Le RNI à la rencontre des Marocains d’Afrique

Le parti d’Akhannouch a organisé le congrès des Marocains du monde à Abidjan ce dimanche 26 janvier. 350 participants sont venus de plusieurs pays du continent. Ils ont été appelés à participer à la vie politique au Maroc.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/26-01-2020/036A0917.JPG-oui
Le RNI à la rencontre des Marocains d’Afrique

Le 26 janvier 2020 à 17:06

Modifié le 26 janvier 2020 à 19:55

[ABIDJAN].- Des ministres, ex-ministres et membres du bureau politique du RNI ont fait le déplacement pour animer cette rencontre à laquelle ont également assisté des officiels ivoiriens et d’autres venus de pays voisins.

Le parti se targue d’être le premier à aller vers la diaspora marocaine en Afrique, pour, disent ses responsables, recueillir ses propositions et préoccupations. « Il ne s’agit pas d’une manœuvre électorale pour recueillir des voix. C’est une démarche de proximité et d’écoute lancée depuis 2016 et qui a permis au parti de rencontrer les Marocains du monde de plusieurs pays d’accueil », justifie-t-on.

Il est clair que l’objectif de tout parti politique est de préparer le terrain pour remporter le plus de voix possibles lors des échéances électorales. Mais dans le cas de l’Afrique, la situation est un peu différente.

D’une part, la diaspora marocaine en Afrique ne dépasse pas 200.000 personnes sur un total de plus de 5 millions de MRE dans le monde.

De l’autre, les Marocains résidant en Afrique ont plus émigré par choix que par contrainte. Entrepreneurs, cadres supérieurs, commerçants…, ils ont fait le pari de l’Afrique forts de leurs atouts. Ce qui les rend plus une force de proposition, voire des profils qui peuvent faire un jour de la politique, que de simples électeurs potentiels.

L'épineuse question du vote des MRE

En tous les cas, si l’objectif annoncé de cette rencontre était d’échanger avec cette diaspora sur sa vision, ses attentes et ses propositions, elle a plus constitué une première prise de contact qu’autre chose.

Mais Aziz Akhannouch a appelé les Marocains d’Afrique à travailler ensemble pour préparer des propositions qui peuvent notamment servir à enrichir le programme électoral du RNI. « Il faut nous alimenter. Nous avons une grande capacité d’écoute », a-t-il insisté.

Un des plus anciens Marocains d’Abidjan a lancé le message suivant : les Marocains d’Afrique veulent appartenir à une vraie famille politique qui défend leurs intérêts au Maroc et dans les pays d’accueil.

Cela dit, si le RNI sillonne depuis 2016 les grandes villes étrangères pour rencontrer les MRE, la question du vote de ces derniers aux législatives reste posée.

Pour rappel, à moins de se déplacer au Maroc, ces Marocains ne peuvent voter que par procuration, contrairement à d’autres pays de la région qui permettent à leurs diasporas de voter directement à partir des pays d’accueil.

Questionné sur la position du parti sur ce sujet, Anis Birou, membre du bureau politique en charge de la région 13, s’est contenté de la réponse suivante : « La participation politique est une revendication légitime des MRE. Le parti va porter cette revendication et sera le porte-voix des attentes des MRE ».

Le RNI à la rencontre des Marocains d’Afrique

Le 26 janvier 2020 à17:15

Modifié le 26 janvier 2020 à 19:55

Le parti d’Akhannouch a organisé le congrès des Marocains du monde à Abidjan ce dimanche 26 janvier. 350 participants sont venus de plusieurs pays du continent. Ils ont été appelés à participer à la vie politique au Maroc.

[ABIDJAN].- Des ministres, ex-ministres et membres du bureau politique du RNI ont fait le déplacement pour animer cette rencontre à laquelle ont également assisté des officiels ivoiriens et d’autres venus de pays voisins.

Le parti se targue d’être le premier à aller vers la diaspora marocaine en Afrique, pour, disent ses responsables, recueillir ses propositions et préoccupations. « Il ne s’agit pas d’une manœuvre électorale pour recueillir des voix. C’est une démarche de proximité et d’écoute lancée depuis 2016 et qui a permis au parti de rencontrer les Marocains du monde de plusieurs pays d’accueil », justifie-t-on.

Il est clair que l’objectif de tout parti politique est de préparer le terrain pour remporter le plus de voix possibles lors des échéances électorales. Mais dans le cas de l’Afrique, la situation est un peu différente.

D’une part, la diaspora marocaine en Afrique ne dépasse pas 200.000 personnes sur un total de plus de 5 millions de MRE dans le monde.

De l’autre, les Marocains résidant en Afrique ont plus émigré par choix que par contrainte. Entrepreneurs, cadres supérieurs, commerçants…, ils ont fait le pari de l’Afrique forts de leurs atouts. Ce qui les rend plus une force de proposition, voire des profils qui peuvent faire un jour de la politique, que de simples électeurs potentiels.

L'épineuse question du vote des MRE

En tous les cas, si l’objectif annoncé de cette rencontre était d’échanger avec cette diaspora sur sa vision, ses attentes et ses propositions, elle a plus constitué une première prise de contact qu’autre chose.

Mais Aziz Akhannouch a appelé les Marocains d’Afrique à travailler ensemble pour préparer des propositions qui peuvent notamment servir à enrichir le programme électoral du RNI. « Il faut nous alimenter. Nous avons une grande capacité d’écoute », a-t-il insisté.

Un des plus anciens Marocains d’Abidjan a lancé le message suivant : les Marocains d’Afrique veulent appartenir à une vraie famille politique qui défend leurs intérêts au Maroc et dans les pays d’accueil.

Cela dit, si le RNI sillonne depuis 2016 les grandes villes étrangères pour rencontrer les MRE, la question du vote de ces derniers aux législatives reste posée.

Pour rappel, à moins de se déplacer au Maroc, ces Marocains ne peuvent voter que par procuration, contrairement à d’autres pays de la région qui permettent à leurs diasporas de voter directement à partir des pays d’accueil.

Questionné sur la position du parti sur ce sujet, Anis Birou, membre du bureau politique en charge de la région 13, s’est contenté de la réponse suivante : « La participation politique est une revendication légitime des MRE. Le parti va porter cette revendication et sera le porte-voix des attentes des MRE ».

A lire aussi


Communication financière

Indicateurs trimestriels au 30.06.2020 de la société Afric Industries

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.