avec la sûreté et la sécurité des citoyens, et ce pour consolider la souveraineté de la loi et renforcer le sentiment de sécurité, conclut le communiqué.

Le chauffard de Casablanca placé en garde à vue

Le 12 janvier 2020 à20:03

Modifié le 12 janvier 2020 à 23:18

Les services du district de sûreté de Aïn Chock à Casablanca ont ouvert samedi une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, au sujet d’un individu pour son implication présumée dans une affaire d’excès de vitesse et conduite d'une voiture d'une façon spectaculaire et dangereuse, portant atteinte à la sécurité des usagers de la route.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué que les services de la sûreté nationale ont réagi rapidement et sérieusement à plusieurs publications du mis en cause (25 ans) sur ses comptes "Facebook" et "Instagram" le montrant conduire une voiture avec une grande vitesse et sans maîtrise, menaçant la vie des conducteurs et des piétons. Sur les vidéos qu'il a lui-même mises en ligne, on pouvait voir l'aiguille de vitesse monter jusqu'à près de 200 km/h sur l'autoroute urbaine.

Lui-même effectuait des slaloms à toute vitesse entre les files de véhicules, n'hésitant pas à emprunter le bas-côté pour dépasser à une allure vertigineuse. Il s'est également fait filmer en train de conduire en tournant le dos à la route; ou en fermant les yeux (capture d'écran ci-dessous).


L'individu a publié une autre vidéo dans laquelle il conduisait volontairement sa voiture sur la voie du Tramway à Casablanca, d’une manière susceptible de porter atteinte à la sécurité des installations et des infrastructures, précise le communiqué.

Le triste sire a d'ailleurs fait l'objet d'un reportage dans le JT de 2M.

Les recherches et investigations menées par les services de la sûreté nationale ont permis d'identifier le suspect. Il a été arrêté samedi soir à Casablanca et la voiture utilisée pour commettre ces infractions de la circulation et actes criminels menaçant la sécurité des usagers de la route a été saisie, a ajouté la DGSN.

Le conducteur a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire pour élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire, a fait savoir la même source.

La DGSN a assuré que ses services veillent à l’application rigoureuse et sévère de la loi et à l’interaction positive avec tous les contenus digitaux en relation avec la sûreté et la sécurité des citoyens, et ce pour consolider la souveraineté de la loi et renforcer le sentiment de sécurité, conclut le communiqué.

A lire aussi


0-3

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.