Le Roi nomme les membres des instances de la privatisation

Les membres des deux instances chargées de la privatisation ont été nommés. Leurs noms ont été publiés au Bulletin officiel n° 6773 daté du 29 avril 2019.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/30-04-2019/jouahri.jpg-oui
Le Roi nomme les membres des instances de la privatisation

Le 30 avril 2019 à 10:26

Modifié le 30 avril 2019 à 15:56

Voici la composition des deux instances dont les membres ont été nommés par le Roi Mohammed VI. Elle figure dans le Dahir 1.19.77 du 18 avril 2019:

1.      La commission des transferts :

-M. Zouhair Chorfi

-M. Mohamed Sadiqi

-M. Khalid Safir

-Mme Mounia Boucetta

-Mme Fouzia Zaâboul.

 

2.      L’organisme d’évaluation :

-Abdellatif Jouahri, président

-Ahmed Reda Chami, vice-président

-M. Mohamed Amine Benhalima

-M. Hassan Boubrik

-Mme Amina Benkhadra

-Mme Ghizlane Guedira

-Mme Dia Oudghiri

Pour rappel, le gouvernement prévoit de réaliser en 2019 des privatisations pour un montant total de 10 milliards de DH, dont 5 milliards iront au budget général. L'objectif est de réduire le déficit budgétaire (3,7% du PIB) et d'entamer la nouvelle stratégie en matière de gestion du portefeuille de l'Etat.

L'Exécutif n'a donné aucune indication sur ce qu'il compte céder cette année. En janvier dernier, le projet de loi 91.18 sur les privatisations a été adopté au Parlement, ajoutant l'hôtel La Mamounia et la Centrale thermique de Tahaddart et retirant 5 sociétés (CIH...) de la liste des privatisables.

Ceci ne signifie pas que La Mamounia et la Centrale de Tahaddart seront forcément cédés en 2019. Selon nos sources, le gouvernement veut rester flexible et jouer n'importe quelle carte dans sa main.

L'une des options les moins lourdes à exécuter est la cession d'une partie supplémentaire du capital de Maroc Telecom et/ou Marsa Maroc, entreprises cotées en bourse, structurées et moins difficile à "évaluer".

Le Roi nomme les membres des instances de la privatisation

Le 30 avril 2019 à10:26

Modifié le 30 avril 2019 à 15:56

Les membres des deux instances chargées de la privatisation ont été nommés. Leurs noms ont été publiés au Bulletin officiel n° 6773 daté du 29 avril 2019.

com_redaction-29

Voici la composition des deux instances dont les membres ont été nommés par le Roi Mohammed VI. Elle figure dans le Dahir 1.19.77 du 18 avril 2019:

1.      La commission des transferts :

-M. Zouhair Chorfi

-M. Mohamed Sadiqi

-M. Khalid Safir

-Mme Mounia Boucetta

-Mme Fouzia Zaâboul.

 

2.      L’organisme d’évaluation :

-Abdellatif Jouahri, président

-Ahmed Reda Chami, vice-président

-M. Mohamed Amine Benhalima

-M. Hassan Boubrik

-Mme Amina Benkhadra

-Mme Ghizlane Guedira

-Mme Dia Oudghiri

Pour rappel, le gouvernement prévoit de réaliser en 2019 des privatisations pour un montant total de 10 milliards de DH, dont 5 milliards iront au budget général. L'objectif est de réduire le déficit budgétaire (3,7% du PIB) et d'entamer la nouvelle stratégie en matière de gestion du portefeuille de l'Etat.

L'Exécutif n'a donné aucune indication sur ce qu'il compte céder cette année. En janvier dernier, le projet de loi 91.18 sur les privatisations a été adopté au Parlement, ajoutant l'hôtel La Mamounia et la Centrale thermique de Tahaddart et retirant 5 sociétés (CIH...) de la liste des privatisables.

Ceci ne signifie pas que La Mamounia et la Centrale de Tahaddart seront forcément cédés en 2019. Selon nos sources, le gouvernement veut rester flexible et jouer n'importe quelle carte dans sa main.

L'une des options les moins lourdes à exécuter est la cession d'une partie supplémentaire du capital de Maroc Telecom et/ou Marsa Maroc, entreprises cotées en bourse, structurées et moins difficile à "évaluer".

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : indicateurs financiers du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.