Le PAM défend l'émission des billets de banque en amazigh

A la Chambre des conseillers, le PAM a fait passer un amendement au projet de loi sur le statut de BAM tendant à introduire la langue amazighe dans les billets de banques et pièces de monnaie. Encore faut-il que la proposition soit validée en deuxième lecture.

Le PAM défend l'émission des billets de banque en amazigh

Le 19 mai 2019 à 10:14

Modifié le 19 mai 2019 à 10:38

Amendé et adopté par la Chambre des conseillers, le projet de loi sur le nouveau statut de Bank Al Maghrib a atterri le 15 mai chez les députés, qui devront l’examiner dans le cadre d’une deuxième lecture.

La Chambre des représentants devra se pencher sur les 17 amendements introduits par les conseillers. Initiés par le groupe du PAM, l’un des amendements concerne l’article 57 du projet de loi. Il tend à l’inscription, en langues arabe et amazighe, des écritures figurant sur les billets de banques et pièces de monnaies.

L’amendement a reçu 15 votes favorables contre 13 défavorables.

L’article 57 permet à la banque centrale de déterminer les définitions, tailles, couleurs et autres caractéristiques des billets de banque et pièces de monnaie. Le PAM a réussi à ajouter un paragraphe disposant que « les écritures imprimées ou gravées » sur  « se font dans les langues officielles, arabe et amazighe ».

Les députés du PAM avaient déjà proposé cet amendement au stade de la première lecture. Le PAM avait motivé sa proposition par « le respect de la souveraineté nationale par le l’utilisation des langues officiellement du pays », lit-on dans le rapport d'examen du texte par la commission des finances à la Chambre des représentants.

L’amendement avait alors été rejeté car « la détermination des caractéristiques des billets de banques et des pièces de monnaie recouvre aussi les écritures qui peuvent être dans les langues officielles ou autres » langues, lit-on dans le même rapport.

Devant réexaminer le projet de loi en deuxième lecture, les députés ont une opportunité de ou de ne pas maintenir l’amendement.

Le PAM défend l'émission des billets de banque en amazigh

Le 19 mai 2019 à10:38

Modifié le 19 mai 2019 à 10:38

A la Chambre des conseillers, le PAM a fait passer un amendement au projet de loi sur le statut de BAM tendant à introduire la langue amazighe dans les billets de banques et pièces de monnaie. Encore faut-il que la proposition soit validée en deuxième lecture.

Amendé et adopté par la Chambre des conseillers, le projet de loi sur le nouveau statut de Bank Al Maghrib a atterri le 15 mai chez les députés, qui devront l’examiner dans le cadre d’une deuxième lecture.

La Chambre des représentants devra se pencher sur les 17 amendements introduits par les conseillers. Initiés par le groupe du PAM, l’un des amendements concerne l’article 57 du projet de loi. Il tend à l’inscription, en langues arabe et amazighe, des écritures figurant sur les billets de banques et pièces de monnaies.

L’amendement a reçu 15 votes favorables contre 13 défavorables.

L’article 57 permet à la banque centrale de déterminer les définitions, tailles, couleurs et autres caractéristiques des billets de banque et pièces de monnaie. Le PAM a réussi à ajouter un paragraphe disposant que « les écritures imprimées ou gravées » sur  « se font dans les langues officielles, arabe et amazighe ».

Les députés du PAM avaient déjà proposé cet amendement au stade de la première lecture. Le PAM avait motivé sa proposition par « le respect de la souveraineté nationale par le l’utilisation des langues officiellement du pays », lit-on dans le rapport d'examen du texte par la commission des finances à la Chambre des représentants.

L’amendement avait alors été rejeté car « la détermination des caractéristiques des billets de banques et des pièces de monnaie recouvre aussi les écritures qui peuvent être dans les langues officielles ou autres » langues, lit-on dans le même rapport.

Devant réexaminer le projet de loi en deuxième lecture, les députés ont une opportunité de ou de ne pas maintenir l’amendement.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.