Le HCP prévoit une croissance de 3,3% au premier trimestre 2020

Un léger redressement est attendu par rapport au 1er trimestre 2019. La valeur ajoutée agricole devrait progresser de 6,8% et la valeur ajoutée non-agricole de 2,8%.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/06-01-2020/ahmed_lahlimi11.jpg-oui
Le HCP prévoit une croissance de 3,3% au premier trimestre 2020

Le 06 janvier 2020 à 10:54

Modifié le 06 janvier 2020 à 14:04

Le Haut Commissariat au Plan vient de publier le point de conjoncture du 4ème trimestre 2019 et ses perspectives pour le 1er trimestre 2020.

L’institution d’Ahmed Lahlimi s’attend à un contexte international moins contraignant pour l’économie nationale au 1er trimestre 2020. « Avec la dissipation des craintes de récession mondiale et l'apaisement des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, les échanges mondiaux reprendraient un peu d'élan. (…). Dans ces conditions, la demande mondiale adressée au Maroc bénéficierait d'un léger regain de dynamisme des importations de la zone euro et afficherait une progression de 1,3%, en variation annuelle », lit-on sur la note de conjoncture.

Pour sa part, la demande intérieure se maintiendrait en hausse, avec une consommation des ménages en progression plus soutenu, portée par l’amélioration anticipée de l’offre de produits primaires, dans un contexte de poursuite d’une inflation modérée et de légère hausse des revenus.

Dans ce contexte, la croissance hors agriculture devrait être tirée par les activités tertiaires : +3,3% contre +2,3% pour le secteur secondaire. Ce qui donnerait une croissance de la valeur ajoutée non-agricole de 2,8%.

La valeur ajoutée agricole devrait, quant à elle, progresser de 6,8% sous l’hypothèse du retour d’une pluviométrie favorablement répartie sur les régions agricoles, notamment au cours des mois de février et mars.

Par ailleurs, l’actuelle campagne devrait bénéficier d’un ajustement technique des superficies semées, notamment celles consacrées aux céréales, aux légumineuses et aux fourrages, mais serait caractérisée par le repli de certaines récoltes automnales, comme les agrumes.

Dans ces conditions, la croissance économique devrait s'établir à 3,3% contre 2,5% au premier trimestre 2019.

Précisons que le HCP estime la croissance au 4ème trimestre 2019 à 2,3%, avec une hausse de 3,2% des activités hors agriculture et une baisse de 5,4% de la valeur ajoutée agricole.

Ce trimestre aurait également été marqué par une baisse de régime de la demande mondiale adressée au Maroc, une légère amélioration de la croissance de la demande intérieure et une petite remontée des prix.

>>Lire aussi:

Situation économique : Ahmed Lahlimi dresse un nouveau tableau sombre

Comment Lahlimi a vertement tancé les décideurs politiques (Vidéo)

Le HCP prévoit une croissance de 3,3% au premier trimestre 2020

Le 06 janvier 2020 à10:54

Modifié le 06 janvier 2020 à 14:04

Un léger redressement est attendu par rapport au 1er trimestre 2019. La valeur ajoutée agricole devrait progresser de 6,8% et la valeur ajoutée non-agricole de 2,8%.

com_redaction-29

Le Haut Commissariat au Plan vient de publier le point de conjoncture du 4ème trimestre 2019 et ses perspectives pour le 1er trimestre 2020.

L’institution d’Ahmed Lahlimi s’attend à un contexte international moins contraignant pour l’économie nationale au 1er trimestre 2020. « Avec la dissipation des craintes de récession mondiale et l'apaisement des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, les échanges mondiaux reprendraient un peu d'élan. (…). Dans ces conditions, la demande mondiale adressée au Maroc bénéficierait d'un léger regain de dynamisme des importations de la zone euro et afficherait une progression de 1,3%, en variation annuelle », lit-on sur la note de conjoncture.

Pour sa part, la demande intérieure se maintiendrait en hausse, avec une consommation des ménages en progression plus soutenu, portée par l’amélioration anticipée de l’offre de produits primaires, dans un contexte de poursuite d’une inflation modérée et de légère hausse des revenus.

Dans ce contexte, la croissance hors agriculture devrait être tirée par les activités tertiaires : +3,3% contre +2,3% pour le secteur secondaire. Ce qui donnerait une croissance de la valeur ajoutée non-agricole de 2,8%.

La valeur ajoutée agricole devrait, quant à elle, progresser de 6,8% sous l’hypothèse du retour d’une pluviométrie favorablement répartie sur les régions agricoles, notamment au cours des mois de février et mars.

Par ailleurs, l’actuelle campagne devrait bénéficier d’un ajustement technique des superficies semées, notamment celles consacrées aux céréales, aux légumineuses et aux fourrages, mais serait caractérisée par le repli de certaines récoltes automnales, comme les agrumes.

Dans ces conditions, la croissance économique devrait s'établir à 3,3% contre 2,5% au premier trimestre 2019.

Précisons que le HCP estime la croissance au 4ème trimestre 2019 à 2,3%, avec une hausse de 3,2% des activités hors agriculture et une baisse de 5,4% de la valeur ajoutée agricole.

Ce trimestre aurait également été marqué par une baisse de régime de la demande mondiale adressée au Maroc, une légère amélioration de la croissance de la demande intérieure et une petite remontée des prix.

>>Lire aussi:

Situation économique : Ahmed Lahlimi dresse un nouveau tableau sombre

Comment Lahlimi a vertement tancé les décideurs politiques (Vidéo)

A lire aussi


Communication financière

SALAFIN: Résultats Semestriels S1-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.