Les mesures de précaution à prendre contre le coronavirus

Le bilan mondial du coronavirus continue de s’alourdir. L'épidémie a atteint les pays voisins du Maroc. Pour éviter la contamination et la propagation du virus, l’Organisation mondiale de la Santé invite chacun à respecter quelques mesures de protection. 

Les mesures de précaution à prendre contre le coronavirus

Le 27 février 2020 à 16:50

Modifié le 29 février 2020 à 17:09

Les coronavirus forment une vaste famille de virus présents chez l’homme et chez l’animal. Ceux qui touchent l’être humain peuvent entraîner des manifestations diverses allant du simple rhume à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Le nouveau coronavirus, actuellement connu sous le nom de 2019-nCoV, n’avait encore jamais été identifié chez l’être humain avant que la flambée ne soit signalée à Wuhan, en Chine, en décembre 2019.

Plus mortel que la grippe saisonnière, mais moins virulent que les précédentes épidémies liées à un coronavirus: voilà où semble se situer la dangerosité de ce virus.

Outre sa dangerosité, c'est aussi sa capacité à se transmettre qui perturbe les organismes de santé. Pour l'heure, plus de 2.700 décès ont été recensés sur plus de 80.000 cas confirmés dans le monde.

Comment ce virus est-il transmis ? 

Ce virus se transmet essentiellement par voie respiratoire et par contact physique.

La transmission par voie respiratoire se fait dans les gouttelettes de salive expulsées par le malade, par exemple quand il tousse. Les scientifiques estiment que cela nécessite une distance de contact rapprochée (environ un mètre).

La diarrhée pourrait également être une voie secondaire de transmission.

Concernant la contagion, les scientifiques estimaient qu’elle démarrait plusieurs jours après le début des symptômes, comme le Sras. Mais à présent, il a été démontré qu’elle pourrait débuter plus tôt au tout début des symptômes, voire avant.

Ces cas restent toutefois limités, mais peuvent compliquer le contrôle de la propagation du virus, puisqu’il est difficile de repérer un malade qui n’a pas de symptôme. 

Notons que les symptômes les plus courants comprennent des troubles respiratoires, de la fièvre, une toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, voire la mort.

Les personnes âgées et les personnes déjà atteintes d’autres maladies (comme le diabète et les cardiopathies) sont plus exposées au risque de développer une forme grave de la maladie.

Comment se protéger ?

Pour se prémunir d'une contamination, l’OMS insiste sur l'importance des mesures-barrières : se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement, et jeter le mouchoir immédiatement après dans une poubelle fermée. Elle conseille également de :

- Se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Cela permet de tuer le virus s’il est présent sur vos mains.

- Eviter les contacts proches, et maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre, afin d'éviter d’inhaler le virus.

- Eviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche. Les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Si vous vous touchez les yeux, le nez ou la bouche, vous risquez d’être en contact avec le virus présent sur ces surfaces.

- Porter des masques de protection.

- En cas de fièvre, de toux et de dyspnée, il faut consulter un médecin sans tarder et lui indiquer si vous vous êtes rendu dans l'un des pays où le coronavirus a été signalé, ou si vous avez été en contact étroit avec une personne, en provenance de l’un de ces pays, qui présente des symptômes respiratoires.

- Si vous présentez des symptômes respiratoires bénins et que vous n’avez pas voyagé en Chine, observez scrupuleusement les règles élémentaires d’hygiène respiratoire et d’hygiène des mains et restez chez vous jusqu’à ce que vous soyez guéri, si possible.

Il est à noter que les antibiotiques ne doivent pas être utilisés comme moyen de prévention ou de traitement du coronavirus, puisqu'il s'agit d'un virus. Les antibiotiques n’agissent pas contre les virus, mais seulement contre les bactéries.  

Les mesures de précaution à prendre contre le coronavirus

Le 27 février 2020 à17:20

Modifié le 29 février 2020 à 17:09

Le bilan mondial du coronavirus continue de s’alourdir. L'épidémie a atteint les pays voisins du Maroc. Pour éviter la contamination et la propagation du virus, l’Organisation mondiale de la Santé invite chacun à respecter quelques mesures de protection. 

Les coronavirus forment une vaste famille de virus présents chez l’homme et chez l’animal. Ceux qui touchent l’être humain peuvent entraîner des manifestations diverses allant du simple rhume à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Le nouveau coronavirus, actuellement connu sous le nom de 2019-nCoV, n’avait encore jamais été identifié chez l’être humain avant que la flambée ne soit signalée à Wuhan, en Chine, en décembre 2019.

Plus mortel que la grippe saisonnière, mais moins virulent que les précédentes épidémies liées à un coronavirus: voilà où semble se situer la dangerosité de ce virus.

Outre sa dangerosité, c'est aussi sa capacité à se transmettre qui perturbe les organismes de santé. Pour l'heure, plus de 2.700 décès ont été recensés sur plus de 80.000 cas confirmés dans le monde.

Comment ce virus est-il transmis ? 

Ce virus se transmet essentiellement par voie respiratoire et par contact physique.

La transmission par voie respiratoire se fait dans les gouttelettes de salive expulsées par le malade, par exemple quand il tousse. Les scientifiques estiment que cela nécessite une distance de contact rapprochée (environ un mètre).

La diarrhée pourrait également être une voie secondaire de transmission.

Concernant la contagion, les scientifiques estimaient qu’elle démarrait plusieurs jours après le début des symptômes, comme le Sras. Mais à présent, il a été démontré qu’elle pourrait débuter plus tôt au tout début des symptômes, voire avant.

Ces cas restent toutefois limités, mais peuvent compliquer le contrôle de la propagation du virus, puisqu’il est difficile de repérer un malade qui n’a pas de symptôme. 

Notons que les symptômes les plus courants comprennent des troubles respiratoires, de la fièvre, une toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, voire la mort.

Les personnes âgées et les personnes déjà atteintes d’autres maladies (comme le diabète et les cardiopathies) sont plus exposées au risque de développer une forme grave de la maladie.

Comment se protéger ?

Pour se prémunir d'une contamination, l’OMS insiste sur l'importance des mesures-barrières : se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement, et jeter le mouchoir immédiatement après dans une poubelle fermée. Elle conseille également de :

- Se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Cela permet de tuer le virus s’il est présent sur vos mains.

- Eviter les contacts proches, et maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre, afin d'éviter d’inhaler le virus.

- Eviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche. Les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Si vous vous touchez les yeux, le nez ou la bouche, vous risquez d’être en contact avec le virus présent sur ces surfaces.

- Porter des masques de protection.

- En cas de fièvre, de toux et de dyspnée, il faut consulter un médecin sans tarder et lui indiquer si vous vous êtes rendu dans l'un des pays où le coronavirus a été signalé, ou si vous avez été en contact étroit avec une personne, en provenance de l’un de ces pays, qui présente des symptômes respiratoires.

- Si vous présentez des symptômes respiratoires bénins et que vous n’avez pas voyagé en Chine, observez scrupuleusement les règles élémentaires d’hygiène respiratoire et d’hygiène des mains et restez chez vous jusqu’à ce que vous soyez guéri, si possible.

Il est à noter que les antibiotiques ne doivent pas être utilisés comme moyen de prévention ou de traitement du coronavirus, puisqu'il s'agit d'un virus. Les antibiotiques n’agissent pas contre les virus, mais seulement contre les bactéries.  

A lire aussi


7942

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.