Le Forum sur l’Administration Fiscale Africaine célèbre son 10e anniversaire

Le ministère de l’économie et des finances du Royaume du Maroc, représenté par la Direction générale des impôts, a organisé conjointement avec le Forum sur l’administration fiscale africaine (ATAF), la première édition de la « Master Class » des administrations fiscales africaines.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/05-07-2019/Capture-ATAF.PNG-oui
Le Forum sur l’Administration Fiscale Africaine célèbre son 10e anniversaire

Le 05 juillet 2019 à 18:34

Modifié le 05 juillet 2019 à 19:00

38 des 54 pays d’Afrique sont membres de cette organisation internationale (ATAF), reconnue comme le leader continental en matière fiscale et la voix de l’Afrique sur la scène fiscale mondiale.

Les chefs des administrations fiscales d’environ 20 pays africains ont pris part à cette « Master Class » et ont mené pendant deux jours des discussions sur le thème de la mobilisation des ressources nationales par le biais de la fiscalité au service des objectifs de développement de leurs pays respectifs.

Ils ont entendu un certain nombre d’anciens chefs d’administrations fiscales africaines qui ont partagé leurs expériences, les défis auxquels ils ont été confrontés et les enseignements tirés de leur mandat de Commissaire général.

Des dirigeants d’entreprises de renom et des experts en planification stratégique ont également apporté des contributions et des pistes de réflexion issues de leurs domaines d’expertise respectifs. La « Master Class » fait partie des efforts de l’ATAF pour promouvoir des relations plus étroites entre les administrations fiscales du continent tout en renforçant leurs capacités par le dialogue et l’engagement entre pairs.

Elle vise à fournir aux chefs des administrations fiscales une plate-forme annuelle pour des discussions franches sur des questions présentant un intérêt pour l’agenda fiscal national, continental et international, permettant ainsi le partage d’idées et de meilleures pratiques, l’acceptation d’une orientation commune en matière de politique fiscale et la recherche de solutions pratiques aux défis communs.

La réunion a été axée sur la mobilisation efficace des ressources nationales et le rôle de premier plan que jouent les chefs d’administrations fiscales dans la réalisation des objectifs de recouvrement des recettes fixés par leurs gouvernements et dans la mise en œuvre des décisions stratégiques et opérationnelles.

Les chefs des administrations fiscales africaines ont en outre reconnu que la plus grande force de leurs organisations résidait dans leur capital humain. À ce titre, ils ont débattu des moyens de recruter, motiver et fidéliser le personnel tout en veillant au respect des normes d’intégrité les plus élevées.

Ils ont également discuté du lien entre politique fiscale et administration fiscale et de l’importance de promouvoir une relation de travail plus étroite entre les deux, afin de garantir la fixation d’objectifs de ressources réalistes et d’éviter que les décisions politiques entraînent par inadvertance des pertes de ressources et un impact négatif sur la mobilisation de celles-ci.

La réunion s’est achevée sur les futurs défis que devront relever les administrations fiscales du fait de l’évolution de l’économie nationale et mondiale, particulièrement le rythme rapide de la numérisation et la meilleure façon pour l’ATAF, en tant qu’organisation, de fournir un soutien dans ce domaine dans les dix prochaines années.

La réunion a abouti à la célébration du 10ème anniversaire de l’ATAF, créé en 2009.

Le Forum sur l’Administration Fiscale Africaine célèbre son 10e anniversaire

Le 05 juillet 2019 à19:00

Modifié le 05 juillet 2019 à 19:00

Le ministère de l’économie et des finances du Royaume du Maroc, représenté par la Direction générale des impôts, a organisé conjointement avec le Forum sur l’administration fiscale africaine (ATAF), la première édition de la « Master Class » des administrations fiscales africaines.

com_redaction-56

38 des 54 pays d’Afrique sont membres de cette organisation internationale (ATAF), reconnue comme le leader continental en matière fiscale et la voix de l’Afrique sur la scène fiscale mondiale.

Les chefs des administrations fiscales d’environ 20 pays africains ont pris part à cette « Master Class » et ont mené pendant deux jours des discussions sur le thème de la mobilisation des ressources nationales par le biais de la fiscalité au service des objectifs de développement de leurs pays respectifs.

Ils ont entendu un certain nombre d’anciens chefs d’administrations fiscales africaines qui ont partagé leurs expériences, les défis auxquels ils ont été confrontés et les enseignements tirés de leur mandat de Commissaire général.

Des dirigeants d’entreprises de renom et des experts en planification stratégique ont également apporté des contributions et des pistes de réflexion issues de leurs domaines d’expertise respectifs. La « Master Class » fait partie des efforts de l’ATAF pour promouvoir des relations plus étroites entre les administrations fiscales du continent tout en renforçant leurs capacités par le dialogue et l’engagement entre pairs.

Elle vise à fournir aux chefs des administrations fiscales une plate-forme annuelle pour des discussions franches sur des questions présentant un intérêt pour l’agenda fiscal national, continental et international, permettant ainsi le partage d’idées et de meilleures pratiques, l’acceptation d’une orientation commune en matière de politique fiscale et la recherche de solutions pratiques aux défis communs.

La réunion a été axée sur la mobilisation efficace des ressources nationales et le rôle de premier plan que jouent les chefs d’administrations fiscales dans la réalisation des objectifs de recouvrement des recettes fixés par leurs gouvernements et dans la mise en œuvre des décisions stratégiques et opérationnelles.

Les chefs des administrations fiscales africaines ont en outre reconnu que la plus grande force de leurs organisations résidait dans leur capital humain. À ce titre, ils ont débattu des moyens de recruter, motiver et fidéliser le personnel tout en veillant au respect des normes d’intégrité les plus élevées.

Ils ont également discuté du lien entre politique fiscale et administration fiscale et de l’importance de promouvoir une relation de travail plus étroite entre les deux, afin de garantir la fixation d’objectifs de ressources réalistes et d’éviter que les décisions politiques entraînent par inadvertance des pertes de ressources et un impact négatif sur la mobilisation de celles-ci.

La réunion s’est achevée sur les futurs défis que devront relever les administrations fiscales du fait de l’évolution de l’économie nationale et mondiale, particulièrement le rythme rapide de la numérisation et la meilleure façon pour l’ATAF, en tant qu’organisation, de fournir un soutien dans ce domaine dans les dix prochaines années.

La réunion a abouti à la célébration du 10ème anniversaire de l’ATAF, créé en 2009.

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Nomination de deux administrateurs indépendants

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.