Les abattoirs de Casablanca se dotent de panneaux photovoltaïques

Les abattoirs de Casablanca mettent en place un dispositif technique interne de production d'électricité par des modules solaires photovoltaïques permettant de réduire sa facture d’énergie jusqu’à 35%.

Les abattoirs de Casablanca se dotent de panneaux photovoltaïques

Le 27 février 2020 à 10:48

Modifié le 27 février 2020 à 11:22

Grâce à un financement de la Commune de Casablanca de 11,8 millions de DH, Casablanca prestations a installé aux abattoirs de la ville une centrale photovoltaïque permettant l’autonomie partielle en électricité pour alimenter ses principaux postes de consommation à savoir le système de la chaîne de froid et les chaînes d’abattage.

Selon Casa prestations, la centrale solaire photovoltaïque est composée de 4.374 plaques sur une superficie exploitée de 8.487 m², dune puissance de 1.596 KWc permettant ainsi une économie substantielle sur la facture d’électricité annuelle et donnant l’avantage d’une autonomie partiellement indépendante du fournisseur d’électricité.

"Ce projet durable, qui bénéficie des atouts des Abattoirs de Casablanca à savoir une localisation géographique adéquate et ensoleillement favorable, et la disponibilité des surfaces vacantes au sol et toitures, permet la production d’une énergie alternative propre, inépuisable et avantageuse, en cohérence avec la politique énergétique de notre pays.", précise un communiqué. 

"L’instauration d’un système de monitoring assure le suivi en temps réel de la production en énergie de la centrale, la consommation interne et externe, ainsi que les conditions climatiques et la puissance du rayonnement solaire."

En 2014, le Conseil communal de Casablanca avait mandaté Casablanca prestations pour la gestion et la mise à niveau des abattoirs, avec comme principale orientation la modernisation des équipements.

Dans ce cadre, la démarche de rénovation de tout le système de froid des abattoirs a été finalisée, en s’appuyant sur l’utilisation de l’eau glycolée dans son procédé et de la réhabilitation des installations et la mise aux normes des outils de production. Ce procédé du système de froid, de par son efficacité prouvée en matière de qualité, augmente la consommation énergétique, impliquant des montants de factures d’électricité conséquents.

Les abattoirs de Casablanca se dotent de panneaux photovoltaïques

Le 27 février 2020 à11:01

Modifié le 27 février 2020 à 11:22

Les abattoirs de Casablanca mettent en place un dispositif technique interne de production d'électricité par des modules solaires photovoltaïques permettant de réduire sa facture d’énergie jusqu’à 35%.

Grâce à un financement de la Commune de Casablanca de 11,8 millions de DH, Casablanca prestations a installé aux abattoirs de la ville une centrale photovoltaïque permettant l’autonomie partielle en électricité pour alimenter ses principaux postes de consommation à savoir le système de la chaîne de froid et les chaînes d’abattage.

Selon Casa prestations, la centrale solaire photovoltaïque est composée de 4.374 plaques sur une superficie exploitée de 8.487 m², dune puissance de 1.596 KWc permettant ainsi une économie substantielle sur la facture d’électricité annuelle et donnant l’avantage d’une autonomie partiellement indépendante du fournisseur d’électricité.

"Ce projet durable, qui bénéficie des atouts des Abattoirs de Casablanca à savoir une localisation géographique adéquate et ensoleillement favorable, et la disponibilité des surfaces vacantes au sol et toitures, permet la production d’une énergie alternative propre, inépuisable et avantageuse, en cohérence avec la politique énergétique de notre pays.", précise un communiqué. 

"L’instauration d’un système de monitoring assure le suivi en temps réel de la production en énergie de la centrale, la consommation interne et externe, ainsi que les conditions climatiques et la puissance du rayonnement solaire."

En 2014, le Conseil communal de Casablanca avait mandaté Casablanca prestations pour la gestion et la mise à niveau des abattoirs, avec comme principale orientation la modernisation des équipements.

Dans ce cadre, la démarche de rénovation de tout le système de froid des abattoirs a été finalisée, en s’appuyant sur l’utilisation de l’eau glycolée dans son procédé et de la réhabilitation des installations et la mise aux normes des outils de production. Ce procédé du système de froid, de par son efficacité prouvée en matière de qualité, augmente la consommation énergétique, impliquant des montants de factures d’électricité conséquents.

A lire aussi


0-2

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.