Les écoles privées ne sont pas considérées comme impactées par la crise Covid-19

Un arrêté conjoint du ministre de l'Education nationale et du ministre délégué chargé de l'enseignement supérieur exclut les écoles privées de la liste des activités dont les employeurs sont considérés en difficulté à cause de la pandémie Covid-19.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/22-06-2020/coleloicadre.jpg-oui
Les écoles privées ne sont pas considérées comme impactées par la crise Covid-19

Le 22 juin 2020 à 19:37

Modifié le 23 juin 2020 à 07:05

L'arrêté date du 9 juin. Mais il est paru au Bulletin officiel du 18 juin, publié ce lundi 22.

Toutes les établissements privés du préscolaire, scolaire, formation professionnelle et enseignement supérieur ne sont pas considérés en difficultés au sens du décret 2.20.331 instaurant des mesures exceptionnelles en faveur des employeurs affiliés à la CNSS et de leurs employés déclarés, impactés par la crise du Coronavirus. Il s'agit notamment de l'octroi d'indemnités forfaitaires de 2.000 DH par le Fonds Covid-19 à chaque salarié déclaré en arrêt temporaire d'activité.

Cette décision s'explique par le fait que la majorité de ces établissements ont assuré la continuité pédagogique par l'enseignement à distance (seuls 4 à 5% ne l'ont pas assuré), ont continué à facturer leurs prestations (malgré l'octroi par certains de facilités de paiement), tout en déclarant un nombre relativement important d'employés en arrêt d'activité.

Les écoles privées ne sont pas considérées comme impactées par la crise Covid-19

Le 22 juin 2020 à19:37

Modifié le 23 juin 2020 à 07:05

Un arrêté conjoint du ministre de l'Education nationale et du ministre délégué chargé de l'enseignement supérieur exclut les écoles privées de la liste des activités dont les employeurs sont considérés en difficulté à cause de la pandémie Covid-19.

L'arrêté date du 9 juin. Mais il est paru au Bulletin officiel du 18 juin, publié ce lundi 22.

Toutes les établissements privés du préscolaire, scolaire, formation professionnelle et enseignement supérieur ne sont pas considérés en difficultés au sens du décret 2.20.331 instaurant des mesures exceptionnelles en faveur des employeurs affiliés à la CNSS et de leurs employés déclarés, impactés par la crise du Coronavirus. Il s'agit notamment de l'octroi d'indemnités forfaitaires de 2.000 DH par le Fonds Covid-19 à chaque salarié déclaré en arrêt temporaire d'activité.

Cette décision s'explique par le fait que la majorité de ces établissements ont assuré la continuité pédagogique par l'enseignement à distance (seuls 4 à 5% ne l'ont pas assuré), ont continué à facturer leurs prestations (malgré l'octroi par certains de facilités de paiement), tout en déclarant un nombre relativement important d'employés en arrêt d'activité.

A lire aussi


Communication financière

Assemblée Générale Ordinaire LafargeHolcim Maroc : Avis de convocation des actionnaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.